FLASH
[23/03/2017] Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  |  Irak : des journalistes ont découvert 137 corps dans un immeuble de Mossoul après les bombardements  |  Irak : 400 000 personnes sont prises au piège dans Mossoul Ouest  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 17 septembre 2009

Le pape Benoît XVI se rendra à la grande synagogue de Rome, dans la seconde moitié du mois d’octobre, après les grandes fêtes d’automne, a annoncé la communauté juive de Rome. Une nouvelle confirmée par la salle de presse du Vatican déjà en mars dernier, mais elle précise que la date reste à fixer.



Ce sera un événement, 23 ans après la visite historique de Jean-Paul II, le 13 avril 1986 : il avait été accueilli par le grand rabbin Elio Toaff. Il avait été le premier pape depuis les apôtres à entrer dans une synagogue, et il avait prononcé dans son discours l’expression devenue historique : « nos frères aînés », pour désigner les juifs. Benoît XVI vient d’adresser un télégramme au grand rabbin de la Ville éternelle, Riccardo Di Segni, à l’occasion des fêtes du Nouvel An 5770, (Rosch haShana, le 20 septembre), du Grand Pardon (ou Jour des Expiations, Yom Kippour, le 28 septembre) et de la fête des Tentes (Soukkot, 3-9 octobre).



Dans ce message communiqué à la communauté juive de Rome, Benoît XVI exprime ses vœux pour que ces fêtes soient une occasion de « sainte joie commune ».


Le pape demande à Dieu pour tous les juifs « d’abondantes bénédictions » comme un « encouragement pour l’engagement » à promouvoir « la justice, la concorde et la paix ».


Le pape exprime au Grand rabbin son « amitié cordiale », dans l’attente de cette visite et se dit animé d’un « vif désir de manifester à la communauté juive de Rome sa proximité personnelle et celle de toute l’Eglise catholique ».


Le Grand rabbin Riccardo Di Segni a exprimé sa gratitude pour le message du pape, « si significatif et important ».



C’est la troisième fois que le pape se rendra dans une synagogue depuis son élection le 19 avril 2005. Election qui avait été suivie par un message de Benoît XVI au Grand rabbin Di Segni dans lequel le pape exprimait sa « volonté d’avoir confiance dans l’aide du Très-Haut pour poursuivre le dialogue et fortifier la collaboration avec les fils et les filles du peuple juif ».


Benoît XVI s’est déjà rendu tout d’abord à la synagogue de Cologne, en août 2005, puis à la synagogue de Park East, à New York, en avril 2008.


Récemment, dans sa lettre aux évêques du monde entier après l’affaire Williamson, le pape s’est dit reconnaissant pour la confiance que ses amis juifs lui ont témoignée.



Le Grand rabbin Di Segni avait souligné ce fait : « Nous sommes littéralement stupéfaits de la façon dont le pape souligne que ce sont justement ses amis juifs qui ont compris les paroles du pape ».



Il avait mentionné qu’entre juifs et chrétiens existent « des occasions de témoignage commun, des possibilités d’agir dans la société par les valeurs que nous partageons », ce qui « peut porter beaucoup de fruits et apporter un grand bien à tous ».



Il avait mis fin à la polémique en déclarant : « Les nombreux nuages qui s’étaient accumulés n’existent plus », restait « un climat de bonne volonté ».



On se souvient des paroles de Jean-Paul II à la Grande synagogue de Rome en 1986 : « L’Église du Christ découvre son ’lien’ avec le judaïsme ’en scrutant son propre mystère’ (cf. Nostra ætate, 4). La religion juive ne nous est pas « extrinsèque » mais, d’une certaine manière, elle est « intrinsèque » à notre religion. Nous avons donc envers elle des rapports que nous n’avons avec aucune autre religion. Vous êtes nos frères préférés et, d’une certaine manière, on pourrait dire nos frères aînés ».


Sur le sens des fêtes d’automne dans le judaïsme, cf. l’article du père Michel Remaud pour Zenit (cf. Zenit du 10 septembre 2007).


Ftouh Souhail


Source : Zenit.org

 

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz