FLASH
Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 3 novembre 2009



Photo ci-dessus :  Magdi Cristiano Allam

Michel Garroté

Mardi 3 novembre 2009 – 16 Heshvan 5770

Tiens donc. Et moi qui me croyais seul. Et bien pas du tout. Il y a un autre catholique qui condamne l’antisionisme et qui défend Israël. Alors nous sommes au moins deux maintenant. Super. L’autre, c’est Magdi Cristiano Allam. Ancien musulman, il a commis l’erreur fatale de devenir catholique. Pire, il a été baptisé par Benoît XVI. Je sais, par expérience personnelle, que les convertis au catholicisme – surtout si par dessus le marché, ils aiment les Juifs et les Israéliens – sont des hommes à abattre. Or justement, et c’est la cerise sur le gâteau, Magdi Cristiano Allam publie aux éditions du Rocher un livre intitulé « Pour que vive Israël ». Ci-dessous, une interview de Magdi Cristiano Allam avec France Soir.


Photo ci-dessus :  Magdi Cristiano Allam

« On banalise le nouvel antisémitisme sous couvert d’antisionisme »


Bientôt de passage en France, Magdi Cristiano Allam publie, en réponse au terrorisme islamiste, un hymne à la vie intitulé Pour que vive Israël (éd. du Rocher). Magdi Cristiano Allam, ancien vice-directeur du Corriere della Sera, est l’une des personnalités politico-médiatiques les plus populaires d’Italie. D’origine égyptienne, auteur de nombreux best-sellers sur l’islam et l’Occident, il est menacé de mort par le Hamas et al-Qaida en raison de ses positions sur l’islamisme, sur Israël et depuis sa conversion au christianisme. Député européen sur les listes de l’Union du centre (UDC) parti membre comme l’UMP du Parti populaire européen, il a créé son propre mouvement, Io amo l’Italia, Anima d’Europa, qu’il ambitionne d’implanter dans toute l’Europe. Protégé en permanence par de nombreux gardes du corps, France-soir l’a rencontré au Parlement européen.


FRANCE-SOIR: Les fatwas contre vous ont été renouvelées depuis que vous avez quitté l’islam. Le fait de lier l’islamisme à l’islam a-t-il aggravé votre cas ?


MCA: Je me bats plus que quiconque en faveur de la reconnaissance des droits des musulmans en tant que personnes, mais je suis opposé à l’islam en tant que religion, que j’ai essayé en vain de réformer mais dont les textes fondateurs légitiment la violence. Les musulmans modérés sont moins orthodoxes que les islamistes.

Votre combat contre l’islamisme est-il un combat politique de civilisation ?


Je suis entré en politique dans le cadre d’une double volonté de défendre l’Europe menacée par l’islamisme conquérant et par le vide spirituel, ethique et identitaire de l’Europe. Le voile et la burka apparaissent partout en Europe, où l’on banalise le nouvel antisémitisme sous couvert d’antisionisme, signes qui ne trompent pas sur la progression de l’idéologie de mort islamiste. En Belgique, des amis juifs font accompagner leurs enfants à l’école par des gardes du corps. La police ne pénètre plus dans les quartiers hors la loi où l’ordre islamiste progresse. C’est très inquiétant. L’Europe n’est pas une terre de conquête !

Dans Pour que vive Israël, vous liez le droit d’Israël à exister à la dénonciation des islamistes Frères musulmans « coupeurs de langue ». Qu’entendez-vous par là ?


L’idéologie des Frères musulmans, prétendus pacifiques dénonçant tactiquement les « coupeurs de tête », est la même que celle des terroristes. Ils veulent empêcher l’intégration des musulmans en Europe, réclament des droits différents, empêchent la critique de l’islam (d’où « coupeurs de langue »), au nom de la lutte contre l’islamophobie, et nient la légitimité d’Israël à l’existence. La lutte contre l’islamisme commence donc par la défense de ce droit à la vie, car l’islamisme justifie leurs massacres contre les non-musulmans et les musulmans au nom de la haine des Juifs et d’Israël. Ce droit à la vie doit être inaliénable, indépendamment du droit de critiquer tout Etat, dont Israël.

On parle beaucoup du retour des talibans en Afghanistan et au Pakistan. Etes-vous inquiet ?


L’échec de la stratégie militaire et politique internationale en Afghanistan et la croissance du pouvoir des talibans au Pakistan sont dus à la myopie d’un Occident qui croit pouvoir vaincre le terrorisme avec les armes. Or c’est un défi de valeurs, d’identité et de culture. Nous devons libérer les Afghans de ceux qui lavent les cerveaux et poussent à vendre les vies en échange de la farce du paradis islamique et de récompenses matérielles.

– 

Que pensez-vous des négociations autour du projet nucléaire militaire iranien ?


Le régime nazi-islamiste d’Ahmadinejad n’est pas du tout fiable. La République islamique iranienne poursuit son programme d’enrichissement de l’uranium, elle détiendra d’ici un ou deux ans la bombe atomique et veut détruire le peuple et l’Etat juifs. Cela devrait déclencher une très vive réaction de la communauté internationale. Seule la naïveté et la passivité de l’Europe et des USA de l’administration Obama poussent à croire que Téhéran respectera un jour la légalité internationale et le droit d’Israël à exister. Cette lâcheté rappelle ce que Winston Churchill appelait « la politique d’apaisement » consistant à « donner à manger à un crocodile dans l’espérance que celui-ci le mangera en dernier »… Munich nous a montré, face au nazisme, que le dialogue ne mène à rien avec les idéologies de destruction.

Etes-vous satisfait de la signature du traité de Lisbonne par le président tchèque ?


Oui. Avec l’espoir que le traité de Lisbonne rapproche plus l’UE de la réalité d’un Etat de droit dans lequel il y ait une réelle et claire séparation des pouvoirs constitutionnels avec un pouvoir législatif dévolu au Parlement européen et plus en cogestion avec la Commission et le Conseil européen. Mais le problème de fond demeure irrésolu : la reconnaissance de la vérité historique des racines judéo-chrétiennes de la civilisation européenne sans laquelle l’Union continuera d’être un colosse de matérialité sans âme.


Source :
Actu France Soir / Service Etranger – lundi 2 novembre 2009


Aimablement signalé par la CICAD.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz