FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 17 août 2009

Que  certains musulmans s’entretuent entre eux, Fatah, Hamas, irakiens et autres pakistanais et afghans etc… Cela n’emeuvera jamais la rue et ses manifestants  anti-juifs. Rien de ces tueries.

 

Aujourd’hui nous avons un autre exemple ; Le régime d’Ali Abdullah Saleh, au Yémen, a étendu depuis le dimanche 16 Août  l’assaut mené contre chiites dans le nord du pays. Cette offensive militaire crève l’abcès de ce conflit larvé entre la minorité zaydite chiite et le gouvernement. Bombardements aériens et  tirs d’artillerie sur la population civile dans la province d’Amran se sont intensifiées depuis ce week-end.

 

Les Bombardements des forces gouvernementales au nord du Yémen ont déjà fait des dizaines de morts et de blessés dans la population civile, selon les tribus locales, mais aussi de très nombreux déplacés. Au Yémen  l’armée dit éviter les civils dans son offensive contre les rebelles .L’armée yéménite a affirmé hier, au 10 ème jour de son offensive contre les chiites dans le nord du pays, éviter soigneusement les civils et a nié utiliser des bombes au phosphore.

 

L’offensive du gouvernement yéménite contre les chiites du nord a fait des  milliers de nouveaux déplacés. Et le décompte des tués a déjà commencé. Le Bombardant  de plusieurs districts de la province de Saada, frontalière avec l’Arabie saoudite a alourdit le bilan humain dans ce pays, considéré comme le plus pauvre de la planète.

 

Des affrontements se déroulaient depuis  samedi dans le secteur de Harf Sofiyan, considéré comme un bastion important des  shiites nordistes, à environ 120 km au nord de Sanaa. L’armée a même fait usage  des bombes au phosphore.

 

 


Le dirigeant shiite, Abdel Malik al-Hawthi, a dénoncé dans ces attaques gouvernementales  « un crime qui annihile des civils ». De leur côté, plusieurs partis d’opposition et organisations de défense des droits de l’homme locales ont exhorté le gouvernement a arrêté ses opérations et condamné le bombardement qui a touché un marché le 12 Août dernier à Haydan, dans la province de Saada, faisant  une dizaine de victimes civiles, un bilan impossible à vérifier de source indépendante, alors que la province de Saada est interdite aux journalistes.

 

L’armée yéménite continue à mener une attaque de grande ampleur. Les forces gouvernementales yéménites ont bombardé  de nouveau  ce week-end la population chiite dans le nord du pays, près de la frontière saoudienne, faisant plusieurs dizaines de morts et de blessés. D’après une représentante de l’ONU dans le nord du Yémen, Claire Bourgeois, l’organisation veille à assister au moins 1.500 familles déplacées dans la région de Malahidh, théâtre des plus violents affrontements.

 


Une autre responsable des Nations unies, Lina al-Mujahed, a précisé que plus de 230 autres familles étaient arrivées dans la capitale de la province de Saada après avoir parcouru plusieurs centaines de kilomètres en provenance de différents secteurs.




Une telle disproportion dans le traitement des armées traquant des terroristes et des réfugiés issus de ces combats pourrait interloquer plus d’un. On devrait s’indigner que cette tragédie humanitaire qui ne  donnera pas  lieu à la création d’une commission ad hoc pour enquêter sur ces violations des droits de l’Homme. Deux poids et une mesure oblige



Rien d’étonnant, dès lors, que ce n’est pas à Gaza,  les responsables onusiens gardent donc le silence. Une dizaine  d’enfants seraient au nombre des victimes du week-end, dans le nord du pays et aucun mot sur l’utilisation des bombes au phosphore ! Les grandes consciences ont décidé de fermez les yeux sur le bain de sang de ces  massacres inter arabes (1).




Le mot d’ordre était  aussi le silence absolue sur les derniers affrontements inter palestiniens à Gaza. Le 16 août dernier au moins 22 personnes ont été tuées dont des enfants et plus d’une centaine de blessés dans des affrontements armés à Gaza. Des terroristes  du Hamas ont encerclé ce vendredi une mosquée où les disciples d’un dignitaire religieux islamiste avaient défié le Hamas. Au cours de la prière du vendredi , à la mosquée Ibn Taymiyya,  le Hamas  a  donné son assaut dans la mosquée. Le Hamas a tiré des roquettes en direction de la mosquée qui se trouve à Rafah, près de la frontière avec l’Égypte. La plupart des victimes étaient rassemblées pour la prière.



Là aussi la vraie question à poser est de savoir pourquoi  les hypocrites  trahissent  t-ils les victimes des massacres inter palestiniens ? Il est certainement difficile de critiquer les palestiniens au moment où tant d’eux ont trouvé la mort dans des conflits internes. La violence  inter- palestinienne ; c’est celle dont on ne parle pas dans le monde arabe (2).



Le critique d’Israël est pourtant un rituel mais aucun mot lorsque les palestiniens  s’entretuent n’entre eux. C’est normal puisque c’est Israël qui donne un sens à notre victimisation. Les horreurs que nous nous infligeons les uns aux autres ne comptent pas.



L’acteur manquant dans l’horrible tragédie de ce vendredi  16 août 2009  à Gaza est le lobby arabe des droits humains. Où sont-ils ?  Il n’y a pas eu une seule manifestation dans une seule capitale arabe en soutien aux victimes ? N’y a-t-il pas, dans les pays arabes et dans le reste du monde, une classe de gens très engagés dans la cause des droits de l’Homme lorsqu’il s’agit des victimes des massacres inter palestiniens ?



N’y a-t-il pas eu des milliers de manifestants pour protester contre  qui ceux qui font  un raid dans une mosquée  à Gaza ? N’y a-t-il pas eu des milliers de manifestants pour  s’indigner  contre  l’utilisation des bombes au phosphore contre la population au nord du Yémen .Qu’en est-il des groupes qui se consacrent explicitement à la défense des droits humains et exclusivement pour condamner Israël ?

 

 

 

 

Ftouh Souhail, Tunis

 

(1) La guerre civile a fait  déjà 100.000  victimes au Nord Yémen, 1962-70.

 

(2) En 1970, la Jordanie a tué des dizaines de milliers de palestiniens en tentant contrôler des groupes palestiniens [épisode connu sous le nom de Septembre Noir, ndt], forçant ainsi l’OLP à s’exiler au Liban.

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz