FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 23 août 2009

Accueilli en héros en Libye et reçu par Khadafi, Megrahi aurait été libéré en échange de contrats comerciaux avec la Grande-Bretagne, selon le fils du leader lybien, Seif al-Islam. Londres dément.

La libération d’Abdelaset al-Megrahi a-t-elle eu lieu en échange de plusieurs contrats commerciaux entre la Grande-Bretagne et la Lybie ? C’est ce qu’affirme Seïf al-Islam, le fils du colonel Khadafi, dans une interview diffusée vendredi sur sa chaîne Al-Motawassit (»La Méditerranée»).

Selon lui, le seul condamné des attentats de Lockerbie, libéré jeudi officiellement pour raisons de santé, aurait été au coeur des tractations avec Londres. «Dans tous les contrats commerciaux, de pétrole et de gaz avec la Grande-Bretagne, (M. al-Megrahi) était toujours sur la table des négociations», explique le fils du leader lybien.

Des affirmations aussitôt démenties par Londres. «Il n’y a aucun arrangement», assure Gordon Brown. «Toutes les décisions relatives au cas Megrahi ont été exclusivement du ressort de ministres écossais», ajoute le premier ministre. «Aucun marché n’a été passé entre le gouvernement du Royaume uni et la Libye concernant le cas Megrahi et les intérêts commerciaux dans ce pays».

 
Megrahi clame son innocence

 

Vendredi soir, al-Megrahi, 57 ans, qui souffre d’un cancer en phase terminale, a été reçu en héros par le colonel Khadafi, qui a salué le «courage» et «l’indépendance» du gouvernement écossais «malgré les pressions non acceptables et non raisonnables» auxquelles il a fait face.

Dans une brève déclaration M. al-Megrahi a affirmé n’avoir «jamais imaginé (qu’il) pourrait un jour rentrer en Libye». «J’ai attendu longtemps ce moment. On ne peut que remercier Dieu», a ajouté le Libyen, visiblement malade.

Dans un entretien au quotidien The Times, il réitère son innocence et affirme qu’il va produire avant sa mort des preuves le mettant hors de cause. »S’il y avait une justice au Royaume Uni, j’aurais été acquitté ou le verdict aurait été annulé, car il était irrégulier. C’était une erreur judiciaire», affirme le Libyen, qui assure que la Libye n’était pas à l’origine de l’attentat.

http://www.lefigaro.fr/international/2009/08/22/01003-20090822ARTFIG00209-megrahi-seme-le-trouble-entre-londres-et-tripoli-.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz