FLASH
Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 janvier 2010
  
  
  
4251134050_d6e3f7ce82.jpg
  
  
  
Michel Garroté
  
Mercredi 6 janvier 2010 – 20 Tevet 5770
  
En France, le wire et la blogosphère (y compris le monolingue Jean-Dominique Merchet mal orthographié) s’agitent, à propos du chasseur français Rafale, et à propos de l’avion de transport militaire A 400M du Groupe Airbus. Il est vrai que, dans ce contexte, le crash de l’Airbus d’Air France sur le vol AF447 Rio – Paris, le 1er juin 2009, reste, encore et toujours, privé d’explications fiables. Pour revenir au chasseur français Rafale, il se retrouve dernière le chasseur suédois Gripen, et derrière le chasseur américain F-18 américain, selon les préférences de l’armée de l’air brésilienne transmises au ministre brésilien de la Défense Nelson Jobim. C’est le journal brésilien La Folha do Sao Paulo qui publie cette information. L’armée de l’air brésilienne invoque des arguments financiers, techniques, opérationnels, logistiques, industriels, commerciaux, de compensation et de transfert de technologie
  
Quant à
l’avenir de l’avion de transport militaire A 400M du Groupe Airbus, il semble compromis, en l’absence d’accord entre le Groupe Airbus et ses sept Etats partenaires. Le Financial Times Deutschland informe que le patron d’Airbus envisage l’abandon du programme. Son coût a augmenté de 25 %, passant de 20 milliards à 25,3 milliards d’euros.
  
Pour mémoire, et puisqu’on parle d’aviation, je reproduis ci-après l’analyse de Albert Soued concernant le crash du vol AF447 Rio – Paris, analyse parue sur www.nuitdorient.com
« Côte à côte ces 2 nouvelles :  1– Les causes de l’accident du vol AF447, qui a fait 228 morts entre Rio et Paris le 1er juin dernier, restent à ce jour inconnues, selon le nouveau rapport du Bureau d’enquêtes et d’analyses.  2- Téhéran donne ses directives : d’après un journal koweïtien, Téhéran aurait convoqué d’urgence le vice-président syrien Farouk A-Shara ou son ministre des Affaires étrangères Walid Al Mouallem ainsi que le chef du Hezbollah afin de leur donner des directives, à suivre au cas où une guerre éclaterait et que les sites nucléaires de l’Iran seraient attaqués ».
  
« Citant un diplomate d’un des pays du Golfe persique, le journal indique que le leader du Hezbollah, Nasrallah est attendu à Téhéran ces prochains jours afin de recevoir directement les directives du régime iranien. Des membres de l’opposition iranienne, en exil à Paris, ont révélé que les services de Renseignements iraniens avaient déjà désigné leurs futures cibles en cas d’offensive : parmi elles figurent le Premier ministre israélien Netanyahou, le ministre de la Défense Barak et des dirigeants de Grande Bretagne, de France, du Koweït et d’Arabie Saoudite. Pas besoin d’être parano pour comprendre ce qui s’est passé après l’inauguration de la base navale française à Abou Dhabi ».
  
3864949366_a005c13a4c.jpg
  
  
  
  
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz