FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 31 août 2009






Michel Garroté

Lundi 31 août 2009  – 11 Elul 5769


Sur le crash du Vol Rio – Paris,  nous avons droit à la piste du Franceblabla.  Mais pour ce qui me concerne,  on ne doit pas exclure la piste – pas si folle que ça – du Hezblabla.  L’Agence France Presse (AFP),  lundi 31 août 2009,  à 10:23,  informe (extraits) :  « Le directeur du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA),  chargé de l’enquête technique du crash Rio-Paris,  Paul-Louis Arslanian, a déclaré que les recherches des boîtes noires de l’AF447 devaient ‘reprendre à l’automne’.  ‘Les recherches devraient reprendre à l’automne.  Quand à l’automne,  je ne sais pas’,  a-t-il dit, devant des journalistes, réunis.  Ces recherches devraient coûter ‘plus de 10 millions d’euros et peut-être plusieurs dizaines de millions d’euros’,  a-t-il précisé.  L’avionneur européen Airbus a fait savoir début août qu’il participerait financièrement à ces recherches ».
  

  
« Le 20 août dernier, une deuxième phase des opérations de recherches sous-marines des enregistreurs de l’Airbus A330 d’Air France accidenté le 1er juin entre Rio et Paris s’était achevée sans résultat.  Une première phase de recherches acoustiques avait cessé le 10 juillet, lorsque les balises des boîtes noires avaient a priori cessé d’émettre.   M. Arslanian a dit qu’il ne pouvait toujours pas expliquer l’accident.  ‘Pour l’instant, nous ne pouvons pas expliquer l’accident (…) Nous n’avons toujours pas compris la cause de l’accident de l’AF447’,  a-t-il déclaré.  Le 2 juillet dernier,  le BEA avait estimé qu’une défaillance des sondes qui mesurent la vitesse de l’appareil était ‘un élément,  mais pas la cause’ de l’accident de l’Airbus A330 qui s’était écrasé le 1er juin dans l’Océan Atlantique entre Rio et Paris, faisant 228 morts » (fin des extraits de la dépêche AFP).
  

  
Le service francophone de l’agence britannique Reuters,  lundi 31 août 2009,  à 10:35,  soit 12 minutes après l’AFP,  informe (extraits) :   » ‘La France compte élargir à de nouveaux pays la troisième phase de son enquête sur les causes de l’accident du vol d’Air France Rio-Paris survenu le 1er juin dernier’,  a déclaré Paul-Louis Arslanian,  directeur du Bureau Enquêtes Analyses (BEA).  ‘Nous allons définir où chercher en priorité et comment pour optimiser les recherches.  Cette troisième phase,  nous allons l’élargir à d’autres pays de façon à amener un maximum de dimension internationale et à saisir toutes les chances de ne pas passer à côté de nouveaux indices’,  a-t-il dit.  Paul-Louis Arslanian a également indiqué qu’il était encore prématuré de tirer des conclusions sur les causes de l’accident.  ‘Nous ne pouvons pas expliquer formellement l’accident et nous devons encore faire la lumière sur près de quatre minutes de vol,  cela prendra du temps’,  a-t-il expliqué » (fin des extraits de la dépêche Reuters).
  

  
Mon avis personnel sur les diverses informations reproduites ci-dessus, cet avis personnel tient en quelques mots. A propos du vol Rio, la compagnie Airbus, nous disait-on fin juillet, voulait s’investir dans la recherche de boîtes noires.  Boîtes noires dont Air France déclarait,  de son côté,  qu’elles ne pouvaient plus fournir d’information,  car leur espérance de vie était arrivée à son terme.  Je persiste à croire que la lamentable politique d’information sur cette affaire cache quelque chose.
  

  
Je persite d’autant plus que le directeur du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA),  chargé de l’enquête technique du crash Rio-Paris,  Paul-Louis Arslanian,  vient de déclarer que les recherches des boîtes noires de l’AF447 devaient reprendre à l’automne,  déclaration qui contredit totalement l’information donnée par Air France en juillet,  information selon laquelle les boîtes noires ne pouvaient plus fournir d’information,  car leur espérance de vie était arrivée à son terme.  Déjà au début du mois de juin,  la version officielle du crash de l’avion Air France était que primo la vitesse de l’Airbus A330 était « erronée » et que secundo un « enchaînement d’événements catastrophiques » avait conduit à sa désintégration en vol.  C’était un peu court comme analyse et depuis,  ça ne s’arrange pas de ce côté-là.
  

  
Albert Soued, spécialiste du Moyen Orient, avait effectué début juin (à ma demande et en exclusivité pour monde-info et drzz.info) l’analyse suivante, un peu plus étoffée que la version officielle :  « Les experts restent très prudents et n’écartent plus l' »éventualité d’un attentat », à moins que, fort de 11 000 heures d’expérience en vol, le pilote chevronné ne soit devenu assez fou pour entrer de plein fouet dans l’oeil d’une forte turbulence, au lieu de la contourner.  FOX NEWS révèle qu’Air France avait reçu des menaces de bombes, une première fois en Argentine, le 27 mai et peut-être avant ce vol ».
  

  
« En effet, il y a des habitudes qui ont été prises vis à vis d’une France considérée comme le maillon faible de l’Europe, puisqu’elle préfère l’apaisement à la confrontation (« la paix à tout prix ») : – les attentats télécommandés par l’Iran dans les années 80/90 ; – l’attentat de Toulouse camouflé en accident :on a confirmé les 2 détonations, c’est à dire qu’un explosif assez puissant a déclenché l’explosion de l’engrais normalement inerte ; – aujourd’hui un crash suspect, car 2 avions allemands passant quelques minutes après l’avion d’Air France n’ont rien subi, et les avions sont superprotégés contre le risque de foudre. Il faut savoir que Rio est infesté d’agents du Hezbollah ».
  

  
« Par ailleurs, la France a ouvert une base sur le golfe persique, en grande pompe et en pays sunnite, et cela ne plaît guère aux ayatollahs. La France ne veut pas perdre le Liban lors des élections du 7 juin :  on ne serait pas étonné que nos responsables aient reçu un message leur demandant de ne pas s’opposer à l’arrivée au pouvoir au Liban d’une coalition pro-iranienne…sinon les attentats vont continuer…  On n’a pas fini de parler du Moyen Orient, surtout avec Obama.  Celui-ci se pliera aux exigences nucléaires d’un Iran messianique, étoile montante de l’Islam et cherchant à supplanter l’Arabie et son wahhabisme.  Il ne faut pas oublier que 90% des réserves de pétrole du Moyen Orient sont en territoire shiite, même en Arabie.  Il faut peut-être se préparer à un futur renversement des alliances »,  concluait Albert Soued.
  

   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz