FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 31 août 2009

  
  

  
  
Michel Garroté

Lundi 31 août 2009  – 11 Elul 5769
  
  

  
  
La farce du jour : 
plus de 2.500 « experts » (mdr) météorologiques du monde entier (comme c’est impressionnant) ouvrent lundi 31 août 2009 la « Conférence mondiale sur le climat »,  dont le but est de définir un cadre global pour les services météorologiques,  cadre global destiné à « atténuer les effets des changements climatiques » (plus bas dans le présent article on trouvera de quoi mettre en pièce la bouffonne conférence de Genève).
  
  

  
  
Et à ce propos (j’ouvre une parenthèse),  Ivan Rioufol,  qui fait partie de ces intellectuels qui ne considèrent pas la grippe porcine,  le réchauffement climatique et la cause palestinienne comme nos principales préoccupations écrit :  « Car la vraie crise est celle des idées confinées. L’uniformité des discours devient une curiosité archéologique. Les constructions idéologiques, qui s’effondrent comme des cartes, servent encore de référence au gouvernement : au nom de l’écologisme, il augmentera le prix de l’essence et du gaz pour le consommateur ; au nom de l’interventionnisme, il lancera un emprunt national à la charge des contribuables ».
  
  

  
  
« L’État a-t-il jamais quitté l’univers clos des doctrinaires ? Ce despotisme des certitudes arrêtées, ajouté au court-termisme d’un État-mama qui s’affole des bobos mais ne voit rien des dangers, empêchent de saisir tous les bouleversements que connaît la France. Même la hausse de la natalité continue d’être expliquée, ces jours-ci, comme la conséquence d’une politique familiale, tandis que le bien pensisme assure que l’immigration n’y est pour rien ou presque. Découvrir la France, c’est ne plus mentir sur son état »,  précise Ivan Rioufol.
  
  

  
  
Un récent rapport de l’Agence Américaine pour la Protection de l’Environnement a été interdit à la publication il conteste – c’est un péché mortel – le réchauffement de la planète et l’impact des émissions de CO2 sur l’évolution des températures. Chercheur depuis 35 ans au sein de l’Agence américaine, Alan Carlin a voulu rendre public un rapport intitulé « Comments on Draft Technical Support Document for Endangerment Analysis for Greenhouse Gas Emissions under the Clean Air Act » dans lequel il met en doute le réchauffement climatique. Carlin démontre, statistiques à l’appui, les faits suivants :  l’Homme n’est sûrement pas à l’origine du réchauffement climatique de la planète. Dans le passé, des périodes de refroidissement ont alterné avec d’autres périodes de réchauffement de l’atmosphère. Les graphiques montrent que la planète a plutôt tendance à se refroidir et que les émissions de CO2 n’ont strictement aucun impact sur la température globale.
  
  

  
  
Les prévisions apocalyptiques des climatologues devraient être corrigées par les scientifiques. Il n’existe aucune preuve exacte qui devrait nous inciter à prendre des mesures coercitives contre le réchauffement de la planète. En conclusion, Carlin suggère une approche beaucoup plus scientifique des problèmes climatiques. Laisser le climat à la science et non pas aux politiques. La direction de l’EPA lui a formellement interdit de communiquer sur son Rapport : pas de communiqué de presse, ni de mails ou de coup de fil. On lui a fait comprendre que la diffusion de ses recherches nuirait à l’Agence. Plus encore, on lui a demandé de choisir d’autres sujets de recherche que le climat. Le Rapport a été repris par des think tanks américains qui l’ont mis en ligne. Une Commission a été créée à la demande de plusieurs élus Républicains afin d’enquêter sur cet acte de censure incompréhensible dans un pays comme l’Amérique.
  
  

  
  
Pour revenir à l’analyse d’Ivan Rioufol,  voici Christian Estrosi qui définit le sarkozysme :  « Je ne doute pas une seule seconde que de la gauche jusqu’à Villiers, on peut se retrouver aujourd’hui dans le sarkozysme ».  Et le blog LSB en conclut à juste titre :  « Il n’y a plus de bien ni de mal, de vrai ni de faux, de juste ni d’injuste, de droite ni de gauche : tout est relatif ».  Jean d’Ormesson dit la même chose :  « Vous me demandez ce qui a bougé en France. Ce qui a bougé, c’est que les convictions ne jouent presque plus aucun rôle dans les combinaisons électorales. Ce qu’on appelait jadis naïvement les choix politiques s’efface au profit des appétits ».
  
  

  
  
Début octobre, la Tour Eiffel sera illuminée aux couleurs de la Turquie,  pays gouverné par des islamistes. Cette illumination aux couleurs de la Turquie montre l’attachement du maire de Paris à ce que la Turquie puisse avoir une place au sein de l’Union Européenne. C’est le réchauffement islamique de la planète.
  
  

   
  
  
 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz