FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 17 novembre 2009

Le  29 novembre prochain , à  14H30 Espace  du Judaisme  de Toulouse  ,  Jacques Giami organisera en collaboration avec  Hebraica et la Loge B'nai B'rith Maimonide une conférence sur la déportation. Titre de la conférence : « CHRONIQUE DE LA DEPORTATION DES JUIFS DE FRANCE, ASHKENAZES ET SEPHARADES ».

 

 

Jacques GIAMI né à Tunis en 1934, a quitté la Tunisie en 1962 pour la région parisienne. Administrateur de la synagogue d'Ivry, juif traditionaliste, il a longtemps fréquenté le Séminaire Israélite de la rue Vauquelin.Homme de grande culture, directeur général du KKL de 1979 à 1991, il a crée l'association « PRO-ARTE » qui a pour but d'entretenir la mémoire de la Shoah et de diffuser la culture juive.

 

 

Philatéliste, passionné d'histoire, il a organisé de nombreuses expositions philatéliques, des expositions à thème juif et mène un combat contre l'oubli en se rendant dans les écoles pour expliquer aux enfants ce que fut la Shoah.

 

 

 

Jacques GIAMI,  qui porte un regard d'historien engagé, donnera sa conférence  à partir de documents exceptionnels des années quarante intitulé « Chronique des années de déportation, 1942-1944 » (1). Dans cet ouvrage très documenté, l’auteur a choisi le style des éphémérides. Au jour le jour, du 1er janvier 1942 au 31 décembre 1944, il restitue les événements marquants tels que les proposent les journaux de l’époque, les écrivains célèbres, les agences de presse, les organismes internationaux, les gouvernements concernés et leurs grands leaders. La presse, y compris celle de Palestine juive, le « Yichouv », est consultée.

 

 

En annexe, des listes édifiantes de centaines de Juifs d’Algérie, du Maroc et de Tunisie, arrêtés en France et déportées dans les camps de la mort  sont proposées avec dates de naissance et numéros et dates des convois (2). On y trouve également la liste des enfants et adolescents dont le dernier domicile était situé en banlieue parisienne sur les listes de déportés. Des milliers de juifs furent emprisonnés, résistants fusillés, populations raflées et déportées… Jacques Giami, fondateur de Pro Arte, montrera comment  la déportation avait  pour objectif la destruction physique de cette population.

 

 

Organiser  de telles  conférences est un acte de mémoire important qui perpétue le souvenir des déportés, mais c'est aussi un acte d'avenir qui nous incite, à être vigilants face à toutes les formes d’antisémitisme et de judéophobie.

 

Soyez présent  à la CONFERENCE DE JACQUES GIAMI LE 29 NOVEMBRE 2009 À 14H30 ESPACE DU JUDAÏSME TOULOUSE Organisée en collaboration par Hebraica et la Loge B'nai B'rith Maimonide.

 

 

Ftouh Souhail

 

(1) Chronique des années de déportation, 1942-1944, par Jacques Giami  Éditions Pro-Arte (Semaine dela Mémoire). Janvier 2009. 296 pages. 20 euros  (PREFACE)

 

(2) De telles listes ont déjà fait l’objet de publication. Ainsi, pour ce qui est de l’Algérie, Jean Laloum, dans Les Juifs d’Algérie, Éditions du Scribe, 1987, dresse la liste nominale des centaines de déportés juifs d’Algérie, avec un certain nombre de photos, en précisant qu’aucune déportation ne s’est effectuée à partir du territoire algérien.

 

Pour ce qui concerne le Maroc et l’Afrique du Nord en général, on consultera avec intérêt, de Michel Abitbol, Les Juifs d’Afrique du Nord sous Vichy. Éditions Maisonneuve et Larose. 1983

 

 

 

Par ailleurs, pour ce qui concerne la Tunisie, on pourra lire à ce sujet, de Paul Ghez : Six mois sous la botte. Éditions S.A.P.I., 1943, Nos martyrs sous la botte allemande, de Gaston Guez qui dresse la liste des victimes, raflées, elles, en Tunisie, avec de nombreuses photographies, Les Juifs de Tunisie sous Vichy et l’occupation, de Jacques Sabille, éditions du Centre, 1954 et, plus récemment, de Frédéric Gasquet, « La lettre de mon père, Une famille de Tunis dans l’enfer nazi,  préfacé par Serge Klarsfeld, 




Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz