FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 29 septembre 2009

La question est posée; Elle est terriblement inquiétante mais légitime. Nos sociétés libres qui se laissent aveugler par un usage pervers des libertés garanties par nos valeurs démocratiques, ne signent-elles pas leurs démissions de toutes responsabilités pour Autrui? Ce faisant, ne sont elles pas suicidaires?

Oui, la question est légitime,  urgente et elle se pose à chacun d´entre nous.

Voici l´article de qualité de Jack Lucent .

Rachel

Une Société qui ne défend ni ses valeurs, ni son territoire mérite-t-elle de survivre ?

par Jack Lucent

C’est en effet une question fondamentale, que personne ou presque ne se pose. Dans le mouvement de l’histoire, des empires qui se constituent et qui chutent, la civilisation occidentale semble persuadée qu’elle survivra à tout. C’était peut être vrai il y a encore une cinquantaine d’années, mais qu’en est il aujourd’hui ?

Toute civilisation passe par son « apogée » puis décline, parfois son enseignement est transmis, ses réalisations reconnues (comme de fut le cas pour la Grèce, Rome, L’Egypte, les Perses), ou disparaît simplement.

Les raisons de la chute des empires et civilisations du passé sont variables mais connues, que ce soit d’ordre climatique, que ce soit en raison de la taille de l’empire lui-même, comme Rome, de l’empâtement de ses habitants, ne voulant plus se battre pour leurs acquis , cela combiné avec l’arrivée de barbares, certainement peu raffinés et ignares, mais n’ayant rien à perdre, si ce n’est leur vie.

La puissance de la civilisation occidentale, qui se base sur la science, la technologie, l’industrie, ne l’empêche pas de présenter exactement les mêmes symptômes que l’empire romain : un « empâtement » de ses membres qui ne sont prêts ni à se battre pour leur territoire, ni pour leur principes pourtant érigés en lois, ni pour leur liberté, ni pour rien, en fait, et un recentrement sur leurs querelles, distractions internes, un peu comme les romains ivres des jeux du cirque pendant que l’empire se désagrège, que les barbares sont déjà dans la ville et que les maisons sont incendiées.

Ce n’est pas parce que la civilisation occidentale explore l’espace, l’infiniment petit et l’infiniment grand, crée l’inimaginable (pour les autres groupes humains encore restés au moyen âge), que cela la protège d’envahisseurs encore au moyen âge, quant à lui, au contraire, le différentiel civilisationnel, conceptuel, de prise de conscience et de respect humaniste, environnemental, etc. joue en défaveur de l’occident face aux envahisseurs qui ne s’embarrassent quant à eux d’aucune forme d’humanisme, de relativisme, de respect, de droits, de réflexion complexe sur les droits et devoirs. En ce sens, pendant que l’occident coupera les cheveux en quatre, analysera tous les aspects de droit à, de relativisme, de respect des « cultures » etc. le barbare, lui prendra ce qu’il peut ou l’arrachera sans s’embrasser du moindre respect ou compassion.

Les lois mêmes de l’occident se retournent contre lui, lois conçues pour la démocratie et pour un monde « démocrate » et progressiste, ces lois mènent rapidement à protéger de la même manière les pires ennemis de la liberté et de la démocratie qui soient, contre toute forme d’attaque ou de remise en cause, et même à interdire toute forme de critique ou d’action contre ces ennemis…Menant ainsi l’occident à se paralyser lui même.

Ainsi l’humanisme, l’hospitalité, le « respect » culturel sont des luxes que l’occident pouvait offrir dans un cadre de flux migratoires faibles ou contrôlés, mais ne sont plus possibles devant le tsunami que représente l’immigration de peuplement , et qui vise aussi à installer sur ce sol, des pratiques, des contraintes , des modes de vie absurdes , oppressants et absolument contraires à l’ensemble des progrès conquis de haute lutte de l’occident.

Ainsi l’idiot utile qui milite pour les sans papiers, contre les expulsions, pour le multiculturalisme, ne se rend pas compte (est il si décervelé ?), ou plus précisément ne veux pas voir qu’il scie la branche sur laquelle il est assis.

Ainsi cet idiot utile se tourne promptement vers l’état pour lui reprocher de ne jamais faire assez pour ceux qui finalement n’ont pas été invités à vivre dans sa « maison », et qu’il faut les accueillir tous, que c’est un devoir, mais en même temps cet idiot utile reprochera à ce même état les impôts supplémentaires qu’il doit payer pour supporter ces bouches supplémentaires à nourrir, loger, éduquer, soigner (et qui ne sont pas reconnaissantes, ni à l’état, ni à l’idiot utile, à qui ils brûleront un jour ou l’autre sa voiture et obligeront ses filles à porter une prison ambulante, entre autres pertes totales de liberté )

Ce même idiot utile pleurera la perte de son emploi, donné à ceux qu’il a fait entrer, ou verra que le HLM qu’il attend depuis 5 ans, a été attribué, par « humanisme » à cette famille polygame si sympathique avec ses 15 enfants (la polygamie, simple exemple, n’étant jamais mise en cause ou dénoncée par les idiots utiles) et qui recevra tant d’aide de la part de milles associations d’idiots utiles, des mairies, et de l’état (si généreux malgré tout) et qui par contre ne lèveront jamais le petit doigt pour un autochtone dans le besoin… (beurk, il a qu’a pas être dans le besoin, celui la…).

Ce même idiot utile déplorera de ne pas pouvoir sortir de chez lui sans être agressé, traité de sale « B…c » et qu’il aura réellement l’impression dans son propre quartier, de vivre dans un autre pays, dans un autre temps ( moyen âge) et selon d’autres lois ( charia)… et qu’il ne pourra même plus se nourrir , ni boire selon ses propres désirs… sous peine de représailles de la part de « ses protégés »

Ainsi s’en ira et disparaitra le luxe de l’humanisme, quand les idiots utiles se réveilleront ( par force) quand le feu aura déjà atteint les étages de la maison commune, mais il sera trop tard.

La démocratie, le doit de choisir, de décider qui nous dirigera, la liberté, la liberté des femmes, la liberté de penser, ne sont pas des choses acquises et leur défense est nécessaire et fondamentale pour que perdurent ces libertés… Le nombre de « philosophies », « pouvoirs », fanatismes » qui haïssent la liberté sont nombreux, la démocratie et tout ce qu’elle véhicule est notre bien le plus précieux…. Et pourtant elle est si fragile… la complexité des lois conçues pour nous protéger permet ainsi de laisser croitre et prospérer l’absurde et le criminel.

Hitler en son temps a été élu, ne l’oublions pas. Nous pouvons voir ce que les pays musulmans font de la Démocratie, de la liberté (personne ne pourra dire : nous ne savions pas !, puis que cette réalité nous est présentée chaque jour par les journaux, reportages, livres, et que cette réalité est la même à Londres, Oslo, Vénisseux, Téhéran, ou Karachi, elle est constitutive de l’islam).

Nous savons tous, sans le moindre doute, que nous soyons simple citoyen, ou politique (le spectacle débile d’un Kadhafi, d’un Mahmoud Ahmadinejad, ou d’un quelconque responsable musulman est toujours édifiant), ou œuvrant dans les médias, que si l’islam progresse, alors il faudra dire adieu à la liberté, à toutes nos libertés. Nous le voyons, nous le sentons au plus profond de nous mêmes, comme les Romains savaient ce qu’il adviendraient d’eux avec les barbares, mais les responsables, les journalistes, la plupart des décideurs et finalement les politiques préfèrent tourner la tête et offrir des mosquées, en signes d’apaisement, comme à Hitler à Munich, en 1938. Pourtant tout le monde sait que l’on apaise pas ces gens là, nulle part, on ne fait que retarder l’échéance, et raffermir stupidement le bras qui nous brisera.

Ainsi s’en ira et disparaîtra la vraie démocratie, le droit de critique, le droit de croire ou pas, le droit de penser librement, le droit de manger et de boire ce que l’on veut et quand on veut, le droit d’aimer qui on veut et de changer d’amour, le droit d’écrire, le droit de créer, tous les droits des femmes, le droit de s’habiller comme on veut… et comme les Iraniens qui ont voulu croire au religieux. Vous savez, et pouvez constater la suite de visu chaque jour.

Ainsi il y a un luxe de la liberté, mais la liberté ne peut s’exercer sans conscience des limites de celles-ci et que cette liberté implique aussi des devoirs, et des responsabilités, pour la défendre de ceux qui partout la combattent (avec les armes que la démocratie leur fourni). Ainsi, tout le monde sait par exemple ce qu’il en est des femmes (sans le moindre doute pour personne) dans l’islam, mais on préfère ergoter sur le « choix » du voile ou de la burqa, en voulant oublier, « escamoter » l’endoctrinement depuis le berceau, l’immense pression sociale et les menaces qui peuvent aller jusqu’au meurtre. Nous voyons tous l’hydre de « l’hyper fascisme » musulman, l’inquisition moyenâgeuse qui croit de manière exponentielle en Algérie, en Egypte, ou au Maroc quand des gens sont mis en prison pour non respect de l’absurde ramadan, ou atteinte à l’islam (belle croyance qui a besoin d’une police et de menaces de mort pour se maintenir), dans la péninsule arabique, et même jusqu’à la lointaine Indonésie , qui vote une loi permettant de massacrer des femmes à coups de pierre pour crime d’amour (le terme « lapider » est assez « soft » et ne décrit pas de manière factuelle, l’horreur absolue de cette pratique, si chère à l’islam).

L’ignorance volontaire de l’Histoire est ainsi effrayante et la peur de nommer l’ennemi suicidaire. Ainsi l’occident est en train de perdre plusieurs guerres en Afghanistan en Irak, en Palestine (en choisissant le camp de l’ennemi pour beaucoup, et en refusant de voir ce qu’est cet ennemi et quel extrême danger il véhicule partout), par sa peur de nommer/reconnaitre l’ennemi : l’islam. Pourtant les leçons de l’histoire pourraient lui servir et lui permettre de gagner cette guerre.

D’abord les leçons de l’Histoire proche, quand les Alliés se battirent contre le 3e Reich, ce ne sont pas quelques centaines de soldats qui ont perdus la vie, mais des millions qui ont donnés leur vie pour que la liberté subsiste, et quand la ville de Dresde fut rasée par des semaines de bombardements (ou Hiroshima, par la 1ère bombe atomique) pas un seul journaliste censé, ni idiot utile ne s’est élevé contre ce « crime contre l’humanité ( ?) ».

Quand les alliés occupèrent l’Allemagne, ils ne permirent pas au parti nazi, ni aux écoles nazi, ni a l‘endoctrinement nazi de perdurer, le nazisme fut déclaré hors la loi. Le nazisme n’a pas été « respecté » comme, par exemple, inhérent à la culture germanique.

Ainsi les alliés d’aujourd’hui, par « respect » de la culture, en Afghanistan, font face à une production continue de Nazislamistes lobotomisés, un puits sans fin, car l’islam qui est l’idéologie ennemie et qui ne s’en cache pas (mais que l’occident refuse d’entendre et de nommer) est respecté, encouragé, les écoles continuent à enseigner cette horreur (ce qui n’empêche pas l’occident d’être haï, et que le respect n’est compris qu’à sens unique. L’occident est assez masochiste).

Ensuite dans l‘histoire lointaine, lorsque Rome conquerrait une nouvelle province, elle prenait les enfants et les envoyait se former dans l’empire. Devenus adultes, ce sont des « romains de culture » qui revenaient au pays. Si les alliés prenaient ne serait ce que 20% des enfants et les envoyaient étudier en Europe ou aux Etats-Unis, et surtout sans « islam », sans aucune référence à cette horreur, le cout de remise en état de l’Afghanistan serait infiniment moins cher, et mille fois plus efficace. Mais respect (absurde) de cultures criminelles, humanisme mal placé, médias compassionnels, allant jusqu’à dénoncer et vilipender ses propres troupes (mais trouvant toutes les excuses à l’ennemi), les mènent droit dans le mur.

Le pouvoir des médias, le culte du compassionnel, du respect des « cultures », de l’auto flagellation occidentale, de honte de sa propre culture et de ses réalisations arrivent ainsi à paralyser toute forme de progrès, de rigueur, d’action… Et conduisent cette si belle civilisation à sa propre perte !

Alors, posons nous la question : une culture, quelle que soit sa puissance, et ses réalisations, qui ne défend pas ses valeurs, qui refuse de voir et nommer son ennemi, qui même pour certains, se mettent au service de l’ennemi sans combattre et sans même y réfléchir, mérite-t- elle de perdurer ?

Si l’occident est ainsi prêt à être renvoyé vers la nuit du moyen âge le plus noir par indolence, lâcheté, dictature du politiquement correct , du compassionnel (à sens unique) des médias, alors tant pis pour lui…

Existe-t-il un challenger, un ou des groupes humains capables de reprendre le flambeau culturel, civilisationnel ? Je dirai : oui … il y a encore des pays en pleine dynamique, non encore gangrénés par le « tout se vaut » et le politiquement correct : l’Australie, mais surtout la Chine et le Japon (même si ce pays vieillit) et qui partagent un certain nombre de valeurs de progrès, et d’éloignement de l’obscurantisme religieux avec l’occident et ont derrière eux près de 5000 ans de civilisation, de culture, sans ce genre de fanatisme religieux. Peut-être aussi la Russie, pour d’autres raisons.

Y a-t-il un moyen de gagner cette guerre ?

Si enfin l’occident se réveille et commence à réellement reconnaitre qu’il y a danger pour son intégrité et qu’il y a une guerre, celle ci ne se gagnera pas en Occident, mais au cœur de l’ennemi : à Téhéran, Ryad, Le Caire, Alger, Islamabad. Si l’occident se réveille et fait le nécessaire, cette guerre est avant tout celle des idées, elle n’a pas besoin d’armes à feu.

L’ennemi n’est pas dans une situation confortable, non plus. Il est très dépendant de l’occident (qui semble ne pas vouloir le savoir ni utiliser cet état de faits) et son offensive est aussi une réaction de survie, car la culture occidentale a taillé des croupières à l’idéologie absurdissime de l’islam.

la Télévision, Internet etc. touchent les esprits jeunes, malgré tout et les fait penser un peu plus. Et si le cœur de l’ennemi, les centres qui fabriquent, délivrent, inoculent la peste verte sont touchés, alors le tsunami islamique refluera, encore faut il que l’occident ne pactise pas avec les pires représentants de l’ennemi et lui offre les moyens de gangréner son propre territoire (comme par exemple le regroupement familial, les mosquées, les imams, les accommodements divers, la télévision satellitaire diffusant la haine directement au cœur des villes d’occident ou encore des sites internet comme www.oumma.com et aide ses alliés sur place (opposants, penseurs).

Mais pour cela, il faut nommer, dénigrer, ridiculiser, démentir, la peste verte dans nos sociétés, nos écoles, sans le moindre frein ni précaution, et aussi directement chez l’ennemi et non respecter cette absurdité (quelle lâcheté !). En ce sens, c’est la plus grande erreur de l’occident (Mustapha Kemal, par exemple, fondateur de la Turquie moderne, a eu les mots les plus durs sur l’horreur de l’islam, il ne l’a pas respecté, et il savait de quoi il parlait).

Enfin, et cela n’est pas à négliger en ces temps, la technologie, par la mise au point et l’usage d’autres énergies que le pétrole est un autre moyen, car il assèchera rapidement le nerf de la guerre : l’argent. Néanmoins, il ne faut pas continuer dans la voie de l’aveuglement stupide, comme cet immense projet allemand de centrale solaire dans le désert Algérien. Faut il que les promoteurs de ce projet soient aveugles, et finalement veuillent faire en sorte que l’Europe soit dépendante et sous les menaces, les chantages du fanatisme d’Etat ?

Jack Lucent

 

http://www.ripostelaique.com/Une-Societe-qui-ne-defend-ni-ses.html

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz