FLASH
[20/02/2017] Communiqué des victimes de Montauban: « rassurées que l’agresseur ait des antécédents psychiatrique et ne soit pas un simple jihadiste »  |  [19/02/2017] Des militants de l’Etat islamique partagent en boucle l’attentat de Montauban sur Telegram  |  Attentat musulman de Mogadishu : 39 morts, 50 blessés  |  Silence des opposants à la peine de morts : Un « tribunal » du Hamas condamne 3 palestiniens à mort pour espionnage  |  Montauban : ce n’est qu’après avoir été blessé que l’attaquant a crié « allahu akbar »  |  Le recyclage commence : « l’attaquant de Montauban aurait fait des séjours en psychiatrie »  |  L’opération info d’internet pour briser la loi du silence sur Macron produit ses effets : il baisse dans les sondages  |  Montauban attentat méthode palestinienne au couteau, 3 victimes, jihadiste abattu  |  [18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 1 décembre 2009

Dans la guerre  déclarée aux démocraties et au monde occidental par le terrorisme islamique, les troupes de l’OTAN mènent en Afghanistan une bataille décisive.

 

La France, fidèle à ses alliances et à sa vocation universelle à la défense des libertés, ne pouvait être absente de ce combat. Elle peut être fière de ses 3750 soldats et de ses 150 gendarmes qui se battent pour nos valeurs, nos principes et notre civilisation.

 

Le souvenir de ceux qui, là bas, sont morts  au champ d’honneur, et la conscience de l’ampleur des enjeux, suffisent à écarter l’idée même d’un retrait de nos forces engagées dans un conflit qui dépasse largement les zones d’opérations actuelles, tant il est vrai que c’est une guerre globale contre la menace islamiste que nous devons mener.

Ce retrait – et nous ne pouvons que nous en réjouir- le Président de la République le refuse avec détermination et constance.

 

Mais cette bataille d’Afghanistan, l’occident ne peut se permettre de la perdre faute de quoi la contagion serait immédiate touchant le Pakistan puissance nucléaire et déstabilisant l’ensemble du sous continent indien tandis que, dans le monde entier, et singulièrement dans les banlieues de nos villes, se renforcerait encore et encore le prestige de ceux qui auraient fait reculer les « croisés» , avec les conséquences que l’on imagine en termes de prosélytisme et de recrutement de nouveaux djihadistes. C’est la raison pour laquelle, la France ne peut demeurer sourde à la demande qui lui est faite d’envoyer des renforts.

 

Au moment où une nouvelle stratégie est mise en place, largement inspirée par les théoriciens français de la contre insurrection, où l’aide au développement d’une armée et d’une police afghane devient réalité et où les Etats Unis d’Amérique se préparent à fournir plusieurs dizaines de milliers de combattants supplémentaires et la Grande Bretagne à envoyer 500 hommes de plus malgré une opinion publique  que tente de déstabiliser la propagande défaitiste ( mais nous savons que le grand peuple britannique ne s’en laissera pas compter) la France doit consentir  un effort accru.

 

Cette décision cruciale d’un engagement nouveau devra être prise d’ici la fin de la conférence de Londres qui doit réunir le 28 janvier les nations présentes en Afghanistan ainsi que le Président Karzaï.

D’ici là un débat sera sans doute organisé à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Dans cette perspective, j’ai demandé à Philibert Lepy, Secrétaire général de l’Alliance pour les libertés d’écrire dès cette semaine à l’ensemble des parlementaires de la majorité en leur présentant nos arguments en faveur d’un renforcement de notre présence militaire sur le terrain Afghan.

L‘alliance pour les libertés prendra également l’initiative d’une campagne de soutien à notre engagement au coté de nos alliés.

J’adresse enfin un courrier au Président de la République pour le remercier de sa fermeté sur ce dossier, comme sur celui de l’Iran, et pour lui demander d’aller plus loin en répondant favorablement à la demande de notre allié américain.

La France a une responsabilité particulière au sein des Nations.

Elle ne peut s’en abstraire…

…Sauf à se renier.

 

 

Par Jean-François Touzé, Directeur exécutif et Porte parole de l’Alliance pour les libertés, conseiller régional d’Ile de France.

 

http:/www.alliancepourleslibertes.com

 

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz