FLASH
[24/02/2017] États-Unis #DullesAirport forte présence policière y compris groupe anti explosifs  |  Nigéria : 7 soldats et 3 militants tués dans une embuscade de Boko Haram  |  Effet Trump : l’Irak vient d’effectuer son premier bombardement aérien contre l’Etat islamique en Syrie  |  Bahrain, Sanabis : une femme a été blessée par une explosion lors d’un attentat terroriste  |  [23/02/2017] Bobigny : 2 jeunes juifs agressés par des maghrébins, un d’eux amputé avec 1 scie égoïne – silence média (comme toujours)  |  Mali : l’armée française a neutralisé des jihadistes qui ont ouvert le feu sur elle près de la frontière algérienne  |  Projectveritas, le site de James O’Keefe a explosé : trop d’internautes connectés pour voir les CNN Tapes  |  James O’Keefe offre 10 000$ à toute personne qui lui envoie une vidéo qui expose la malhonnêteté des médias  |  Geert Wilders contraint d’annuler ses activités publiques: un policier a révélé des détails sécurité aux musulmans  |  L’aviation militaire israélienne a abattu un drone du Hamas qui volait en direction de la Méditerranée  |  Un musulman fiché S armé d’un couteau interpellé mercredi soir lors du dîner du CRIF  |  La gauche US triche sur les chiffres pour défendre l’immigration: elle compare le nombre d’hispaniques au nombre de criminels américains  |  Un soldat israélien a été blessé par un explosif lancé sur lui durant une opération anti-terroriste dans un camp de réfugiés arabes  |  [22/02/2017] Une ex-agent de la CIA emprisonnée au Portugal pour son rôle dans le kidnapping d’un terroriste  |  Des activistes musulmans ont levé près de 500 000 dollars pour réparer le cimetière juif vandalisé à St Louis  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 décembre 2009

   
   
  

   
   
  
Michel Garroté
  
Vendredi 4 décembre 2009 – 17 Kislev 5770
  
Les syndicats français CGT, Unsa, Sud-Rail et CFDT déposent un préavis de grève des conducteurs et des contrôleurs de la Société Nationale des Chemins de Fer (SNCF), grève reconductible (c’est donc bien la grève et non les chemins de fer qui sont reconductibles) à partir du samedi 12 décembre à 20:00, pour « protester contre les projets de réorganisation de la direction ». Une « manifestation nationale des cheminots actifs et retraités » précèdera ces grèves mardi 8 décembre pour « protester notamment contre la restructuration du fret ». « L’accélération et le contenu des réorganisations du système ferroviaire français, à terme, mettent en péril l’entreprise publique SNCF et fragilisent le service public », racontent, dans un communiqué, les chefs de la CGT, l’Unsa et la CFDT.
   
  
Sauf que les « manifestations nationales » mobilisent à peine un tiers des cheminots intéressés. Et sauf que les usagers, eux, en ont justement raz le bol de ce service dit public, mais qui empoisonne la vie du public à chaque fois qu’il se met publiquement en grève.
   
  
Une réunion entre les chefs syndicalistes et la direction de la SNCF tenue mercredi 2 décembre dernier aurait, paraît-il, suscité cette « vague de mécontentements des fédérations » (c’est un peu flou comme affirmation). Les projets de la direction menaceraient « de nombreux emplois », allèguent les chefs syndicalistes.
   
  

  
  
C’est sûr que ce serait vachement mieux
de creuser encore plus la dette et le déficit français ; en améliorant davantage le train (de vie) des cheminots, aux frais du contribuable, contribuable qui est aussi usager SNCF, mais qui néanmoins, n’a toujours pas son mot à dire.
   
  
Le secrétaire général de la CGT Cheminots, Didier Le Reste (nom prémonitoire ?), se dit « disponible pour engager des discussions sérieuses sur les revendications exprimées. Si tel n’était pas le cas, vous porteriez l’entière responsabilité d’un conflit majeur dans l’entreprise », conclut – et menace – Le Reste, à l’adresse de la direction de la SNCF.
   
  
Pour mémoire, lors de la dernière grève nationale des cheminots, le 20 octobre dernier, le taux de participation était compris entre 23% et 30%. Faut-il en conclure que entre 70% et 77% des cheminots n’en ont plus rien à cirer de Le Reste et Consorts ? Je propose que l’avenir de la SNCF soit soumis à un référendum. Un peu comme les minarets chez les Suisses. Au train où vont les choses…
   

   
   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz