FLASH
[25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 17 septembre 2009

Le célèbre réalisateur britannique d’extrême gauche Ken Loach, qui devait présenter son dernier film, « Looking for Eric », au Festival de Melbourne, en Australie, a décidé de le retirer du programme. Loach a voulu ainsi protester contre la participation à cette manifestation d’un film israélien, « Le Sens de la vie pour 9,99 dollars » , dont les frais de voyage de l’auteur, Tatia Rosenthal, ont été payés par une institution publique israélienne. Auparavant, Loach avait demandé au directeur du festival, Richard Moore, de refuser la contribution financière israélienne. Devant le refus de ce dernier, qui a qualifié l’exigence de Loach de « chantage », le cinéaste anglais a choisi de boycotter l’événement.

 

Ce n’est pas la première fois que Loach applique la même méthode. Lors des préparatifs  du Festival international du Film de Toronto qui ont commencé  depuis quelques  jours  et dans lequel  10 films sur Tel Aviv, qui célèbre cette année son centenaire, seront exposés Ken Loach a aussi appelé au boycott du festival « qui collabore à l’appareil de propagande israélien ». Il a même signé  une pétition contre le Festival qui selon lui  est « une célébration d’Apartheid ».

 

 

Au mois de mai dernier, il a même réussi à convaincre la direction du Festival d’Edimbourg, en Ecosse, de refuser la venue d’une autre cinéaste israélienne, Tali Shalom-Ezer, dont le voyage devait être payé par l’ambassade israélienne. Au terme d’un long débat, la cinéaste est arrivée au festival qui a fini par assumer lui-même ces dépenses. Ken Loach a aussi appelle à soutenir le peuple palestinien et à boycotter Israël lors du dernier Festival du film international qui a eu lieu du 14 août au 6 septembre  dernier à Edimbourg.

 

 

En  mars dernier,  de passage à Bruxelles à l’occasion de la conférence de presse pour le lancement du fumeux « Tribunal Russell sur la Palestine » (une initiative Pierre Galand), le réalisateur britannique Ken Loach a déclaré au sujet de la montée de l’antisémitisme en Europe consécutive à l’offensive militaire de Gaza : « Ca ne me surprend pas qu’il y ait une montée de l’antisémitisme. En fait, c’est parfaitement compréhensible car Israël nourrit des sentiments d’antisémitisme« . Ken Loach réagissait aux conclusions du rapport de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne, qui révèle que les actes antisémites sont en forte recrudescence dans toute l’Europe depuis le mois de décembre 2008

 

 

Que ça soit au Festival de Melbourne, Festival de Toronto, Festival d’Edimbourg ou à l’occasion d’un lancement d’un  film à Bruxelles, le réalisateur britannique Ken Loach ne manque  aucune occasion  pour  focaliser son énergie sur la haine d’Israël , restant fascinée par la lutte palestinienne, souvent paravent du pire intégrisme islamiste.

 

Cet individu rejoint la cohorte d’antisémites britanniques dont le pays est déjà bien garni grâce aux puissants lobbys islamistes. S’il était lucide cela l’inquièterait mais comme il est aveuglé par son idéologie, il cautionne et applaudit sans même penser qu’un jour ce sera des imbéciles heureux comme lui qui feront les frais de cet état de chose. C’est du crétinisme avancé et on ne peut que boycotter ses films, ces gens là ne comprenant que, lorsqu’il sera trop tard pour eux.

 

Ftouh Souhail, Tunis

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz