FLASH
[28/06/2017] Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au défilé de Bastille day (14 juillet)  |  Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 14 décembre 2009

   
   
  

   
   
  
Michel Garroté
   
  
Lundi 14 décembre 2009 – 27 Kislev 5770
   
  
Avec un article intitulé « 7,5 millions d’euros pour la communication du président », Émeline Cazi et Nathalie Schuck, dans Le Parisien d’aujourd’hui lundi, écrivent notamment (extraits) :  « …loin d’imiter ses prédécesseurs, Sarkozy a révolutionné la communication présidentielle en en faisant ‘le pilier’ de son action politique. L’époque n’est plus aux ‘gourous’ et ‘sorciers’ venant conseiller les princes, comme le fit Jacques Pilhan avec François Mitterrand puis Jacques Chirac. L’heure est encore moins à la rareté de la parole présidentielle, théorisée par le même Pilhan.
   
  
Aujourd’hui, le président de la République investit massivement sur la télévision, les sondages et Internet, saturant l’espace médiatique de ses interventions. Pour quel résultat ? ‘Aujourd’hui en France’ a enquêté sur la communication politique du chef de l’État, recensant le nombre de personnes qui se consacrent à cette tâche et le coût que cela représente. Selon nos calculs, confirmés par l’Élysée, en 2009, plus de 7,5 millions d’euros d’argent public ont été déboursés pour valoriser la seule image de Sarkozy. Des chiffres que la Cour des comptes épluchera début 2010, après avoir épinglé les largesses de l’Élysée sur les sondages dans son rapport 2008.
   
  
A cela il convient d’ajouter la facture dédiée au SIG (service d’information du gouvernement), rattaché à Matignon, qui assure le service après-vente des réformes. Son patron, Thierry Saussez, a demandé 21,9 millions d’euros pour 2010. Sept millions et demi d’euros, donc, pour la seule image de Sarkozy. Mais pour quel résultat ? Depuis la rentrée, sa communication semble grippée, débordée par des polémiques à répétition, démunie face à sa chute dans les sondages. Mezzo vocce, certains se demandent même à l’Élysée si, à trop parler, le président n’a pas totalement brouillé son message… » (Fin des extraits de l’article du Parisien).
   
  
Pour ce qui me concerne, je garde quelques souvenirs du temps où je faisais partie de l’équipe chargée de la communication de Helmut Maucher, PDG de Nestlé international. Je me souviens de mes contacts, au sein du groupe Publicis, à l’Étoile, sur les Champs Elysées. Je me souviens des relations amicales entre Helmut Maucher et Maurice Lévy. Le PDG de Nestlé de l’époque a fait la ‘Une’ de prestigieux magazines français, britanniques, américains, japonais, allemands, etc. Helmut Maucher s’est personnellement investi dans la communication en première ligne. On pourrait presque dire que par rapport à Sarkozy, il était un précurseur de la communication comme pilier de l’action.
  
  
Alors pourquoi Maucher a-t-il brillamment réussi il y a 15 ans là où Sarkozy semble échouer lamentablement aujourd’hui ?  On peut toujours arguer du fait que l’un était PDG et que l’autre est Président. Mais ce n’est pas, à mon sens, l’explication la plus probante. Durant son mandat à la tête de Nestlé, Maucher a transformé un groupe suisse relativement diversifié en une multinationale présente dans la plupart des pays du monde et dans la plupart des groupes de produits alimentaires. Les salaires chez Nestlé étaient et restent imbattables. La rentabilité du groupe fait pâlir de jalousie nombre de multinationales. En matière de communication, ce sont les rédacteurs en chefs de prestigieux magazines qui ont demandé à interviewer le PDG de Nestlé et non pas l’inverse.
   
  
A cet égard, le cas de Sarkozy est totalement différent. L’actuel président français fait tout pour que les médias, notamment audiovisuels, parlent de lui ;  et chaque jour, si c’est possible. Mais cette communication est une communication de demandeur et par dessus le marché (sans jeu de mots) elle est le pilier d’une action totalement insatisfaisante aux yeux de la majorité des Françaises et des Français. L’endettement et le déficit de la France se creusent toujours d’avantage. Et pour la seule année 2009, les contribuables français ont été délestés de 7,5 millions d’euros au bénéfice de l’image de Sarkozy. Je suis donc assez d’accord avec l’article paru dans Le Parisien. Je dirais même qu’au vu des réalités, l’article aurait pu se montrer infiniment plus carnassier.
   
  
Post Scriptum :  la toute récente prestation de la première dame de France sur une chaîne de télévision privée fut également un chef d’œuvre du genre. Issue d’une richissime famille italienne, la dame en question est millionnaire en euros et elle peut donc se permettre cette attitude vaporeuse et gauchisante totalement étrangère aux réalités françaises du temps présent.
   
  

   
   
   
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz