FLASH
[25/05/2017] Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 septembre 2009
  


   

Michel Garroté
Lundi 28 septembre 2009 – 10 Tishri 5770
Je suis écoeuré de constater que face aux deux dictatures les plus menaçantes de la planète – la Corée du Nord stalinienne et l’Iran théocratique – les démocraties occidentales font preuve d’une infâme lâcheté. Tandis qu’à l’égard d’Israël, une démocratie justement, ces mêmes démocraties occidentales font preuve d’un acharnement systématique, primaire et viscéral. Et à propos du régime absolutiste de Pyong Yang, j’apprends que la Chine totalitaire accueillera à Pékin le 10 octobre prochain un « sommet régional » sur la Corée du Nord. En clair, la Chine totalitaire veut garder le contrôle des négociations sur le nucléaire offensif de son voisin et allié nord-coréen.
De plus, la Chine confirme pas plus tard qu’aujourd’hui lundi 28 septembre 2009 que le Premier ministre chinois Wen Jiabao effectuera une visite en Corée du Nord du 4 au 6 octobre prochain, soit avant le « sommet régional » du 10 octobre. Après cela, les dirigeants chinois, japonais et sud-coréens se rencontreront le 10 octobre à Pékin pour discuter du nucléaire nord-coréen. A ce propos, je pose maintenant la question : est-il acceptable que le nucléaire offensif de la Corée du Nord stalinienne soit débattue sous la houlette de la dictature chinoise, sans les USA, sans l’ONU et sans l’UE ?
Le scénario chinois est comparable dans le cas de la dictature théocratique iranienne. La Chine prétend que l’accentuation des pressions n’est pas un bon moyen de régler la crise iranienne. La Chine totalitaire préfère multiplier les « tentatives diplomatiques ».
Et toujours à propos de l’Iran, sur actu.co.il, Yael Ancri, jeudi 24 septembre 2009 écrivait, à propos de l’Assemblée Générale de l’ONU et du discours du nazislamiste iranien Ahmadinejad : « Après le discours du président iranien, le Premier ministre israélien (ndmg Binyamin Netanyahu) a réagi en prononçant une allocution incendiaire contre le fanatisme iranien et la complicité d’une partie des pays membres de l’ONU, qui ont écouté Ahmadinejad sans broncher (ndmg sur plus d’une centaine de délégations, onze seulement on quitté la salle lorsque le nabot halluciné Ahmadinejad fit son nauséabond discours). Netanyahou a débuté son discours en soulignant le droit historique du peuple juif sur la terre d’Israël. « Le peuple juif n’est pas un conquérant étranger. Cette terre est celle de nos aïeux ». Le chef du gouvernement israélien a dénoncé le discours « imprégné de haine antisémite » prononcé la veille par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad ».
« Pour répondre au négationnisme du leader iranien, le Premier ministre israélien a brandi les protocoles de la conférence de Wansee sur la « Solution finale », rédigés par les Nazis. Il a également montré les plans originaux des locaux du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, plans portant la signature d’Heinrich Himmler qu’il a reçus lors de sa dernière visite à Berlin. Et d’interpeller le public : « Est-ce que ces plans du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, où des millions de Juifs ont été assassinés, sont un mensonge ? Ces protocoles sont-ils une invention ? ». Le Premier ministre a remercié les onze délégations qui ont eu le courage de quitter la salle lorsque Ahmadinejad a commencé son discours antisémite. « Je vous salue d’avoir défendu la justice. Vous avez fait honneur à vos pays ». »
« En revanche, Netanyahou a fustigé les pays dont les représentants ont choisi de rester dans la salle. « A ceux qui ont donné la parole à ce négationniste, je leur demande au nom de mon peuple, le peuple juif, et au nom des peuples du monde: n’avez-vous pas honte ? Etes-vous donc privés de la moindre respectabilité ? Soixante ans seulement après la Shoah vous légitimez un homme qui nie l’assassinat de six millions de Juifs et qui menace d’éliminer l’Etat d’Israël, Etat des Juifs ? Quelle honte, quel mépris pour la convention des Nations unies ! ». Et de souligner qu’ils se trompent, ceux qui s’imaginent qu’Ahmadinejad menace seulement les Juifs. « Vous faites erreur. L’histoire prouve que tout ce qui a commencé par une attaque des Juifs a toujours fini par toucher les autres peuples. Au cours de ces 30 dernières années, ce fanatisme s’est répandu dans le monde entier. Les assassinats aveugles ne font pas la différence entre les musulmans, les chrétiens, les indiens et les autres. L’objectif de ce régime est de ramener l’humanité au Moyen Âge, là où les femmes, les minorités et les homosexuels, ou tous ceux qui ne sont pas considérés comme de vrais croyants, sont punis ». » (fin de l’article de actu.co.il).
Mais hélas les vomissures du nazislamiste iranien ne sont pas tout. Ainsi, Haviv Rettig Gur, dans le Jerusalem Post édition Francaise, hier dimanche 27 septembre écrit notamment : « La découverte d’une nouvelle centrale d’enrichissement pourrait marquer un tournant dans les négociations avec la République islamique : les responsables israéliens estiment que cette installation, aux abords de la ville sainte de Qom, devrait inciter la communauté internationale à agir plus énergiquement contre le programme atomique de Téhéran ». Pour celles et ceux qui ne l’auraient toujours pas compris, les mollahs génocidaires iraniens ont fait construire une ènième centrale nucléaire secrète. Centrale secrète dont les USA et Israël détiennent – depuis peu – les preuves. Raison pour laquelle l’Iran c’est soudain empressé d’en informer l’AIEA.
Sur le même thème et donc sur les intentions de l’Iran, le Secrétaire d’Etat américain à la Défense, Robert Gates, ne partage pas – ou ne partage plus – les vues de Obama. Tandis que Obama déclare que l’Iran « devait prouver que ses ambitions nucléaires étaient orientées vers la paix », Robert Gates estime, quant à lui, que « les Iraniens souhaitaient se procurer l’arme nucléaire ». Autrement dit, Obama fait semblant d’être idiot. Et Gates n’ose plus nier l’exsitence du nucléaire offensif iranien.
Pour tout arranger, hier dimanche l’Iran a tiré trois types de missiles dans le cadre d’exercices militaires appelés « Grand prophète 4 ». Beaucoup plus grave, dans ce même cadre, aujourd’hui lundi 28 septembre 2009, l’Iran a effectué un tir de missile balistique Shahab-3, capable d’atteindre des objectifs sur le territoire d’Israël et un tir de missile Sejil à deux étages d’une portée de 2000 km, lui aussi capable d’atteindre Israël.
Détail amusant, dans un sondage révélé par Euronews hier soir dimanche l’on apprend que 65% des Européens considèrent l’Iran comme une menace. Ce n’est donc pas par crainte de heurter l’opinion publique européenne que les dirigeants européens manquent de véritable fermeté envers l’Iran et se contentent de menaces verbales sans effet concret et immédiat. Mais alors qui craignent-ils ?
Sauf erreur de ma part, les enfants israéliens sont en vacances depuis le 18 septembre dernier, pour trois semaines, soit jusqu’au 12 octobre prochain. Durant cette période, il ont, plus facilement qu’à l’école, accès aux abris en sous-sol, si besoin était. Nous sommes le 28 septembre. Il resterait donc 14 jours…
  

   
   
   
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz