FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 25 janvier 2010
  
  
  
4282921894_bf9d2eac21.jpg
  
  
  
Allah est grand et Mahomet se fiche de lui
  
  
Michel Garroté
  
  
Lundi 25 janvier 2010 – 10 Shevat 5770
  
  
Le président afghan Hamid Karzaï, le président pakistanais Asif Ali Zardari et le président turc Abdullah Gül se rencontrent, aujourd’hui lundi à Istanbul, pour, paraît-il, « renforcer leur coopération dans la lutte contre le terrorisme islamiste ». Je ne puis m’empêcher de me taper les cuisses rire en lisant cela sur le wire. Premièrement, parce que jamais dans leur histoire, trois pays mahométans, quels qu’ils soient, n’ont réussi à se mettre d’accord sur quoi que ce soit, excepté, depuis 1948, sur l’anéantissement du peuple juif israélien. Deuxièmement, parce que le président afghan Hamid Karzaï voudrait que les troupes de l’ISAF mènent la guerre, mais à condition que cette guerre ne fasse pas de morts. Troisièmement, parce que le renseignement militaire du président pakistanais Asif Ali Zardari ne travaille pas contre, mais pour les talibans et leurs potes alquaïdiques. Quatrièmement, parce que le président turc Abdullah Gül et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan sont des islamistes, et que de ce seul fait, ils ne peuvent pas être, en même temps, « modérés ».
  
  
Dans un communiqué, la présidence afghane informe que le président afghan Karzaï discute à Istanbul avec le président pakistanais Zardari des « moyens efficaces de combattre le terrorisme ». Des responsables militaires et du renseignement font partie des délégations afghane et pakistanaise, mais apparemment pas de la délégation turque, ce est pour le moins déconcertant. Hier dimanche soir à Istanbul, le président afghan Karzaï et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan se sont mis d’accord sur l’organisation par la Turquie de sessions trimestrielles de « formation de policiers et de soldats afghans » et ils ont exprimé la volonté de « coopérer davantage contre le terrorisme ». ce n’est pas trop tôt. Et puis des sessions trimestrielles c’est un peu chiche.
  
  
Le président afghan Karzaï et le président pakistanais Zardari ont des entretiens séparés avec le président turc Gül avant de se retrouver les trois. Pourquoi ? Parce que Karzaï et Zardari ne sont pas d’accord. Le premier accuse le second de ficher le bazar à sa frontière.
  
  
Quelque 1.700 soldats turcs sont déployés en Afghanistan pour des « missions de patrouilles à Kaboul ». Mais la Turquie refuse d’engager ses troupes dans des missions de combat contre les terroristes islamistes en Afghanistan. Quelque 1.700 soldats turcs, autrement dit trois fois rien, et en plus, sans combattre le terrorisme.
  
  
Demain mardi, les trois présidents seront rejoints par des représentants de voisins de l’Afghanistan. Doivent participer au sommet le ministre communiste chinois des Affaires étrangères, Yang Jiechi et le vice-Premier ministre intégriste iranien Mohammad Reza Rahimi. C’est sûr qu’avec une telle brochette de clowns dictatoriaux, la lutte contre le terrorisme, lutte qui est un bord de l’abîme, va franchir un grand pas en avant.
  
  
4282901688_9e98748b74.jpg
  
  
  
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz