FLASH
[30/03/2017] Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 mars 2010
  
  
  

  
  
  
Michel Garroté
  
Mardi 2 mars 2010 – 16 Adarl 5770
  
La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a déclaré hier lundi 1er mars 2010 que cela prendra des mois avant de parvenir à faire passer une résolution au Conseil de Sécurité de l’ONU pour de nouvelles sanctions contre l’Iran et son programme nucléaire offensif. Hillary Clinton a précisé :  « Nous avançons dans nos discussions avec le Conseil de Sécurité. Je ne peux pas vous donner de date exacte, mais je dirais que cela sera dans les prochains mois ». Dans les prochains mois et non pas dans les deux prochains mois, comme Hillary Clinton l’avait affirmé, il y a peu, au Sénat américain. En clair, d’hypothétiques sanctions, sous réserve d’une approbation russe guère probable (cf. ci-dessous), n’auront pas lieu avant mai 2010 au plus tôt.
  
De son côté, toujours sur le nucléaire offensif iranien, Sarkozy prétend obtenir une hypothétique ligne commune, à l’ONU, avec la Russie. Dans ce cadre plutôt flou, Sarkozy annonce la fourniture par la France à la Russie de quatre navires militaires français de type Mistral, des bâtiments de projection et de commandement. Sarkozy allègue vouloir établir un lien entre la vente de quatre navires militaires français à la Russie et une coopération russe présumée sur le nucléaire iranien. Nouvelle lubie ?  Peut-être. Car le président russe Medvedev précise que si les efforts diplomatiques auprès de l’Iran ne ‘débouchent sur rien’, la Russie ‘est prête à examiner l’introduction de sanctions’, mais à condition que celles-ci ménagent la population et qu’elles ‘ne sortent pas du cadre au-delà duquel le dialogue [avec l’Iran] serait impossible’.
  
Autrement dit, Sarkozy peut toujours vendre ses quatre navires militaires aux Russes, mais ceux-ci se contenteront, éventuellement, d’examiner des sanctions, et encore, seulement sous condition. Détail tragi-comique, Sarkozy a reconnu, hier lundi, publiquement, que les accords de cessez-le-feu en Georgie qu’il a, lui, ‘négociés’ avec Medvedev en 2008, ne sont toujours pas respectés par la Russie. Pour comble, Medvedev considère, ‘au nez et à la barbe’ de Sarkozy, que l’OTAN (à laquelle la France vient de se rallier) n’est pas le bon instrument pour assurer la stabilité du continent européen. Enfin, pour couronner la farce de ce nouvel Axe Paris Moscou, des accords franco-russes dans les domaines gaziers et des chemins de fer ont été annoncés…
  
Côté ONU, Yukiya Amano, qui a succédé en décembre 2009 à l’Egyptien Mohammad el-Baradei à la tête de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, a déclaré hier lundi que l’Iran ne coopère toujours pas suffisamment avec cette filiale de l’ONU. Et du coup – hop ! – le régime nazislamiste iranien accuse aujourd’hui mardi le nouveau chef de l’AIEA Yukiya Amano de ‘parti pris’ sur le dossier nucléaire iranien, espérant qu’il allait ‘changer son approche’. ‘Nous attendions que M. Amano adopte une position sans parti pris sur le dossier nucléaire, mais malheureusement, contrairement à ce qu’il avait annoncé, ce n’est pas le cas’, raconte aujourd’hui mardi le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, le nazislamiste Ali Akbar Salehi.
  
Enfin, signalons cet article du quotidien Haaretz :  « Le président iranien Mahmud Ahmadinejad poursuit ses menaces contre Israël. Lors d’une conférence au sommet de solidarité avec les Palestiniens, il a déclaré  : ‘Si le régime sioniste commet une nouvelle erreur, il faut mettre un terme à son existence honteuse, une fois pour toute’. A cette conférence participent des représentants des factions palestiniennes tels que le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Machal, et le secrétaire général du Jihad islamique, Ramadan Shalah. Ahmadinejad a promis aux représentants palestiniens que l’Iran les soutiendrait ‘avec toute sa force’. Ahmadinejad a ajouté que ‘tout le monde sait que le régime sioniste veut prendre le contrôle du monde. Le régime sioniste est à l’origine de toutes les guerres, les génocides, le terrorisme et les crimes contre l’humanité. C’est un groupe raciste qui ne respecte pas les principes humains’. Le président iranien a conclu son discours en suggérant l’organisation d’un référendum sur la destruction d’Israël », conclut Haaretz.
  
Les ayatollahs nazislamistes iraniens continuent de développer un arsenal nucléaire secret et reprennent à leur compte les pires thèses hitlériennes. Pendant ce temps, Hillary Clinton et Sarkozy s’évertuent, sans succès, à convaincre la Chine et la Russie d’approuver de nouvelles sanctions. Décidément, les dirigeants du monde libre sont extraordinairement courageux.
  

  
  
  
  
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz