FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 20 octobre 2009

Qui est Stewart Nozette ?

Ce scientifique américain de 52 ans, ancien du Département de la Défense, du « Conseil de l’Espace » de la Maison-Blanche et de la NASA est depuis longtemps soupçonné par le FBI d’avoir des velléités de trahison. Nozette, travaille alors pour une société israélienne. Lors d’un voyage « à l’étranger », il emmène avec lui deux disques durs qu’il ne ramène pas. Un collègue a également eu vent de rumeurs inquiétantes : Nozette lui confie que si un jour il était sous mandat judiciaire par le gouvernement américain, il fuirait « vers Israël ou un autre pays » et leur « déballerait tout ».

Alerté, le FBI décide de mettre l’étrange homme hors course. Il faut une longue enquête pour déterminer son profil psychologique et repérer son talon d’Achille : Israël.

Le 3 septembre 2009, un agent du FBI se faisant passer pour un officier du Mossad contacte Nozette. Il lui donne rendez-vous à Washington DC, et les deux hommes concluent le marché : le scientifique américain promet de livrer des données sensibles sur  les satellites américains à son agent traitant. Ce dernier lui explique que le Mossad a déjà pris des dispositions pour organiser le réseau. Nozette tombe dans le piège.

Le lendemain, les deux hommes se revoient. Nozette explique à son contact qu’il n’a plus accès à des sources confidentielles, mais qu’il peut livrer des informations importantes « de mémoire ». Il réclame en contrepartie de l’argent, en petites coupures, et toujours un montant inférieur à dix mille dollars de manière à ne pas attirer l’attention. 

 Le 10 septembre, l’agent traitant laisse une enveloppe de 2’000 $ dans une boîte aux lettres prédéfinies contre une série de questions sur le système de satellite américain. Nozette y répond le 16, et y ajoute un disque dur crypté. Il promet, dans sa lettre, de livrer d’autres informations secrètes sur le système de défense nucléaire des Etats-Unis. 

Le 17, nouvel échange pour 9’000 $. Nozette livre des informations sur les programmes de communication du Pentagone et la composition du système d’alerte de la Défense. 

Le compte-rendu du FBI s’arrête là. Nul ne sait ce qui s’est passé les 4 semaines suivantes. Stewart Nozette a été arrêté le lundi 19 octobre et inculpé pour espionnage. 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz