FLASH
Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 18 janvier 2010
  
  
  

4278407174_123252020c.jpg

   
  
  
Michel Garroté
  
  
Lundi 18 janvier 2010 – 3 Shevat 5770
  
  
Encore une fois, les ONG ont confondu urgence et précipitation. Elles ont foncé, tête baissée, sans penser à l’après, parfois sans même savoir à quoi ressemblait le terrain. Or, plus le théâtre d’intervention est détruit, plus il faut réfléchir à la stratégie à adopter. L’aide arrive en Haïti :  eau, nourriture ou abris de fortune arrivent même massivement. Et, malgré les dégâts, l’agence onusienne OCHA commence à coordonner les efforts et les Etats-Unis contrôlent le flux des avions dans l’aéroport. Mais le goulot d’étranglement se situe après :  une grande partie des zones sinistrées reste impénétrable.
  
  
Port-au-Prince, notamment la zone où se trouvent le palais présidentiel et les ministères, c’est d’abord une petite plaine au bord de la mer. Puis très vite, le coteau s’élève à 45 degrés d’inclinaison, les bidonvilles s’imbriquent à flanc de colline, les routes zigzaguent entre les petites maisons. C’est très difficile d’y circuler en temps normal, alors imaginez lorsque toutes les constructions se sont effondrées. Le cauchemar logistique que l’on évoque aujourd’hui existait déjà en Haïti bien avant le séisme. Avec un peu de méthode, en quelques heures de diagnostic, on aurait pu gagner trois jours d’efficacité. Par exemple en envoyant d’avantage de petits hélicoptères susceptibles d’acheminer facilement l’aide au-dessus de ces bidonvilles (source :  lexpress.fr).
  
  
  
  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz