FLASH
Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  |  Valls interpellé par un auditeur d’Inter: « la claque, on était 66 millions à vouloir te la donner »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 1 mars 2010


Le président vénézuélien est-il un terroriste présumé ?

Michel Garroté

Lundi 1er mars 2010 – 15 Adarl 5770

En général, les médias traditionnels ont entre quelques jours et quelques années de retard sur nous, selon les sujets abordés. Pour les liens entre groupes terroristes et Etats voyous, Le Monde avec l’AFP (avec des guillemets et des précautions qu’ils ne prennent pas lorsqu’il s’agit de la Colombie ou d’Israël par exemple…) découvrent aujourd’hui que le Venezuela, les Farc et l’ETA travaillent parfois ensemble. En ce qui nous concerne, nous mettons en garde depuis plusieurs années contre les dangers de la politique interne et externe du président vénézuélien Hugo Chavez. Ainsi donc, le Monde avec l’AFP, aujourd’hui lundi 1er mars 2010, nous racontent, à leur façon, qu’un « juge d’instruction espagnol a inculpé, lundi 1er mars, treize membres de l’ETA et de la guérilla colombienne des FARC accusés d’avoir préparé l’assassinat de personnalités colombiennes en Espagne, parmi lesquelles le président colombien Alvaro Uribe.



Selon le procès-verbal établi par Eloy Velasco, les FARC auraient demandé à l’organisation indépendantiste basque d’effectuer une série de repérages sur le territoire espagnol. Ces complots visaient à l’origine l’ex-président
Andrés Pastrana, l’ambassadrice en Espagne de 2002 à 2008,Noemi Sanin, l’actuel vice-président, Francisco Santos, l’ex-maire de Bogota, Antanas Mockus, et « plus récemment l’actuel président Alvaro Uribe ». Les treize personnes inculpées sont six membres présumés de l’ETA et sept membres présumés des FARC. Le juge Velasco a demandé aux ministères espagnols des affaires étrangères et de l’intérieur d’effectuer les démarches nécessaires auprès des autorités cubaines, « et en particulier du Venezuela », pour qu’elles coopèrent à l’extradition de certains des suspects résidant selon lui dans ces deux pays. Le magistrat avait ouvert son instruction le 1er décembre 2008 à la demande du parquet de l’Audience nationale – la plus haute juridiction pénale espagnole.



Son enquête s’est basée en grande partie sur des informations trouvées dans l’ordinateur de
Raul Reyes, l’ex-numéro deux des FARC, tué en mars 2008 en Equateur dans une opération contre la guérilla colombienne. Le parquet avait confirmé mi-novembre 2008 l’existence de contacts entre l’ETA et les FARC. D’après El Pais, le juge Velasco dispose d’éléments prouvant  que le gouvernement de Caracas est impliqué dans la « collaboration illicite » entre les FARC et l’ETA. Selon le magistrat, le Venezuela a coopéré « spécialement dans le cas d’Arturo Cubillas Fontan », un membre de l’ETA nommé en 2005 à un poste de responsabilité au ministère de l’agriculture vénézuélien et marié à une Vénézuélienne, qui a elle-même eu des responsabilités dans l’administration du président Hugo Chavez. ArturoCubillas Fontan était, selon le magistrat espagnol, « responsable du collectif de l’ETA dans cette partie de l’Amérique depuis 1999 ». Il « coordonnait les relations entre les FARC et l’ETA, et la participation de membres de l’ETA à des cours de maniement d’explosifs et de techniques de guérilla urbaine », écrit le magistrat espagnol.



Un membre des FARC avait notamment effectué en Espagne « une surveillance de l’ambassadrice de Colombie et des repérages des itinéraires de l’ex-président colombien Andrés Pastrana », selon le magistrat. Ce Colombien avait « indiqué qu’il ne serait pas difficile de commettre des attentats contre ces deux objectifs, à condition de compter sur l’aide de l’ETA », écrit le magistrat instructeur espagnol.
Selon El Pais, les FARC et l’ETA entretiennent d’étroites relations depuis les années 1980. Ils ont conjointement développé des armes, et plusieurs membres de l’organisation basque ont suivi un entraînement en Colombie. En 2003, la police espagnole a mis la main sur des grenades utilisées par l’ETA qui avaient les mêmes caractéristiques que celles utilisées par la guérilla colombienne », concluent Le Monde et l’AFP.


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz