FLASH
[27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 21 février 2010

Jimmy Carter. Le président qui dirigea son parti et son pays avec tant de médiocrité qu’il est devenu l’emblème du looser dans les milieux politiques américains. Prix Nobel de la paix, Carter termina son premier mandat sans véritable ligne politique. La « doctrine Carter », faite de petits pas contradictoires, fut couronnée par un fiasco retentissant, autant dans les affaires intérieures que sur les dossiers internationaux.

Lorsqu’il se représenta devant les électeurs, en 1980, il fut jeté dehors de la Maison-Blanche en perdant 44 Etats sur 50 lors d’un raz-de-marée historique pour les Républicains.

Trente ans plus tard, c’est à ce triste personnage qu’Obama est désormais comparé dans le prestigieux magazine « Foreign Policy ».

La rédaction de drzz.info ne s’est jamais faite d’illusions. Depuis qu’il existe en politique, nous pensons que Barack Obama est un dirigeant d’une nullité ahurissante, et il ne fait que le confirmer de jour en jour.

Nous écrivions ainsi, le 29 septembre 2008 : « A l’ère du n’importe quoi, Obama sera peut-être l’homme le plus puissant du monde. (…) Le problème de l’Amérique, c’est qu’elle ne fonctionne qu’à 150%. Quand elle décolle, elle va loin, et quand elle retombe, elle descend très, très bas. Ce pays a toujours roulé à cent à l’heure et ne connaît ni la constance, ni la modération. Ce côté kamikaze, « quitte ou double », est le fondement de son succès. Elle vit en dents de scie, et se moque du creux de la vague. Si la tendance se confirme, les Etats-Unis connaîtront une descente aux enfers historique, qui ne s’arrêtera qu’en 2012 avec un retour triomphal des Républicains. Entretemps, le contribuable américain aura touché le fond du bocal. Mais ce n’est ni la première fois ni la dernière fois que l’Amérique s’auto-détruit pour mieux se relancer. »

Une prévision bien en-dessous de la réalité, dites-vous ?

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz