FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 août 2009




Fatah palestinien, Conseil révolutionnaire et Lutte armée

Michel Garroté

Jeudi 6 août 2009 – 16 Av 5769

Mahmoud Abbas a déclaré mardi 4 août 2009 en ouverture de la convention du Fatah que la « lutte armée » contre Israël est un « droit légitime ». Plus de deux mille délégués participent à la convention et ils votent aujourd’hui jeudi 6 août 2009 aux élections internes, notamment à l’élection du comité central et du conseil révolutionnaire. Interrogé sur l’affichage dans la salle où se tient la convention d’une photo représentant un enfant tenant un fusil, Jibril Rajub, haut responsable du Fatah, a répondu que le mouvement n’a pas abandonné et n’abandonnera jamais la « lutte armée » contre Israël.

Selon lui, cette lutte violente fait partie des moyens dont dispose l’Autorité palestinienne face à Israël et elle n’est pas à exclure. C’est notamment Avi Issacharof qui cofirme tout cela dans Haaretz. Et tout cela, nous le savions déjà. Reprenons ici très brièvement l’essentiel : le Fatah est donc doté d’un Comité central et d’un conseil révolutionnaire qui n’anbandonneront jamais la lutte armée.

Pour ceux qui n’ont pas compris, où qui feignent de ne pas comprendre, les concepts de comité central, de conseil révolutionnaire et de lutte armée sont des concepts marxistes léninistes révolutionnaires hérités du temps où l’Organisation de Libération de la Palestinnne prônait non pas la cause mais la révolution palstinienne, sous la férule de Yasser Arafat et avec l’assistance technique du KGB soviétique.

Autrement dit, pour les hauts responsables du Fatah et pour les 2000 délégués de la convention du Fatah, les concepts hérités des années 1970 sont encore d’actualité en 2009. La Fatah dans son mental vit au 20ème siècle alors que nous sommes entré dans le 21ème siècle il y a bientôt une décénnie et alors que l’URSS s’est disloquée il y a bientôt deux décénnies. Curieusement, nos médias, nos politiciens et nos diplomates, d’habitude tellement zélés pour dénoncer les archaïsmes et les anachronismes, semblent trouvé normal qu’Israël cède au plus vite la Judée Samarie à une entité – le Fatah – qui s’avère incapable de se réformer démocratiquement de l’intérieur.

En clair, la Judée Samarie, stupidement rebaptisée « Cisjordanie » (et donc partie intégrante de la Grande Jordanie), devrait soi-disant devenir – de toute urgence – un « Etat » palestinien, sous le contrôle d’un conseil révolutionnaire attaché à la lutte armée. Un conseil révolutionnaire aujourd’hui même avalisé par les délégués de la convention du Fatah. La dernière convention du Fatah remonte à 20 ans en arrière. Ceci explique sans doute cela.



  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz