FLASH
[29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 septembre 2009

  
  

  

  

  
Il faut guillotiner Tintin
  

  
Michel Garroté
  

  
Mercredi 9 septembre 2009  – 20 Elul 5769
  

  

  

  
L’Associated Press publie aujourd’hui mercredi 9 septembre 2009 la dépêche suivante :  « Le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) demande mercredi au ministre de la Culture Frédéric Mitterrand de se prononcer sur l’éventuel ajout d’un avertissement en préambule à l’album « Tintin au Congo ». L’ouvrage a été sévèrement critiqué pour ses relents racistes tant par les fans que par les critiques. Sortie en 1931, alors que la Belgique colonisait encore le Congo, la bande dessinée narre les péripéties du petit journaliste blanc dans cette terre africaine où une population
noire présentée comme stupide finit par le vénérer comme un dieu, lui mais aussi son chien Milou ».
  

  

Extrait de ‘Tintin au pays de l’or noir’… A censurer ?
  

  
« Le CRAN se dit ‘favorable’ dans un communiqué ‘à ce qu’un additif soit placé en préambule de l’ouvrage pour rappeler, notamment à l’intention du jeune public, que cet album est à lire avec la distance nécessaire à toute caricature’. L’organisation, qui dit avoir ‘d’abord exploré la voie d’une discussion avec les éditions Casterman’, demande au ministre de la Culture de se prononcer sur cet album. ‘Il appartient aussi à l’Etat de prendre ses responsabilités et de trancher cette question’.
L’album est le deuxième d’une série de 23 qui retracent les aventures de Tintin, le reporter intrépide, et de son célèbre petit chien blanc Milou. Tous numéros confondus, il s’en est vendus 220 millions d’exemplaires dans le monde, traduits en 77 langues ».
  

  

  

  
L’Associated Press ajoute :  « Hergé lui-même avait confessé son embarras (ndmg :  au confessional ?). En 2007, « Tintin au Congo » a été retiré pour racisme des rayons enfants des librairies Borders en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. En Afrique du Sud, les éditeurs sud-africains d’Hergé, Human & Rousseau, qui publie d’habitude en afrikaans les aventures du reporter, avaient décidé de ne pas traduire cet album. Certaines éditions ultérieures avaient été débarrassées des épisodes les plus choquants. Cependant, une version non-expurgée a été publiée en 2005 en Grande-Bretagne, assortie d’un avertissement et d’une préface rappelant le contexte colonial qui avait vu son écriture » (Fin de la dépêche Associated Press).
  

  

  

  
J’ignorais, quant à moi, l’existence du CRAN qui, selon son appellation, semblerait être une sorte de CRIF pour blacks. Et l’idée de ce CRAN serait donc d’ajouter, je cite le CRAN, un « additif » à l’album « Tintin au Congo ». Un « additif » prônant, je cite encore le CRAN, « la distance nécessaire à toute caricature ». En outre, le CRAN estime que, je cite, « Il appartient aussi à l’Etat de prendre ses responsabilités et de trancher cette question ». De son côté, l’Associated Press croit devoir préciser, je cite :  « Hergé lui-même avait confessé son embarras ». L’Associated Press rappelle aussi, je cite :  « Certaines éditions ultérieures (ndmg :  de « Tintin au Congo ») avaient été débarrassées des épisodes les plus choquants ». Je note avec satisfaction que le CRAN ne demande finalement pas grand chose. Le CRAN demande en effet que l’on recommande « la distance nécessaire à toute caricature ».
  

  

  

  
L’Associated Press, en revanche, va beaucoup plus loin, profitant de la demande du CRAN pour retracer un « historique » dans lequel l’Associated Press utilise des mots assez forts qui vont au-delà de ce que doit être normalement une dépêche d’agence de presse. L’Associated Press utilise notamment, je cite, les termes suivants :  « sévèrement critiqué pour ses relents racistes tant par les fans que par les critiques » ;  « population noire présentée comme stupide » ;  « Hergé lui-même avait confessé son embarras » ;  « Tintin au Congo a été retiré pour racisme » ;  « épisodes les plus choquants » ;  « version non-expurgée » (du substantif « purge »).
  

  

  

  
En agisant de la sorte, l’Associated Press détourne l’attention des lecteurs du CRAN proprement dit (CRAN qui demande simplement un « additif » précisant « la distance nécessaire à toute caricature ») et l’Associated Press concentre par là-même l’attention des lecteurs sur ses propres considérations anti-racistes, considérations qui, elles, amplifient le problème plutôt que de contribuer à sa résolution. J’ajoute, pour conclure, que la plupart des albums Tintin contiennent des images caricaturales.
  

  

  

  
Les Américains sont des cow-boys et des mafieux (Tintin en Amérique). Les communistes sont des nazis, ce qui est à la fois vrai et faux (Le sceptre d’Ottokar). Les Sud-américains sont des amateurs de putschs et de sarbacanes (L’oreille cassée). Et d’une façon plus générale, les protagonistes, chez Tintin, sont tous des caricatures. Haddock est d’abord un ivrogne puis un râleur. Les Dupondt sont les flics les plus cons de la planète. Tournesol est complètement à la masse. La Castafiore – avec sa voix – brise les vitres et nous les brise. Dans le fond, on pourrait ajouter en préambule à chaque album Tintin, à tous les albums Tintin, la mention :  « la distance nécessaire à toute caricature ». Et ce malgré le fait que cela va de soi. Hergé était rexiste et antisémite. Faut-il pour autant guillotiner Tintin ?  A lire le CRAN,  non.  A lire l’Associated Press,  oui.
  









  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz