FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 3 novembre 2009

   
  
  

   
  
  
Michel Garroté
  
  
Mardi 3 novembre 2009 – 16 Heshvan 5770
  
  
La théocratie intégriste iranienne n’a ni approuvé ni rejeté l’accord de la dernière chance sur le nucléaire, accord proposé par l’AIEA, l’ONU et les principales puissances occidentales. « Nous pressons l’Iran d’accepter la proposition. (…) C’est un tournant pour l’Iran. La pleine acceptation de la proposition serait une bonne indication que l’Iran ne veut pas être isolé et veut coopérer avec les grandes puissances sur le dossier nucléaire », a déclaré la Secrétaire d’État américaine Hillary Clinton. Le Ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband a déclaré que la Russie et la Grande-Bretagne veulent une « réponse rapide ». De son côté, le Ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner reste sceptique : « Si la réponse iranienne (aux propositions de l’AIEA) est dilatoire comme il me semble, nous n’accepterons pas », a-t-il déclaré.
  
  
L’Iran, par l’intermédiaire de son Ambassadeur auprès de l’AIEA, Ali Ashgar Soltanieh, raconte qu’il souhaite voir le projet « complété » pour dissiper les « inquiétudes sur des points techniques » et il propose une nouvelle réunion « le plus tôt possible ». C’est ce qu’on appelle raconter n’importe quoi pour gagner du temps.
  
  
Aujourd’hui mardi 3 novembre 2009, le Ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, raconte à la presse, en marge d’un congrès à Kuala Lumpur, que l’accord en question n’a rien à voir avec l’enrichissement d’uranium en Iran. Il fallait oser le dire. Et il l’a dit. Cette information importante, reprise par l’agence iranienne Fars et reprise sur le wire anglophone, n’a pas, ou pas encore, été reprise par les agences de presse francophones. Pour mémoire, rappelons que le réacteur de la centrale basée à Téhéran utilise déjà de l’uranium enrichi à 20%. La situation concrète est très claire : l’Iran veut conserver l’essentiel de ses 1.500 kg d’uranium faiblement enrichis afin de pouvoir continuer, comme jusqu’à présent, à le transformer clandestinement en uranium hautement enrichis à des fins militaires. Il serait temps d’en finir avec les Ayatollahs de Téhéran.
  
  

   
   
   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz