FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 15 septembre 2009

Le Haut commissaire aux réfugiés des Nations Unies (HCR) António Guterres s’est rendu la semaine dernière dans les camps de réfugiés sahraouis, dans le gouvernorat algérien de Tindouf, pour tenter de réunifier les familles séparées par le conflit du Sahara Occidental.

M. Guterres, dont la tournée de cinq jours en Algérie et au Maroc s’est achevée samedi 12 septembre, a déclaré que la proposition du HCR pour un couloir direct en droite ligne entre Tindouf et Laâyoune avait été acceptée comme la meilleure solution par toutes les parties (1) .

 

Cette visite de la semaine dernière n’était que la seconde dans les camps de Tindouf par un Haut commissaire des Nations Unies. La première avait été faite par Saddrudin Aga Khan en 1976, juste après l’arrivée des réfugiés.

 

 

Le Haut commissariat aux réfugiés des Nations Unies (HCR) a accordé 12 millions de dollars aux réfugiés sahraouis, ce 10 septembre, a déclaré Antonio Guterres, le directeur du HCR, qui s’est rendu dans les camps de réfugiés de Tindouf   et a rencontré des leaders du Polisario avant de décider d’accorder cette aide, a fait savoir le quotidien El Watan. « Ce montant est très insuffisant au vu des besoins énormes des réfugiés sahraouis », a déclaré M. Guterres.

 

Selon les estimations du Polisario, plus de 165 000 Sahraouis vivent à Tindouf ; le HCR explique fournir de l’aide à quelque 90 000 réfugiés « vulnérables ».

 

Les sahraouies sont  des  réfugiés oubliés, pris en otage et qui paient de leur vie un territoire qui leur revient de droit. Les réfugiés sahraouis souffrent  et aucun medias ne fait cas exposant de leur situation.

 

 

Pendant des années personne n’a parlé des populations sahraouis chassés du Sahara occidental où ils vivaient depuis plus de mille ans, ce sont des réfugiés oubliés parce que l’expulsion a toujours été une chose normale, une espèce de sport en vogue dans les pays arabes.

Comment expliquer le faite que la visite,  de la semaine dernière, du directeur du HCR n’était que la seconde dans les camps de Tindouf par un Haut commissaire des Nations Unies  depuis 33 ans ? La première avait été faite  seulement en 1976.

 

L’organisme de l’ONU, qui s’occupe des réfugiés du monde entier, le HCR (haut commissariat aux réfugiés) est  en effet doté d’un budget annuel de 1 milliard de dollars et emploie 6200 salariés. Il est censé venir en aide à 17,1 millions de personnes réparties dans 115 pays.

 

 

Mais en faite ce sont les Palestiniens et leurs descendants, sans limitation de durée et de budget, qui bénéficient  de toute l’attention de l’ONU. Ils ont  même le privilège  d’avoir leur organisme à eux, l’UNWRA !  Et oui rien que pour les Palos !!!

 

L’UNWRA dépense tous les deux ans 1.4 milliard de dollars. Il emploie 27000 salariés, dont de nombreux réfugiés locaux à qui il fournit ainsi un salaire en plus des subsides.

Le saviez-vous ? Cet organisme créé par l’Onu pour s’occuper spécialement des « réfugiés palestiniens » emploie 25 000 personnes pour venir en aide aux 4,5 millions de descendants de réfugiés de 1948/67. Alors que l’organisme normal de l’Onu qui s’occupe de 17  millions de réfugiés réels dans 115 pays du monde emploie seulement 6300 personnes !

 

Certes, la situation des Palestiniens n’est guère enviable, sauf pour la minorité qui s’en met plein les poches. Pour autant, on considérera qu’un réfugié africain ou du Sahara occidental  vaut beaucoup moins cher aux yeux de la communauté internationale qu’un réfugié palestinien.

 

Le monde a ses chouchous, ses préférés, ses souffrances symboliques. Certaines causes sont médiatiques, d’autres pas. Heureusement pour eux, les Palestiniens ne meurent pas de faim. La misère n’étant pas une cause de mort directe chez elles, il doit donc être d’autant plus douloureux pour ces mères de savoir que leur enfant s’est donné volontairement la mort pour tuer un maximum d’enfants juifs, encouragé en cela par de sombres idéologues.

 

Donc revenons au vif du sujet ; la visite historique du HCR dans les camps de réfugiés sahraouis  ne peut que donner espoir aux réfugiés sahraouis oubliés par l’Onu, les médias et  les grands de ce monde.

 

Les causes sahraouies n’à même pas le droit de s’affirmer et d’avoir des soutiens  .En Août dernier, l’organisation Human Rights Watch (HRW) a critiqué la peine de quatre mois de prison imposée à l’encontre de l’activiste des Droits de l’Homme au Sahara Occidental Naâma Asfari. La police avait arrêté Asfari,  le 14 août  dernier,  à proximité de Tantan  parcequ’il avait refusé d’ôter le drapeau du Sahara Occidental de son porte-clés !

 

 

Rappelons au passage  que l’un des plus célèbres soutien à la cause sahraouis était un juif (Abraham Serfaty), et Hassan II  l’a traité comme tout marocain s’opposant à sa politique.

 

Ftouh Souhail, Tunis

 

 

(1) –Camp de  Tindouf ou Tinduf  (Algérie) depuis la fin de l’année 1975, il accueille 90 000  réfugiés du Sahara Occidental, en attendant le règlement du conflit avec le Maroc.

    – Laâyoune, ville  située au bord de l’Atlantique, elle est contrôlée et administrée par le Maroc depuis 1975 ; La ville est revendiquée comme capitale par la République arabe sahraouie démocratique.

 

 

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz