FLASH
[28/02/2017] Allemagne : un conducteur lance sa voiture et tue 2 policiers à Oder-Spree. On va nous faire le coup « il était ivre, où il est fou » ?  |  Mauritanie : les musulmans exigent l’expulsion de l’ambassadeur de France parce qu’il a assisté à un événement juif  |  Allemagne : un réfugié armé d’un couteau est retranché dans un centre d’accueil à #Hammerbrook. Les forces spéciales sont sur place. L’immigration va bien  |  Nablus : Tsahal a blessé un colon arabe palestien qui s’approchait de façon suspecte d’un groupe de soldats  |  [27/02/2017] Trump propose une hausse de 54 milliards de dépense pour la Défense « atteindre la paix en montrant notre force »  |  Les services du renseignement israélien affirment que Trump a créé une nouvelle voie vers la paix  |  Axelle Le Maire, secrétaire d’État chargée du numérique, démissionne du gouvernement  |  Sondage : 51% des Américains pensent que les médias sont acharnés contre Trump  |  USA : alerte à la bombe contre des centres communautaires juifs dans 3 Etats  |  Les humanistes contre la peine de mort @SophiaAram @ruquierofficiel @florenceforesti appellent à tuer Trump  |  Belgique: Fouad K aurait commis jusqu’à 230 viols  |  L’Etat islamique revendique les attentats contre des commissariats en Algérie  |  Algerie, Tébessa – 3 individus suspectés de soutenir le terrorisme ont été arrêtés  |  Un ex-conseiller de Le Pen en 2012 (passé LR) dit avoir bénéficié d’un emploi fictif et dénonce « un système de corruption »  |  Turquie : 18 terroristes tués en une semaine dans une opération de contre-terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 novembre 2009

   
   
  
  

  
   
   
  
Michel Garroté – Comme c’est amusant. Il y a peu, j’ai ironisé, parce qu’une french businesswomen, au nom de je ne sais plus trop quelle égalité, celles des sexes ou celles des anges, avait stigmatisé les « mâles blancs ». Or, voici que mon ami François Celier, pasteur judéo chrétien, m’adresse un texte dont le titre – Paroles de mâles blancs – résume le contenu. Un texte audacieux à lire et à faire circuler.
   
  
  


  
  
Paroles de mâles blancs (sic)

  
Aux élus français et à leurs communicants
  

© François Celier

  
  
En voyant nos élus, nos communicants et nos intellectuels pérorer en novlangue politiquement correcte, truffée de tabous inavouables, dans les médias et bien que je sois De guerre lasse (2) comme l’écrivit un de mes amis, je reprends la plume pour crier une fois encore au nom des mâles blancs d’en-bas et des sans-voix : Ouvrez les yeux avant qu’il ne soit trop tard !

Elus et Communicants de France, prêtez attention à ces millions de citoyens républicains, besogneux et patriotes de surcroît. Car n’en déplaise à vos experts en sondages d’opinions et d’état d’esprit, ils sont immunisés par un bon vieux sens atavique contre l’envoûtement de vos images biaisées, vos non-dits et vos mensonges.


Au-delà des paroles apocryphes ou hypocrites martelées par vos communicants asservis, exerçant sans scrupule leur pouvoir pervers de désinformateurs auprès des petites gens et mâles blancs d’en-bas, sur lesquels vous devriez porter un regard inquiet. Vous réaliseriez combien ils piaffent en silence, mais n’en pensent pas moins… à la Résistance.

Il y a plus de trois décennies que l’Etat français amorça un fourvoiement politique antipatriotique, et voici que s’allument à présent tous les clignotants rouges de sa déroute géopolitique, financière et économique. Les silencieux d’en-bas ne l’ignorent plus, même s’ils s’en accommodent tant mal que bien et patientent encore un temps.


Elus et communicants, prêtez l’oreille à ce qui les fait mal-vivre, notamment les mâles blancs d’en-bas. Une évidence effrayante se fait jour, dont vous ne soupçonnez pas l’impact dans leur esprit ! Alors que vous mésestimez couardement la stratégie islamiste qui fut appliquée dans 57 pays durant 14 siècles, à savoir la colonisation rampante des sociétés qu’ils envahissent, jadis par le fil des cimeterres, aujourd’hui par le terrorisme et le chantage pétrolifère (demain radioactif).


Dans cette France des profondeurs qui vous est si lointaine, le réalisme économico géopolitique concocté dans vos bureaux feutrés ou High Tech, manifeste toutes les variables de l’échec. Mais votre frénésie à l’appel d’un micro, d’une caméra compère pour y psalmodier Dormez, braves gens, l’Etat veille, vous égare. Le réveil des mâles blancs d’en bas risque de vous laisser sans voix, ainsi qu’il en fut en d’autres temps.

Cette France profonde méconnue, sauf pour l’obole des votes dans vos urnes ; anesthésiée par vos improbables vaccins verbeux, détient des ressorts de patriotisme et de jugement dont vous ne soupçonnez pas la force. Messires les élus, édiles et élites intellectuelles (à inclination gauchisante, of course), cette France d’en-bas vous traînera dans la honte et le déshonneur.

Bien que nantis de pouvoirs étendus et prégnants, la cécité de votre classe politique -tout parti confondu-, vous empêche de comprendre la vie quotidienne des mâles blancs d’en-bas. Nombre d’entre eux présument à ce jour que vous n’en auriez plus que pour deux ans à parader, c’est-à-dire jusqu’à la prochaine et ubuesque élection Présidentielle qui vous hante, à juste raison.

Comment se pourrait-il ? Nous, caste politique sécurisée, nous classe communicante bien formatée, n’avons-nous pas tous les outils de pression sous contrôle ? Diriez-vous d’un haussement sourcilier si ces lignes tombaient sous vos yeux ; vous qui n’êtes qu’à l’affût d’audimats menteurs, de petites phrases assassines ou de traquenards de vos pairs.

En tant que simple citoyen agrégé aux quelques millions d’autres mâles blancs d’en-bas demeurés foncièrement patriotes (quel archaïsme !), ayant su préserver ou conquérir leur autonomie de penser par eux-mêmes ; voici leurs convictions présentes, et ce qu’ils pensent de vous : Plus jamais ces gens-là !


Par instinct naturel, mémoire de l’histoire ou par intuitions, dans la mesure d’honneur patriotique qui les anime, sachez qu’ils accèdent à des non dits par vos communicants, informations corroborées par le mal vivre dans leurs vies locales et que vous ignorez, tant vous êtes enferrés dans vos pratiques aléatoires dues à vos peurs inavouées.


Un certain bouche à oreille informatique vous échappe encore. En dépit de trente années de désinformation délibérées, nul n’ignore plus la gravité du fléau colonisateur qui se propage dans les villes et les terroirs de France ; d’autant qu’un nombre croissant de citoyens apprennent se sentent moins seuls, sachant que 60 à 70 % de citoyens européens estiment que l’islam menace leurs modes de vie, leurs cultures, leurs valeurs et leurs avenirs.


Cette politique arabe de la France que vous préconisez obstinément depuis trente ans et plus, dont vous taisez son incompatibilité avec les valeurs républicaines et les droits de l’homme, (où n’en parlez qu’incidemment par ellipses et litotes), démontre votre persistance à croire à l’irréel contrôle que vous en auriez. Ce fait aliène vos esprits et vous déconnecte des mâles blancs d’en-bas (encore majoritaires) qui mesurent votre trahison à l’aune des humiliations et exactions qu’ils endurent.


Sous Vichy, à la sombre époque du Maréchal Pétain, il en fut de même. Dans l’élite française, de ce temps, nombreux furent ceux qui devinrent les collaborateurs des conquérants nazis.
Elites, notables et communicants d’aujourd’hui, dans vos cercles de pouvoirs et vos clubs feutrés, ne croisez-vous pas déjà les regards fuyants de collègues aux consciences bâillonnées, soutenant en sous-main leurs nouveaux maîtres et colonisateurs ?

Ces lâches précurseurs se découvrent à la vigilance des mâles blancs d’en-bas. Et vous, communicants complices qui s’autocensurent pour ne rien dévoiler du péril islamiste (pas d’ vagues !), comment pouvez-vous propager cette menace majeure pour la France et l’avenir de vos enfants ? Votre complicité maligne n’est pas sans évoquer le mystère de l’iniquité qui vous habite.

Médias mercantiles et inféodés, votre liberté de dire vrai en presse écrite et radios-télés cessa aux premiers jours de la politique arabe de la France, décidée fâcheusement par une hauteur de vue Gaullienne dont l’Histoire jugera l’aberration. Mais plus encore, vous continuez à falsifier les exactions musulmanes ou à les occultez ; à minimisez sciemment les crimes et destructions qu’elles provoquent dans notre pays.

Elus et communicants, souvenez-vous combien dès les années 33, il n’était pas de bon ton, ni politiquement correct, de critiquer le nazisme ! En fait, par pusillanimité, compromissions et faux-fuyants, vous êtes en train de brader (ou monnayer) notre douce France à l’islam. Sans leur demander leur avis, vous contraignez les français à cohabiter avec cette idéologie liberticide, pernicieuse et idéologiquement hostile, dans sa volonté proclamée de supplanter notre civilisation judéo-chrétienne et nos Droits Républicains, par sa cruelle charia !


Toutes les cultures ne sont pas égales bien que tous les hommes le soient. Celle d’un islam moyenâgeux, inamovible, verrouillé depuis le 7ème siècle, est vouée à sa seule compétence : 
Conquérir ou mourir dans ses déserts. Aussi, où qu’il règne et domine de part le monde, les droits et la vie des individus y sont bafoués : Afghanistan, Pakistan, Arabie Saoudite, Yémen, Somalie, Iran, Irak, Algérie, Gaza, Liban, Thaïlande, etc.

Selon leurs stratèges, dans moins de dix ans, l’Europe sera entièrement soumise. Et vous le savez intimement. Quel élu de France (ou d’Europe) aura le courage d’un Churchill pour nous dire : N’abandonnez jamais. N’abandonnez jamais. Jamais, au grand jamais, n’abandonnez jamais en rien, si ce n’est pour l’honneur et le bon sens. Ne cédez jamais à la force. Ne cédez jamais à l’apparente puissance écrasante de l’ennemi.


Il est encore temps, élus et communicants, car sans uniformes, les mâles blancs d’en bas s’apprêtent, avec fourches et bâtons, à s’insurger ça et là contre les envahisseurs islamistes. Pour des tas de raisons de real politik et de raisonnements captieux, cela est hors de votre estimation, c’est pourquoi, en désespoir de votre appui, les citoyens français se lèveront pour bouter l’islam hors de France, avec ou sans Charles Martel en tête.


Je ne suis qu’un simple écrivain, pasteur  judéo chrétien, père de famille et sans aucune affiliation à quelque parti politique que ce soit. Seule ma conscience et mon honneur d’homme libre m’intiment de dire ma détermination à ce que ma femme, mes enfants et leur postérité, de même que les vôtres, vivent libres sur le sol de notre douce France.

  
François Celier
  
  

   
   
   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz