FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 27 août 2009

  
  

  

Michel Garroté

Jeudi 27 août 2009  –  7 Elul 5769

Mercredi 26 août 2009,  les autorités russes reconnaissent enfin que le cargo Arctic Sea a pu transporter autre chose que du ‘bois’,  ce qui n’est pas vraiment un scoop :  « Nous n’excluons pas que l’Arctic Sea n’ait pas transporté que du bois »,  déclare,  avec cette circonlocution alambiquée,  le Chef du Comité d’Enquête auprès du Parquet général russe,  Alexandre Bastrykine,  dans le quotidien Rossiïskaïa Gazeta.  « C’est pour ça qu’on n’a pas encore laissé rentrer chez eux les membres de l’équipage.  Il faut vérifier s’il y a parmi eux des personnes impliquées dans ces événements »,  raconte mercredi Bastrykine,  en se gardant bien de préciser quelles matières – autres que du ‘bois’ – se seraient trouvées sur l’Arctic Sea.  Mais le simple fait que les membres de l’équipage russe du cargo Arctic Sea n’ont toujours pas pu rentrer chez eux constitue,  en soi,  un aveu.
   

  
De son côté,  l’Agence France Presse (AFP),  écrit,  également mercredi :  « l’Arctic Sea (…) pourrait avoir transporté des armes, voire du matériel nucléaire » (notez le nombre de jours qu’il a fallu à l’AFP pour confirmer ce que nos blogues ont déjà révélé).  Or donc,  11 des 15 membres de l’équipage russe du cargo Arctic Sea sont toujours détenus par les autorités russes et ne sont toujours pas autorisés à communiquer avec leurs familles.  « Dans une semaine et demie, nous communiquerons une information complète »,  raconte Bastrykine dans la Rossiïskaïa Gazeta.  Pas dans une semaine.  Pas dans deux semaines.  Dans une semaine et demie.  C’est drôlement précis ça.
   

  
Le Comité d’Enquête du Parquet général russe affirme par ailleurs – dans un communiqué – que « les informations publiées par des médias étrangers et russes sur une prétendue mission secrète de l’Arctic Sea (…) ne correspondent pas à la réalité ».  Faudrait savoir.  D’un côté,  le Comité d’Enquête,  par la bouche de Bastrykine,  reconnaît que la thèse du ‘bois’ est bouffonne et le Comité reconnaît que l’équipage est en détention.  Et d’un autre côté,  le même Comité,  via un communiqué,  nie le caractère secret de la mission de l’Arctic Sea.  Les enquêteurs ne disposent « d’aucune information selon laquelle le bateau aurait pu transporter une quelconque cargaison interdite »,  peut-on encore lire dans le communiqué.
   

  
Mais de son côté,  le général Nikolaï Makarov,  Chef d’Etat-Major de l’armée russe,  donne une version différente :  « Nous savons seulement qu’il y a du bois et tout ce qu’il transporte d’autre doit être clarifié ».  Le motif de la capture du bateau (ndmg :  par des ‘pirates’ selon les uns ;  par le Mossad selon les autres) « n’est pas très clair (…) une inspection plus approfondie sera menée dans un des ports sur le trajet de retour de l’Arctic Sea »,  précise Makarov.  L’Arctic Sea est attendu dans le port russe de Novorossiïsk autour des dix premiers jours de septembre,  ajoute Makarov.  Autrement dit,  tandis que de vulgaires fonctionnaires russes essayent maladroitement de noyer le poison,  le général Nikolaï Makarov,  Chef d’Etat-Major de l’armée russe,  ce qui n’est tout de même pas rien,  exige,  je cite le général,  une inspection plus approfondie du fait que le truc,  je cite encore le général,  n’est pas très clair.
   

  
A la demande du Parquet général russe,  un tribunal de Moscou autorise la saisie du bateau pour les besoins de l’enquête,  affirme – quant à lui – le porte-parole du Comité d’Enquête,  Vladimir Markine :  « Les enquêteurs vont débuter les inspections du navire très prochainement »,  déclare Markine à la chaîne de télévision russe Vesti-24.  Quels enquêteurs ?  Les enquêteurs civils qui veulent noyer le poison ?  Ou les enquêteurs du général Nikolaï Makarov,  Chef d’Etat-Major de l’armée russe,  qui,  de fait,  déclare vouloir clarifier l’enquête.  Je crains fort qu’en Poutinie,  les autorités civiles officielles ne nous assènent – encore – de nombreux communiqués de presse officiels à nous donner la gueule de bois,  oui,  de ‘bois’,  justement et dans un climat politique plutôt mossad
   

   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz