FLASH
Ministre de l’Int. Bruno Le Roux a triché dans son CV : il n’est pas 1 ancien HEC et ESSEC – moralité parfaite pour un ministre socialiste  |  Si Trump tient ses promesses, les démocrates risquent fortement de perdre 25 sur 33 sièges au Sénat en 2018 – un tsunami après la défaite présidentielle  |  Lors d’un meeting de Trump, le patron de Dow Chemicals annonce la création d’un centre de R&D dans le Michigan +700 emplois  |  Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 août 2009

Voici un témoignage que j’ai reçu d’une amie de Tel Aviv, ce lundi 10/08/09

 

 

« J’ai vu aujourd’hui  pour la 1ère fois une Bourka en Israël, dans un restaurant, une toute jeune qu’on a dû marier de force. Le plus horrible dans cette tenue noire c’était ses gants en cuir noir comme fantômes : effrayant !! Elle était avec une famille d’Arabes- israéliens, tout ce qu’il y a de plus normal. C’était  des gants en cuir noir  comme Fantômas .Ce fantôme noir détonait. L’horreur quoi ! La fille portait exactement une robe noire longue jusqu’au sol et  fermée  aussi à la tête et en plus un grand voile épaix qui lui cachait le visage et avec ça, ses fameux gants de cuir. Finalement, on ne voyait que ses yeux. J’ai eu pitié de cette fille qui ne pouvait pas manger ses  frites comme les autres filles, qui ne pouvait pas manger du tout. Impossible qu’elle soit israélienne  ou alors le cauchemar commence aussi pur les femmes arabes  israéliennes ! Quelle détresse, les pauvres ! .Cette Bourka, ça fait réellement l’effet d’une prison et dans cette chaleur, plus de 30°, on doit crever en dessous. »

 

Avant de lire ce message, j’ai pensé que le fléau de la Burka, envahissait seulement l’Europe vieillissante qui devient de plus en plus islamisée. Mais apparemment  le monde est en pleine mutation,  une  mutation profonde et  incontrôlée qui se manifeste  par l’avancée préoccupante des tchadors,  des foulards et de la Burka ces dernières années.

 

Vraisemblablement, insoupçonnée par  l’immense majorité des israéliens, ce raz-de-marée concerne aussi l’Etat Hébreu. La burqa, cet attribut de totalitarisme domestique, se répond aussi en Israël  .Au nom de la liberté de s’habiller comme on veut, du droit de vivre sa foi, la société arabe israélienne connaît une sorte de  talibanisation à petits, tolérée au nom du droit à la différence, qui installe le spectacle de la burqa et toutes les pratiques les plus liberticides qui soient ;  dans une ville moderne comme Tel-Aviv.



Lorsqu’on m’a raconté aussi que l’université hébraïque de Tel-Aviv abonde en jeunes filles voilées,  j’ai voulu savoir combien de juifs en kippa au Caire, à Damas, à Bagdad ? Et je me suis demandé si l’exigence de justice est-elle toujours  à sens unique ?



Israël, est le seul pays au Proche-Orient dans lequel  les femmes arabes  sont  considérés des créatures comme les autres. Elles bénéficient de tous les droits  de la société israélienne  surtout en ce qui concerne les avantages de l’éducation, la santé, les allocations sociales, la liberté de conscience,  la participation à la vie politique . Bref  Israël n’a rien de commun avec ses voisins arabes lorsqu’il s’agit des droits des femmes.  Les  femmes arabes israéliennes  sont libres de leur culte, elles votent, conduisent, boivent des cafés aux terrasses…. Elles bénéficient d’une liberté, de respect et de droits que bien des femmes de pays arabes leur envieraient.

 

 

La question qui se pose donc aujourd’hui ;  peut-on empêcher le port  de la Burka  en Israël ? Les identités c’est sacré, proclament chaque jour les médias et les grandes consciences.

 

Tout d’abord je dois préciser que le problème de la Burka n’est pas un problème de religion ou d’identité. C’est un problème de liberté et de dignité de la femme. Il ne faut pas qu’Israël (rappelons-le l’unique démocratie au Proche Orient) s’aligne sur les principes des islamistes  de la région qui tolèrent le viol et l’emprisonnement des femmes sous le tchador ou sous la Burka, en croyant que le port de la Burka est une question d’identité.



La Burka c’est made in Afghanistan ;  cette tenue vestimentaire n’a rien avec les préceptes musulmans! Elle a été inventée par les fanatiques et extrémistes religieux. La Burka ne peut se prévaloir d’aucune justification historique et identitaire. Il ne s’agit que d’une exagération, religieuse, qui nuit gravement à l’image de la femme et ne peut correspondre qu’à une régression pour la condition féminine.

 

 

La Burka reflète une volonté d´assujettissement des femmes et ne peut être le bienvenu dans un pays où celles-ci sont respectées, comme en Israël. Les islamistes ont fait de la Burka un symbole politique et les terroristes s´en servent parfois pour perpétrer des attentats.

 

 

D’ailleurs beaucoup d’intellectuels et  journalistes arabes  sont contre la Burka et n’acceptent pas de voir  leurs femmes emprisonnées sous leurs yeux.

 

 

Dans un article paru  récemment dans le quotidien saoudien Al-Watan (le 29 juin 2008), la journaliste saoudienne Layla Ahmed Al-Ahdab déclare que la Burka devrait être interdit, parce que des terroristes se cachent dessous en perpétrant des attentats. Elle écrit : « La liberté individuelle doit demeurer dans les limites de la sécurité de la société. Nous avons déjà vu des terroristes revêtir la abaya [robe portée par les femmes musulmanes] et un voile pour se préparer à des opérations terroristes dans plusieurs pays arabes : dans le royaume [saoudien], [les autorités ont] arrêté des véhicules transportant des travailleurs (…) cachés derrière un niqab, se déplaçant d´un lieu à l´autre et menaçant la sécurité de la société. Ainsi, l´Europe doit interdire tout ce qui recouvre e le visage d´une femme (…) » 

 

« Ne pas cacher son visage est une marque de respect pour son prochain : les femmes montrent qu´elles ne considèrent pas les hommes comme des bêtes sauvages, prêts à les engloutir au premier coup d´œil (…) » dit t-elle.

 

Le chroniqueur égyptien Mustapha Sami soutient même  la position du président français Nicolas  Sarkozy contre  niqab  (sorte de voile intégrale comme la  Burka) dans le quotidien gouvernemental égyptien Al-Ahram (le 7 juillet 2009) affirmant que les femmes qui portent la burqa ou le niqab en France devraient retourner leurs pays d´origine :

 

« Depuis la Deuxième guerre mondiale et le début de l´émigration de milliers d´Arabes musulmans d´Afrique du Nord, le gouvernement français n´a pas su prendre des mesures significatives pour établir un plan réfléchi d´intégration de la minorité musulmane dans la société française. « 

 

(…) »Le président français Nicolas Sarkozy a tout à fait raison de refuser le niqab (…) Il vaut mieux pour ces fantômes qui se cachent sous ces sacs par obéissance aux préceptes de l´islam et par rejet de la culture occidentale infidèle qu´ils retournent à leurs terres natales et y vivent conformément aux instructions de leur père ou mari, qui défendent l´honneur des filles et des femmes, prêts à les tuer pour cela.

 

(…) Sarkozy a eu raison de dire que le niqab n´est pas bienvenu sur le sol de France, parce que ce n´est pas un symbole religieux mais un symbole de soumission. Je joins ma voix à la sienne car je suis d´accord avec lui, peut-être pour la première fois. Le niqab n´est en effet pas le bienvenu en France, de même qu´il n´est le bienvenu dans aucun pays qui respecte les femmes. « 

 

Nous aussi nous joignons notre voix pour  réagir contre le port de la Burka, n’on pas seulement dans les pays arabes ou en Europe, mais aussi en Israël.  L’Etat d’Israël est un pays où on respecte la liberté des gens  mais   les  intégristes  n’ont pas les mêmes notions de liberté de conscience. De ce fait, ceux  qui considèrent le port de la Burka comme une question de religion ou d’identité, sont des propagateurs du totalitarisme islamique qui veulent abuser de la liberté de conscience et de culte qui règne dans  tous les pays démocratiques. En conséquence, tous ceux qui placent l’islamisation au même plan que les autres cultures  font une grave erreur !

 

 

Israël, à l’instar de toutes les démocraties occidentales, ne doit pas douter que la Burka  est un symbole politique de ceux qui s´identifient aux mouvements islamistes et non un symbole religieux.  En plus, ce phénomène   généralisé  reflète une  réaction contre la modernité de la religion et  une façon de défier les acquis de la femme à travers le monde. 

 

 

Le spectacle de la Burka nous blesse et nous révulse. Dans la région du Proche Orient, nous voulons toujours voir Israël comme le porte-drapeau de la  liberté et  de la dignité de la femme.

 

 

Ftouh Souhail, Tunis

 

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz