FLASH
Le double attentat islamiste d’Istanbul a fait 29 morts dont 27 policiers et 166 blessés  |  Turquie : il viendrait de se produire 2 explosions massives à Istanbul  |  Selon des fuites, Rex Tillerson, PDG d’Exxon, futur Secrétaire d’Etat, en tandem avec John Bolton  |  Syrie : ISIS a recapturé une partie de Palmyre et dit avoir piégé des soldats russes et syriens  |  Londres : un musulman suspecté de préparer un attentat terroriste a été arrêté à son arrivée à l’aéroport de Stansted  |  Ministre de l’Int. Bruno Le Roux a triché dans son CV : il n’est pas 1 ancien HEC et ESSEC – moralité parfaite pour un ministre socialiste  |  Si Trump tient ses promesses, les démocrates risquent fortement de perdre 25 sur 33 sièges au Sénat en 2018 – un tsunami après la défaite présidentielle  |  Lors d’un meeting de Trump, le patron de Dow Chemicals annonce la création d’un centre de R&D dans le Michigan +700 emplois  |  Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 octobre 2009

   
  
  

   
  
  
Michel Garroté
  
  
Vendredi 30 octobre 2009 – 12 Heshvan 5770
  
  
L’AFP découvre – avec plus d’un an de retard sur nous – ce qui se trame au Pakistan (le 6/8/08, il y a donc un an et deux mois, nous avons publié
Le monde marche sur la tête. C’est mauvais pour le cerveau., le 21/8/08, il y donc un an et deux mois, nous avons publié La nouvelle guerre froide – C4N et le 23/4/09, donc il y a six mois, nous avons publié Terreur islamique – De Gibraltar à Bombay ).
  
  
Ainsi, l’AFP informe notamment, dans une récente dépêche, que passeports européens, ordinateurs portables,
mitrailleuses anti-aériennes, brouilleurs de communication et connexions internet par satellites font partie de l’arsenal talibano-alquaïdique. Du reste, de puissants gadgets de ce genre, précise l’AFP, ont tout récemment été saisis par l’armée régulière du Pakistan dans le district pakistanais du Sud Waziristan. L’armée, nous explique l’AFP, s’est emparée de Sherwangi Tor, un village pachtoune.
  
  
Au milieu de fusils, obusiers et roquettes figurent plusieurs documents saisis, dont le passeport de Saïd Bahaji, un « Allemand » recherché pour son implication dans la Cellule de Hambourg, qui a préparé les attentats du 11 septembre 2001 ; et le passeport de l’Espagnole Raquel Garcia Burgos, dont le mari, Amer Azizi (mdr), a participé aux attentats du 11 mars 2004 à Madrid. Apparemment, la prise est bonne pour l’armée pakistanaise.
  
  

  
  
Le village de « Sherwangi était un centre important pour les terroristes étrangers, notamment les Ouzbeks, qui ont livré un rude combat. Nous avons aussi tué des Tchétchènes et des Arabes », informe, sur place, le général pakistanais Khalid Rabbani. Selon l’AFP, 30.000 soldats de l’armée régulière du Pakistan sur place, dans le district pakistanais du Sud Waziristan, bénéficient de l’appui d’avions de combat, d’hélicoptères d’attaque et de tirs d’artillerie lourde.
  
  
Les zones des combats sont inaccessibles et les communications téléphoniques brouillées. Dans un décor aride et montagneux, ajoute l’AFP, où le plus haut pic s’élève à plus de 3.500 m, le contrôle des hauteurs est vital, comme lors de la prise le 24 octobre de Kotkai, village natal du chef du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), Hakimullah Mehsud. « D’abord, nous avons dû nous emparer des crêtes qui surplombent le village. Chaque colline était défendue par des bunkers mais une fois que nous les avons pris d’assaut, nous sommes entrés sans combat dans la vallée », témoigne le général pakistanais Mohammad Shafiq.
  
  
Fait inhabituel, l’AFP mentionne, en filigrane, la stratégie à géométrie variable des autorités pakistanaises dans cette guerre. Je vous traduis l’information en bon français : le Pakistan combat les terroristes talibano-alquaïdiques au Sud Waziristan pakistanais. Mais le Pakistan a conclu des accords avec les terroristes talibano-alquaïdiques du Nord Waziristan pakistanais. Or, ceux-là sont engagés, aux côtés des talibans afghans, en majorité des pachtounes comme eux, dans le terrorisme contre les forces internationales de stabilisation en Afghanistan.
  
  

  
  
Notons tout de même, en passant, que Hillary Clinton, de passage au Pakistan, a le courage de dénoncer, sur place, l’ambiguité des autorités pakistanaises face à Al-Quaïda et face aux talibans.
  
  
Notons, aussi, qu’il y a quelques jours, sur actu.co.il, on pouvait lire cette intéressante information (début de la dépêche actu.co.il) :  L’ancien ambassadeur d’Israël à l’ONU, Dany Gillerman, a pris la parole devant le Forum des Affaires à l’Université Bar-Ilan. Il a averti « que le monde vivait actuellement dans la configuration la plus dangereuse qui fut depuis le déclenchement de la Première Guerre Mondiale », et que « le Pakistan était aujourd’hui le pays potentiellement le plus dangereux au monde ».
  
  
Pour donner du poids à ses propos, il apporte un témoignage…détonant. Il affirme avoir eu des entretiens avec l’ancienne Présidente du Conseil du Pakistan, la défunte Benazir Bhutto, quinze jours avant l’attentat qui lui a coûté la vie, et qu’elle lui a avoué alors que « son pays avait probablement vendu les secrets de la fabrication de la bombe atomique au plus offrant, à la demande des responsables du programme nucléaire, dans l’espoir de récolter des avantages économiques pour le pays ». Elle-même disait avoir refusé ce « deal », mais elle se disait persuadée qu’après qu’elle eût quitté son poste de Premier ministre, de telles transactions s’étaient effectuées soit avec des organisations terroristes, soit avec des pays tels que l’Iran, la Syrie ou même la Libye.
  
  
Gillerman ne nie pas le danger que représente l’Iran, mais « avec ses bombes atomiques déjà opérationnelles, son instabilité politique et la quantité d’organisations terroristes qui grouillent dans le pays, le Pakistan constitue une menace encore plus palpable et proche ». L’ancien ambassadeur rappelle que « deux actions terroristes qui ont marqué la planète, l’attentat du 11 septembre et l’assassinat de Daniel Pearl, ont été conçus au Pakistan, par une collaboration entre le pouvoir et des organisations terroristes ». (Fin de la dépêche actu.co.il)
  
  


   
   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz