FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 24 septembre 2009


Ce matin, nombreux sont  les commentaires sur la défaite de Farouk Hosni face à Irina Bokova. J´avoue que le défaitisme m´avait fait renoncer à l´espoir de voir cette femme prendre les rennes de l´UNESCO et que je pensais que les calculs politiques seraient plus forts que la petite voix de la conscience.

Je me réjouis d´autant plus du résultat des votes que  je trouvais absurde qu´en cas d´égalité, ce soit le sort qui décide de l´avenir de l´UNESCO.

Je vous propose en ligne deux articles, l´un de Julia Kristeva et l´autre de Bernard Henri Lévy. Tous deux me semblent se nouer en un dialogue pour l´espoir.

Bien à vous,

Rachel Franco

La femme est l’avenir de l’Unesco

Voici l’article que Julia Kristeva, écrivain, psychanalyste, professeur à l’Institut universitaire de France, Augusto Forti, géophysicien, ancien Conseiller spécial auprès de Federico Mayor, ancien Directeur Général de l’Unesco et moi-même, écrivain, psychanalyste, ancien vice-Président du Comité des Sciences Fondamentales et appliquées de la Commission Française pour l’Unesco, avons écrit au sujet de l’élection de Mme Irina Bokova, à la tête de l’Unesco (Cet article a été refusé par Libération).

———–

Mme Irina Bokova, Ambassadeur de Bulgarie à Paris, est élue Directrice Générale de l’Unesco. Nous nous en réjouissons. Elle appartient à la génération  d’hommes et de femmes politiques  en Europe de l’Est qui s’est forgée  dans l’âpre processus d’accès à la démocratie  après la chute du Mur de Berlin.
Respectueuse des diversités culturelles dans son propre pays (où cohabitent  chrétiens orthodoxes, agnostiques, juifs et musulmans) et à travers le monde, cette femme politique d’expérience et diplomate de carrière  aborde les conflits internationaux  dans un esprit de tolérance, d’humanisme et de dialogue en vue d’une gouvernance multipolaire.
Démocrate  convaincue, Irina Bokova représente les forces qui œuvrent pour un véritable redressement économique, social et culturel de son pays d’origine, engagé dans une restructuration indispensable au sein de l’Union européenne dont Irina Bokova porte les valeurs avec énergie et talent. La « vieille » et la « nouvelle » Europe pourraient trouver avec elle une impulsion pour procéder à cette réévaluation de l’héritage culturel européen dont a besoin l’identité politique de l’Europe elle-même, mais qui devrait aussi  clarifier et consolider la voix de l’Europe dans le contexte de la globalisation.
Francophone et francophile convaincue, Irina Bokova  contribue activement à affirmer le  nouveau visage de la francophonie institutionnelle (OIF) dont la Bulgarie fait désormais partie intégrante, avec d’autres pays qui n’ont pas le français en partage, mais qui partagent les idéaux de la République. Et qui retrouvent le chemin vers la langue et la culture française, pour autant que celles-ci portent au monde un message universel soucieux de réhabiliter la culture dans la recherche d’un modèle social alternatif  et de développer  la vocation interculturelle de l’Unesco.
Très attentive à la défense des droits des femmes partout dans le monde, elle s’engage avec enthousiasme et sans  sectarisme   pour l’éducation et la promotion des femmes dans tous les domaines de la vie sociale, politique et culturelle, dans un esprit de respect de la mémoire culturelle aussi bien que de l’évolution des mentalités. Esprit éclairé et responsable, Mme Bokova  est donc la première femme Directrice générale de l’Unesco.
Son action, qu’elle s’engage à mener en harmonie aavec les valeurs fondatrices de cette organisation prestigieuse et essentielle en temps de crise, est un formidable signal de liberté pour les femmes et les hommes  sur toute la planète, et ceci depuis Paris où Simone de Beauvoir- dont nous célébrons cette année  le 60e anniversaire du Deuxième sexe- écrivait : « la liberté doit contester en son propre nom les moyens dont elle use pour se  conquérir ».  


Quant à l’échec de M. Farouk Hosni, c’est une bonne nouvelle. Certains peuvent penser que cet échec portera atteinte à la stratégie du projet de l’Union pour la Méditerranée. Mais est-ce si évident ? D’autre part, la mission de l’Unesco n’est pas de se soumettre à un projet politique quel qu’il soit. Enfin, ce candidat était mû par un esprit belliqueux et intolérant qui ne fait pas respecter la liberté d’opinion dans son pays, ce qui est contraire au profil d’un Directeur Général de l’Unesco.
Dans la constitution, il est clairement précisé que c’est dans l’esprit des hommes que naît la guerre et donc que c’est dans l’esprit des hommes qu’il faut la combattre et construire la paix. Or, devenu Directeur Général, ce candidat aurait mis en péril cette mission, ainsi, d’ailleurs, que la survie de l’Unesco, qui ressemble de plus en plus à un grand corps malade invisible, situation qui n’est pas seulement due à la crise du système, mais à l’immobilisme.
 
Pour autant, au-delà de cette satisfaction, l’inquiétude demeure. Comment Mme Irina Bokova va-t-elle relancer l’Unesco, étant donné que l’organisation est en proie à une crise interne sans précédent ? C’est à propos de cequestion que nous nous permettons d’apporter quelques éléments de réflexion.


Comme on sait, tout le système des Nations Unies est en crise ; or c’est justement le rôle de l’Unesco de le sortir du labyrinthe par la mise en mouvement d’une intense vie de l’esprit. 

Comment faire ? Nous faisons quatre propositions :


-Ouvrir un chantier de transition
L’Unesco doit changer. Le nouveau Directeur Général doit donc mobiliser toutes les ressources internes et externes (de la communauté internationale), afin de redéfinir et de  réactualiser les axes principaux de la mission.


-Redynamiser le noyau dur
L’Unesco doit redevenir la Maison Ouverte pour les acteurs décisifs de la Science, de l’Education, de la Culture et de la Communication, autour de ses valeurs fondamentales.


-Faire retour à un Comité Exécutif composé de grands esprits, comme à l’origine.
L’Unesco doit retrouver une autorité morale, afin de contrebalancer les tendances financières, économiques et sociales mortifères qui se développent aujourd’hui dans le monde.
 
-Reprendre prise sur la réalité
Les programmes doivent être mis en œuvre sur le terrain par les communautés locales et l’évaluation des résultats doit être faite par des organismes indépendants.

 

http://www.gerardhuber.fr/

Une victoire de la morale sur le calcul politique 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz