FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 20 octobre 2009

Qui est Stewart Nozette ?

Ce scientifique américain de 52 ans, ancien du Département de la Défense, du « Conseil de l’Espace » de la Maison-Blanche et de la NASA est depuis longtemps soupçonné par le FBI d’avoir des velléités de trahison. Nozette, travaille alors pour une société israélienne. Lors d’un voyage « à l’étranger », il emmène avec lui deux disques durs qu’il ne ramène pas. Un collègue a également eu vent de rumeurs inquiétantes : Nozette lui confie que si un jour il était sous mandat judiciaire par le gouvernement américain, il fuirait « vers Israël ou un autre pays » et leur « déballerait tout ».

Alerté, le FBI décide de mettre l’étrange homme hors course. Il faut une longue enquête pour déterminer son profil psychologique et repérer son talon d’Achille : Israël.

Le 3 septembre 2009, un agent du FBI se faisant passer pour un officier du Mossad contacte Nozette. Il lui donne rendez-vous à Washington DC, et les deux hommes concluent le marché : le scientifique américain promet de livrer des données sensibles sur  les satellites américains à son agent traitant. Ce dernier lui explique que le Mossad a déjà pris des dispositions pour organiser le réseau. Nozette tombe dans le piège.

Le lendemain, les deux hommes se revoient. Nozette explique à son contact qu’il n’a plus accès à des sources confidentielles, mais qu’il peut livrer des informations importantes « de mémoire ». Il réclame en contrepartie de l’argent, en petites coupures, et toujours un montant inférieur à dix mille dollars de manière à ne pas attirer l’attention. 

 Le 10 septembre, l’agent traitant laisse une enveloppe de 2’000 $ dans une boîte aux lettres prédéfinies contre une série de questions sur le système de satellite américain. Nozette y répond le 16, et y ajoute un disque dur crypté. Il promet, dans sa lettre, de livrer d’autres informations secrètes sur le système de défense nucléaire des Etats-Unis. 

Le 17, nouvel échange pour 9’000 $. Nozette livre des informations sur les programmes de communication du Pentagone et la composition du système d’alerte de la Défense. 

Le compte-rendu du FBI s’arrête là. Nul ne sait ce qui s’est passé les 4 semaines suivantes. Stewart Nozette a été arrêté le lundi 19 octobre et inculpé pour espionnage. 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz