FLASH
Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 février 2010

3467916703_8c0199f0d4.jpg

Berlusconi, leader courageux, est en Israël

Michel Garroté

Mardi 2 février 2010 – 18 Shevat 5770

Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi est actuellement en Israël. Et nos médias francophones, d’habitude excessivement prolixes pour nous parler de tout ce qui « touche » (mdr) Berlusconi, sont vraiment peu volubiles sur cet événement pourtant d’importance. Au point que pour m’informer, j’ai dû consulter des médias italophones, anglophones et germanophones. A vrai dire, je n’en suis pas étonné. La presse, française en particulier, n’a pas supporté que Berlusconi ait décidé, un beau jour, de gérer, avec bon sens, sur sol italien, la déferlante de clandestins, principalement mahométans, introduits en Italie par des réseaux criminels et mafieux.

Du reste, c’est à partir de ce jour où Berlusconi a pris des décisions lucides, face au flux incessant de clandestins, que les médias et la gauche lui ont soudain trouvé dix milliards de défauts. Jusqu’à sa propre épouse qui, savamment conditionnée par des lobbies gauchisants, découvrait, chastement et avec des années de retard, que son époux n’est plus vierge depuis longtemps ;  et qu’il n’est pas dégoûté par la vue d’une jolie femme. Le reste, les allégations, les soupçons, les accusations, en provenance de milieux eux-mêmes très libertaires en matière de sexualité et très timorés en matière de lutte contre la mafia, ce reste n’avait qu’un seul et véritable objectif :  faire tomber par tous les moyens un homme de droite sans complexes et pétri d’humour.

Mais en dépit du quasi silence franco-médiatique (on nous parle aujourd’hui de la visite officielle de Sarkozy en Corse…) j’ai néanmoins fini par trouver un article en français à propos de la visite de Berlusconi en Israël (il est vrai que l’article est écrit par une journaliste juive ce qui, aux yeux des scrutateurs politiquement corrects, rend évidemment cet article hautement suspect ; du reste, certains médias francophones ont tout de même signalé l’événement qui nous intéresse, mais essentiellement pour tenter de faire dire à Berlusconi qu’il serait « contre » la « colonisation », alors que justement, Berlusconi n’a pas dit cela de façon aussi tranchée).

Ainsi donc, sur actu.co.il,
Claire Dana-Picard informe (extraits) :  « Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi a atterri lundi matin en Israël en compagnie de huit de ses ministres pour une visite de trois jours dans le pays. Au cours de son séjour, il prendra la parole devant la Knesset et rencontrera les dirigeants israéliens pour débattre avec eux de la menace iranienne, et bien entendu du ‘conflit israélo-palestinien’ (ndmg :  du conflit israélo-arabe…).

Silvio Berlusconi a bénéficié d’un accueil très chaleureux de son homologue israélien, Binyamin Netanyahou, qui a organisé une réception en son honneur. Lors de ce premier contact, Netanyahou a déclaré notamment que son hôte était un ‘leader courageux, combattant pour la paix’. Il a ajouté que ‘c’était à Rome et à Jérusalem qu’avaient été établies les bases de la culture occidentale’. Et de préciser :  ‘Il est donc essentiel que l’Italie et Israël se tiennent côte à côte pour défendre avec détermination notre avenir et notre culture’.

De son côté, le Premier ministre italien a émis l’espoir de voir se resserrer davantage encore les liens entre Israël et l’Italie après sa visite. ‘C’est un événement important pour les relations entre nos deux pays’, a estimé Berlusconi après sa brève entrevue avec Netanyahou. ‘Je suis de très près la politique d’Israël et je ne peux que ressentir le manque de sensibilité du monde à votre égard’. Et il a répété qu’il souhaitait qu’Israël rejoigne l’Union européenne (ndmg :  ce qui n’a rien de choquant dans la mesure ou Chypre et Malte font déjà partie de l’UE ; et dans la mesure où beaucoup de gens s’agitent pour que la Turquie, la Macédoine et la Croatie adhèrent à l’UE…).

Abordant ensuite la question du nucléaire iranien, Berlusconi a déploré l’indifférence de la communauté internationale face à cette menace pourtant bien réelle (ndmg : on notera que Berlusconi dit courageusement en 2010, dans l’exercice de ses fonctions, ce que Sarkozy disait virtuellement en 2007, dans sa campagne électorale aux présidentielles).

Berlusconi a ensuite souhaité réussite et prospérité au peuple juif ‘dont l’existence se trouve encore aujourd’hui en danger’. Il a ajouté :  ‘Nous sommes ici pour exprimer notre proximité, notre amitié, et notre volonté de coopérer et également pour saluer la culture juive et souligner son lien avec le christianisme’ » (fin des extraits de l’article de Claire Dana-Picard sur actu.co.il).

israel-20flag.jpg
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz