FLASH
Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  |  Colorado : 3 ans après la légalisation de la Marijuana, les morts sur les routes de consommateurs ont progressé de 62%  |  Colombie : le Sénat approuve à l’unanimité un nouveau plan de paix avec les terroristes communiste FARC  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 22 août 2009

Après que l’Ecosse a libéré, ce jeudi 20 août 2009,  le terroriste libyen  responsable de l’attentat de Lockerbie , Abdel Baset al-Megrahi « pour des raisons de compassion », Al-Megrahi  qui est rentré  dans son pays est considéré déjà comme un  héros.

 

L’ancien l’artificier de l’attentat de Lockerbie, qui a quitté la prison de Greenock (Ecosse) pour l’aéroport voisin de Glasgow, où l’attendait un avion affrété par la  Libye, a eu droit à un accueil triomphant à Tripoli . Seif Al Islam, le fils du dictateur libyen, a même considéré le retour du responsable de l’attentat de Lockerbie Abdel Basset Al-Megrahi, comme une victoire «  pour la cause de la justice prônée par le peuple libyen  » !

 

 

Le terroriste libyen, Al-Megrahi, avait été condamné en 2001 pour l’attentat contre le vol 103 de la Pan Am en 1988, qui avait tué 270 personnes. L’ex-agent libyen, condamné à la prison à vie dans cette affaire,  a bénéficié  d’une libération très contestée surtout après que Seif Al Islam a fait allusion à la contrepartie  des contrats d’explorations des compagnies britanniques, BP et Shell, accordées par le régime libyen à ces deux entreprises .

 

 

La remise en liberté de Abdelbaset Ali Al-Megrahi, libéré à l’occasion du Ramadan, a soulevé naturellement la colère des familles des victimes et la  tristesse face à l’arrivée pompeuse de ce agent  terroriste dans son pays.

 

Le porte-parole du Département américain, P.J. Crowley, a rappelé  la Libye à ne pas accueillir Megrahi en héros. Mais rien n’y fait. La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton s’est déclarée elle aussi  « profondément déçue », tandis que des familles américaines des victimes ont laissé éclater leur colère face à l’arrivée en héros de l’auteur de cette tragédie du  vol 103 de la Pan Am en 1988.



En tout état de cause, le mode d’appréhension de l’acte de l’attentat de Lockerbie par la société libyenne est tout à fait particulier. La société libyenne considère  l’attentat conte un appareil civil  comme une victoire  qui mérite d’être fêter traduisant ainsi son plus parfait mépris de la dignité humaine. Ce mode opératoire révèle , une nouvelle fois , la déliquescence de la société  libyenne dénuée de toute valeur morale, de notion de bien et de mal et qui imagine de trouver dans la commission de nouveaux crimes le moyen de s’affirmer.

 

 

 

L’accueil  triomphant d’Abdel Basset al-Megrahi, ce 21 août 2009, sur le trac marc  du l’aéroport international de Tripoli nous a renvoyé  à un souvenir triste d’un autre jour ou un autre pays arabe, en l’occurrence le Liban, avait lui aussi accueilli en héros un grand criminel,  au nom de Samir Kuntar, en grand pompe et avec le tapis rouge !

 

 

Le 15  juillet 2008,  le doyen des monstres du Liban était remis en liberté. Les libanais lui ont accordé aussi une sortir de prison triomphante .L’archi meurtrier Samir Kuntar,  avec d’autres terroristes  libanais et palestiniens, était  libéré en échange des corps deux soldats juifs Eldad Regev et Ehud Goldwasser. Cette libération triomphante fut aussi  un choc énorme pour le public israélien  qui a vu le Hezbollah, une organisation terroriste cynique qui n’a aucun scrupule à manipuler la douleur des familles, accueillir cet assassin en héros.

 

Rappelons nous que ce sinistre Samir Kantar, du Front de libération de Palestine (FLP), a été condamné en 1980 à 542 ans de prison pour avoir tué un civil israélien et sa fille ainsi qu’un policier israélien en 1979 dans le nord d’Israël. Cet authentique terroriste, après avoir liquidé un policier sur la plage, il commit un acte d’une bravoure inouïe en s’attaquant à une famille juive ( la famille Haran)  massacrant une  fillette de 4 ans, Einat , le crâne fracassé contre un rocher .

 

Ce jour là, le président libanais en personne,  Michel Slimane accueillait en grandes pompes Samir Kuntar, l’assassin d’une petite fille de quatre ans et de son père, sur la plage de Nahariya. Ce même président libanais qui, trois jours auparavant, avait été reçu chaleureusement à l’Elysée par le Président  français Nicolas Sarkozy et qui avait le lendemain écouté l’acteur Kad Merad lire sur les Champs Elysée la Déclaration des Droits de l’Homme, a salué l’assassin d’une enfant et a applaudi cet homme à la petite moustache en train de faire le salut nazi. Il lui a même réservé un hélicoptère de l’armée libanaise pour  escorter officiellement cet assassin jusqu’à Beyrouth.

 

Des cavaliers du Hezbollah splendidement harnachés ont attendu ce jour là le meurtrier d’enfants, rendus par Israël en échange des dépouilles de deux soldats israéliens. Aucune pudeur non plus, les Hamas, Hezbollah et Libanais qui ont accueilli cet  assassin sur des tapis rouges. Les libanais  ont reçus  en héros et sans pudeur  un individu capable de fracasser le crâne d’un enfant, et qui se vanter encore de ne pas regretter son foret !

 

Ce jour là il y’avait une frontière qui a séparée deux sentiments exacerbés, la douleur en Israël, la joie au Liban. Un mélange de tristesse  profonde en Israël que de colère, vu les fêtes qui se sont  déroulées de l’autre côté de la frontière par le retour de ce sanguinaire libanais.

 

 

Même spectacle odieux et même sentiment partagé, ce 20 août 2009,  après la remise en liberté d’el Megrahi,  dans l’affaire de l’attentat de Lockerbie. Il y’a aussi cette  douleur  des familles des victimes en Grande Bretagne et aux USA et cette joie en Libye. Il y aujourd’hui  autant de tristesse en Occident que d’humiliation, vu les fêtes qui se déroulent, en ce moment,   à Tripoli  après le retour de l’artificier  de l’attentat de Lockerbie Abdel Basset Al-Megrahi.

 

Comme le Liban qui a accueilli en héros l’an dernier l’archi meurtrier Samir Kuntar , la Libye  a aussi fait de même en réservant un retour en héros à  son ex-agent condamné à la prison à vie dans l’attentat contre le vol 103 de la Pan Am (1).

 

 

Je toutefois reste perplexe et profondément inquiet de la route qu’à  emprunter ces deux pays. Je suis profondément attristé que la mort, la haine, la violence et  le crime  soient les valeurs choisies par  le Liban et la Libye,  aujourd’hui, pour regarder vers l’avenir. Ces deux pays qui ont accordé tout leur amour à  deux grands criminels ont fait une  alliance avec le diable. Ils ont surtout prouvé leurs  mépris pour les victimes (2).

 

Les acclamations et la joie constatées hier et aujourd’hui à Tripoli  rendaient  que les mots sont  devenus dérisoires pour exprimer l’infini tristesse et la révolte qu’inspire ce spectacle déshonorant pour l’humanité. Cette honteuse célébration met en scène aux yeux du monde le combat de la civilisation contre la barbarie.

 

Nous exhortons le MONDE LIBRE à prendre l’exacte mesure de la vraie nature des ennemis de l’humanité, de leurs intentions manifestes dans leur comportement : ils offensent l’essence même de la civilisation et de la foi en l’homme.

 

 

Ftouh Souhail, Tunis

 

(1) La Libye accueille aussi sur son territoire Abdel Osama Al Zomar. Le palestinien, Al Zomar, a participé à l’attaque de la Synagogue de Rome en 1982. L’attentat a fait un mort et 37 blessés.  Le terroriste a aujourd’hui trouvé un commode refuge en Libye.

 

(2) Le président libanais Michel Slimane et le colonel libyen Mouammar Kadhafi  sont ceux-là même, qui étaient invités par le Président de la République française, M. Nicolas Sarkozy, à l’Elysée  et qui font encore  l’apologie du crime et du terrorisme.

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz