FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 29 août 2009

Le Conseil de sécurité des Nations Unis a reconduit,  ce jeudi 27 Août 2009, la mission de maintien de la paix de l’UNIFIL (Force intérimaire des Nations Unies au Liban) – qui compte actuellement 12.000 hommes – mais a refusé de lui accorder des prérogatives étendues pour empêcher le réarmement du Hezbollah, comme l’exigeait Israël.

 

L’ambassadrice d’Israël à l’ONU, le Pr. Gabriella Shalev, qui a déclaré aux cours débats que « l’activité de l’organisation terroriste, et le transfert continu d’armes par la frontière perméable libano-syrienne, constituent un danger grandissant pour la paix et la stabilité de la région », a également cité un passage d’un document adressé par le secrétaire général, Ban Ki-Moon, au Conseil de sécurité, affirmant que « le Hezbollah enfreint de manière évidente la résolution 1701 ».

 


Il faut rappeler ici  que le Hezbollah a pris livraison de 35 vedettes rapides pour l’utilisation d’explosifs en provenance d’Iran. Ces vedettes peuvent menacer la flotte américaine en Méditerranée et, en Israël, les ports et installations pétrolières de Haïfa et d’Ashdod. Les vedettes ont été construites pour le Hezbollah par les Gardiens de la Révolution de l’Iran dans les chantiers navals à Bandar. Les vedettes sont capables de transporter des systèmes d’armes chimiques, biologiques et radioactives. Ils ont été livrés à la mi-avril  2009 par un cargo iranien au port syrien de Lattaquié et transportés par camion à Naimah, un port au sud de Beyrouth. Là, ils ont été cachés dans les souterrains de hangars.

 


Le Hezbollah est en train de prouver au monde qu’il ne se soucie, en fait, que de préserver l’État parallèle qu’il s’est taillé au Liban sous prétexte de combattre les Israéliens. Seule milice libanaise à avoir refusé de désarmer, comme l’exigent pourtant les résolutions 1559 et 1701 du Conseil de sécurité de l’ONU, le Hezbollah a eu son heure de gloire en 2006, lorsqu’il a réussi à entraîner Israël dans une guerre à laquelle il a pu résister, au prix de la destruction du pays



Aujoud’hui le mouvement chiite dispose 40.000 à 50.000 missiles, d’un bon entraînement militaire. Depuis, il s’est réarmé, a augmenté ses capacités en bénéficiant du couloir syrien.



Selon des observateurs internationaux présents sur le terrain, des centaines voire des milliers d’hommes ont été envoyés dans des camps d’entraînement à Bekaa, en Syrie et en Iran. Pour le Hezbollah, la question aujourd’hui n’est donc pas de savoir si il attaquera Israël, mais plutôt quand Hassan Nasrallah donnera son feu vert.



Face à une FINUL en perte de vitesse sur le terrain, ces  préparatifs sont d’autant plus inquiétants que  le Parti de Dieu est en phase d’amener la région à une confrontation totale.


L’ONU respectera-t-il ses engagements à faire appliquer à la lettre la résolution 1701 ?



La question est négative : Le Conseil de sécurité des Nations Unis  qui a reconduit,  ce jeudi, la mission de maintien de la paix de l’UNIFIL (Force intérimaire des Nations Unies au Liban) il a refusé de lui accorder des prérogatives étendues pour empêcher le réarmement du Hezbollah, comme l’exigeait Israël.

 

Une fois de plus  les clowns bleus de la FINUL seront ridiculisés  face à un  Hezbollah qui continue de faire cavalier seul en se présentant comme un Etat à part entière qui négocier d’égal à égal avec l’Etat d’Israël.



De nombreuses tâches stipulées noir sur blanc dans la 1701 ne sont pas remplies par la force onusienne. Comme celle de désarmer le Hezbollah et celle d’empêcher la fourniture d’armes et de munitions aux organisations armées contestant la légitimité du Liban et prônant la destruction de l’Etat hébreu.



Les observateurs onusiens en 1967 et  1973 étaient acquis aux   pays du pétrole …et Israël en a arrêté plusieurs en flagrant délit de transport d’armes, d’explosifs et de terroristes dans leurs véhicules durant leur présence dans la région. Puis idem pour la FINUL depuis 1978, 1982 etc…



On a affaire  au sud Liban aux mêmes casques bleus qui ont si lamentablement failli en Bosnie et au Rwanda, aménageant les massacres au lieu de les prévenir.



Aujourd’hui l’ONU se désarme devant le Hezbollah .Comment expliquer alors que  le Conseil de sécurité des Nations Unis  refuse ,  ce jeudi 27 aout 2009 , d’accorder  au FINUL des prérogatives étendues pour empêcher le réarmement du Hezbollah, comme l’exigeait Israël ?

 



La Résolution 1701 semble se vider de son contenu. Cette résolution rappelons-le, a été mise en place durant l’été 2006 et prévoyait l’arrêt des hostilités entre Israël et le pays du cèdre, ainsi que le retrait de l’armée israélienne du sud Liban. Mais cette résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unis perd tout sens alors que la Syrie  et l’Iran continuent d’armer le Hezbollah. Ces deux pays réarment le Hezbollah à une allure incroyable, c’est donc la preuve que la résolution 1701 a complètement échoué. Israël ne sera pas capable d’accepter que la résolution des Nations Unis ne soit pas respectée et que la contrebande d’armes continue entre la Syrie et le Liban. Cela vient fortement déranger l’équilibre à la frontière israélo-libanaise.



Le fait que le  Hezbollah viole lourdement la 1701, en cachant les armements dans des entrepôts au Sud, les forces de l’ONU devinent  ainsi des « otages du Hezbollah ». La « résolution 1701 dit clairement : Pas d’armements au Sud du fleuve Litani. C’est la raison d’être de la FINUL non ??? 

 


Mais encore une fois on constate  que c’est l’ONU qui se désarme devant le Hezbollah et n’on pas  le Hezbollah qui se désarme devant l’ONU. Depuis quelques mois, Israël se plaint du fait que le Hezbollah a considérablement enrichi son arsenal. Mais rien n’y fait. Tout le monde fait la sourde oreille.

 


Donc ce cas, il n’est pas admissible de laisser le Hezbollah (qui a finalement réussi à conserver son système de télécommunication) transgressé la résolution de l`ONU. Les terroristes du Hezbollah mettront bientôt  en danger toute la population  juive de Galilée jusqu’à Haïfa et bientôt jusqu’à Tel-Aviv. Israël s’efforcera  donc à  les punir très sévèrement. Et comme d’habitude, le Liban viendra pleurer sans pudeur devant la communauté internationale.



Ftouh Souhail, Tunis

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz