FLASH
[26/02/2017] Un vol direct Tel-Aviv Manille (Philippines) à partir du mois de mars 2017  |  Londres (Bromley) Attentat : 1 voiture fonce sur des piétons. Au moins 5 blessés, conducteur arrêté  |  Jamais dans les médias : Hamas condamne l’Egypte qui a détruit un tunnel terroriste qui a tué 3 palestiniens  |  [25/02/2017] L’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU Nikki Haley a rencontré la famille d’un soldat israélien tué par le Hamas  |  Emeutes de Nantes : « la situation est totalement hors contrôle »  |  Grèce, Dafni : des démineurs ont neutralisé un explosif posé près d’un poste de police  |  Danemark, Aarhus : un somalien musulman de 25 ans mis en accusation : il cherchait à fabriquer une bombe pour commettre un attentat  |  3 Palestiniens sont morts, 5 autres ont été blessés. Ils ont respiré des gaz alors qu’ils creusaient un tunnel terroriste  |  [24/02/2017] États-Unis #DullesAirport forte présence policière y compris groupe anti explosifs  |  Nigéria : 7 soldats et 3 militants tués dans une embuscade de Boko Haram  |  Effet Trump : l’Irak vient d’effectuer son premier bombardement aérien contre l’Etat islamique en Syrie  |  Bahrain, Sanabis : une femme a été blessée par une explosion lors d’un attentat terroriste  |  [23/02/2017] Bobigny : 2 jeunes juifs agressés par des maghrébins, un d’eux amputé avec 1 scie égoïne – silence média (comme toujours)  |  Mali : l’armée française a neutralisé des jihadistes qui ont ouvert le feu sur elle près de la frontière algérienne  |  Projectveritas, le site de James O’Keefe a explosé : trop d’internautes connectés pour voir les CNN Tapes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 mars 2010

Khalid Soufiani, un triste célèbre avocat marocain, surnommé l’avocat des causes perdues,  et connu pour son discours ouvertement antisémite, vient tout simplement de lancé un appel à André Azoulay, marocain de confession juive à quitter son propre pays ! Et pour cause ;  le Conseiller du Roi avait proposé que l’Holocauste soit enseigné dans les universités marocaines.

 

André Azoulay,  est né en 1941 à Essaouira au Maroc. Azoulay a beau être élu par un Dahir Royal comme Conseiller des Souverains Hassan II et Mohammed VI. Il est à l’origine de l’ambitieux programme de la modernisation du Maroc et de son rapprochement avec  l’Europe. Azoulay est également Président élu de la Fondation euro méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures, basée à Alexandrie en Égypte. Il est aussi membre du Comité des sages pour l’Alliance des civilisations à l’ONU, Président délégué de la Fondation des trois cultures et des trois religions, basée à Séville, Espagne et administrateur du Forum Méditerranéen et du centre Shimon Pères pour la paix. Il est également un des membres fondateurs du C-100 au sein du Forum de Davos, consacré au Dialogue des Civilisations et des Religions.

 

 

Les arabo-intégristes, comme Soufiani (qui sont le malheur de leurs pays)  omettent le fait que les Juifs (comme Azoulay)  étaient en Afrique du nord près de 2 000 ans avant les arabes (la conquête arabe du Maroc a débuté au VIIe siècle) et qu’ils ont résisté à la pénétration musulmane, aux conversions, aux mariages mixtes et  même aux pogroms.

 

 

Si la communauté juive s’est trouvée forte de plusieurs centaines de milliers d’individus jusqu’au XXe siècle, elle s’y est réduite pour ne plus compter actuellement qu’entre 3000 et 7000 membres, selon les sources. Les différentes communautés juives d’origine marocaine comptent désormais plusieurs centaines de milliers de membres à travers le monde.

 

Les Juifs marocains constituaient avant l’indépendance du Royaume une population de 130 000 personnes environ. Ils seraient pour la plupart d’origine Andalous à l’exception des Touat (peuple) et ils appartenaient tous à l’ensemble du judaïsme du Maghreb, présent également au Maroc et en Tunisie. À la suite du règne Almohades et de la conquête ottomane de l’Afrique du Nord, les Juifs furent soumis au statut dhimmis (protégés) dès la première dynastie musulmane en 788.

 

 

Les juifs sont donc  dans cette région avant même  les ancêtres  de Khalid Soufiani, venus tout juste d’Arabie pour islamiser le pays .Les historiens le savent bien !! Je ne parle même pas de religion… Certains historiens pensent même qu’ils sont au Maroc avant la destruction du premier Temple (1).

 

 

Que faut-il déduire de donc des  propos  de  cet arabo-intégriste qui  appel Azoulay à  quitter son propre pays ? Khalid Soufiani est parmi ces nombreux  fossoyeurs de l’identité qui n’acceptent  pas qu’un juif puisse vivre dans un pays musulman. Pour eux, un Juif doit être Islamisé et arabisé.

 

Fidèle nassérien, la haine et la jalousie des Juifs ante les esprits des Khalid Soufiani  et ses semblables qui, aujourd’hui encore, attaquent et intimident les Juifs. La haine pour les juifs, la haine pour tout ce qui n’est pas musulman, est une haine tellement immense qu’elle fait perdre la raison à ceux qui y goûtent et que chaque jour nous pouvons là toucher avec la main. L’appel  de ce triste célèbre avocat marocain, à André Azoulay, marocain de confession juive,  à quitter son propre pays  entre évidement dans  ce cadre.

 

 

Heureusement  que dans l’histoire du Maroc , il y’avait  des souverains lucides et généreux  comme Mohammed V, qui avait refusé de livrer ses congénères juifs aux nazis, alors que la France force occupante livrait ses juifs aux nazis.

 

 

Khalid Soufiani, avocat antisémite et arabiste honteux, est parmi  ses nouveaux fauteurs de troubles connus pour leurs hostilités à tout ce qui est juif. Cet avocat extrémiste  et  ignorant oublie que l’histoire du Maroc est indissociable au Judaïsme Maghrébin. Ce prénommé  Soufiani  n’a qu’à relire l’histoire de son pays et découvrir, par exemple, l’étude  approfondie de Issachar Ben Ami “Le culte des saints et pèlerinages judéo musulmans au Maroc”.  Il en découvrira qu’environ 652 saints juifs dont 25 femmes et parmi lesquels au moins une trentaine sont revendiqués aussi bien par les juifs que par les musulmans. Livre paru il y a une bonne vingtaine d’années et en vente sur commande à la FNAC. En tout cas nos frères Juifs Marocains arrivent largement en tête des trois pays du Maghreb pour la pérennité de leur ferveur, la richesse de leur folklore et leur attachement au passé dont ils sont issus.

 

 

 

Les intellectuels  éclairés  (et pas seulement marocains) sont aujourd’hui appelés à condamner avec la plus grande fermeté les propos de Khalid Soufiani, appelant son compatriote juif marocain à quitter son pays. Enseigner l’Holocauste à l’Université  était un choix civique du Souverain Marocain. Il faut rappeler ici que sa SM le roi Mohamed VI,  Commandant des croyants, encourage son peuple à s’instruire sur la Shoah.



Sous l’égide du chef Suprême et Commandant des croyants, le Maroc est le premier pays arabe, qui a décidé  d’intégrer l’Holocauste  dans les programmes scolaires, étant donner qu’elle fait partie intégrante de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale.

 

 

Le Roi du Maroc a décrit l’extermination des juifs par les nazis comme « l’un des chapitres les plus tragiques de l’Histoire moderne. » Dans un  discours, tenue à  Paris au mois de mars 2009  à l’occasion du lancement du Projet Aladin , le Roi a dit que l’Holocauste était « l’héritage universel de l’humanité ».



Le Roi a confirmé  officiellement le programme dont le but est de transmettre aux  jeunes marocains des informations sur l’Holocauste. Cette position hautement courageuse et  humaniste de la part du Souverain chérifien est née d’un constat accablant concernant la prolifération du négationnisme dans le contexte du conflit israélo-palestinien. Mohamed VI veut pallier ce manque et favoriser un dialogue fondé sur la connaissance et le respect mutuels.



Le Maroc est le seul pays arabe (il faut bien le noter) qui célèbre  le 28 janvier de chaque année (l’occasion de la journée internationale de commémoration des victimes de l’Holocauste)  la mémoire des six millions de juifs assassinés par les nazis et qui n’avaient commis qu’une « faute » : celle d’être nés juifs.



Cet  avocat antisémite de Soufiani,  devra plutôt  remercier  sa SM le roi Mohamed VI  qui veut aider  ces  semblables, aspirés dans un abîme d’obscurantisme, à découvrir les périls de l’histoire. C’est malheureusement vrai que les gens comme Soufiani sont bien nombreux, vu le niveau d’inculture général dans les pays arabes. Ces gens veulent rester toujours à l’écart du monde civilisé.



Pas drôle d’ailleurs puisque ce  surnommé  avocat des causes perdues est  le coordinateur du Groupe de Travail  sur « la libération de l’Irak et de la Palestine ». Cette association puissante avait décidé de s’occuper de la défense du dictateur  irakien déchu, Saddam Hussein,  et de lui donner une  défense avec des avocats qui  ont accepté de faire un travail collectif.



Khalid Soufiani a passé quelques mois en Irak. Il a visité plusieurs fois  Saddam dans sa cellule à Bagdad. Pour lui les millions d’Irakiens qui  sont morts en masse dans  les guerres de Saddam ne l’intéresse ni de près ni de loin.



Il trouve seulement le culot de dénigrer le droit à  l’autodéfense légitime d’Israël soumis, depuis huit ans, aux bombardements du Hamas  sur une population civile pour y faire régner la terreur.



Le 21 janvier 2009,  Khaled Soufiani,  a mené une vaste compagne médiatique prétendant des « massacres perpétrés par Israël dans la bande de Gaza »  lorsqu’il a affirmé que plus de 350 organisations arabes, régionales et internationales sont prêtes à porter plainte contre les dirigeants israéliens.

 

Khalid Soufiani, coordinateur du Groupe d’action de soutien à l’Irak et à la Palestine, est soutenu par une gang de vauriens individus du congrès nationaliste panarabe, le congrès nationaliste panislamiste et le congrès des nationalistes arabes.

 

Les boucliers humains, les bombes humaines et les enfants soldats, l´utilisation des ambulances et des hôpitaux et j´en passes,  n’ont jamais inquiété Khaled Soufiani ni sa  bande d’arabistes. L’extraordinaire résonance de la notion de «crime de guerre» a poussé cet avocat à conduire, en Janvier 2009, la grande  marche de Rabat, accusant Israël  du meurtre rituel commis sur des enfants.

 

 

Ces manifestations  hystériques de rue ont donné lieu à des débordements incroyables, avec l’utilisation de propos antisémites et des slogans de solidarité avec le Hamas, comme celles lancées à Rabat en  2002.

 

Khalid Soufiani, avait même déposé plainte pour crimes de guerre contre le chef de l’opposition israélienne Tzipi Livni lors de sa visite au Maroc, en novembre 2009, à l’invitation de l’Institut Amadeus. Cette plainte n’a bien évidemment pas abouti, pas plus que celle initiée en son temps contre Amir Pères. L’indépendance de la justice marocaine a plusieurs fois résisté à l’assaut de cet avocat intégriste.



Apres avoir qualifié de « jour noir et de honte » la visite au Maroc de l’ex-ministre israélienne voici ce qu’en dit  Khalid Soufiani qui préside le Collectif anti-israélien   : « Alors qu’elle est recherchée et poursuivie en Europe, cette ‘criminelle de guerre’ foulera le sol marocain« , a-t-il dit. « Les Israéliens veulent imposer un projet sioniste et tentent de se redonner une nouvelle image après avoir commis d’horribles crimes à Gaza », a-t-il ajouté.


Ce triste célèbre avocat marocain, surnommé l’avocat des causes perdues, semble vouloir persister dans la bêtise.

 

Récemment  le « Groupe du travail pour le soutien de l’Irak et de la Palestine » a annoncé la création d’une organisation marocaine pour lutter contre la normalisation avec « Israël ».Le coordinateur du groupe, Khaled Soufiani a expliqué, lors d’une conférence de presse à Rabat, le 16 février 2010,  que cette nouvelle organisation va lutter contre toutes les formes de normalisation avec « les sionistes et va les démasquer »

 

 

Il mène actuellement  une compagne  contre la participation du Maroc aux exercices militaires de l’OTAN en cas de participation de «  l’Entité sioniste »  et il compte  mener une  offensive médiatique s’opposant aux allégations faisant état de préparations pour l’ouverture de l’espace aérien marocain aux avions israéliens et aux rumeurs de relance des relations avec l’Etat hébreu. L’annonce de la mise en place de l’Association d’amitié amazigho-juive, a enflammé l’obsession haineuse de cet  homme.


 

L’Augmentation des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Etat hébreu, l’ouverture de l’espace aérien marocain, comme l’ont fait certains pays arabes, pour le passage des avions israéliens, l’autorisation pour ceux qui ont des cachets israéliens sur leurs passeports d’entrer au Maroc, les préparatifs pour ouvrir un bureau de liaison et rétablir les relations sont des éléments  qui poussent actuellement Khalid Soufiani et ses semblables à hausser le ton n’hésitant pas à aboyer leurs haines d’Israël et des juifs et leurs soutiens inconditionnels aux terroristes du Hamas.

 

 

Mr Benchetrit, le Président de la Fédération Mondiale des Juifs Marocains avait révélé la progression du nombre des touristes israéliens au Maroc. Il avait également annoncé qu’une délégation israélienne de haut niveau, comprenant des membres de la Knesset et des chefs de la communauté [juive] marocaine, ont rendu visite au Maroc et y ont tenu une réunion importante.


 

Ce qui se passe aujourd’hui à André Azoulay au Maroc,  et les appels pour celui à quitter son propre pays, entre dans le cadre de cette  campagne populiste, de “chasse aux sorcières” aux juifs marocains. Si aujourd’hui le conseiller du Roi  est “montré du doigt”, c’est parce que des fanatiques comme Soufiani entretiennent impunément cette  haine des juives. Grâce à la propagande de ces  judéophobes de toutes sortes, en passant par les négationnistes arabes  et   les extrémistes islamistes  des personnages sombres  veulent faire de la communauté juive le bouc émissaire du monde.


 

Rappelant  aussi  que Khalid Soufiani, coordinateur du Groupe d’action de soutien à l’Irak et à la Palestine, est soupçonné de liens  avec Hassan Nasrallah, Secrétaire général de l’organisation Chiite .La préoccupation du Maroc  se trouve accrue par l´ampleur des activités  de ce Groupe d’action dirigé par Khalid Soufiani, lesquelles ont pour but de prêter main forte à  l’influence iranienne  dans les affaires intérieures du royaume. Le Royaume du Maroc a décidé  d’ailleurs de rompre ses relations diplomatiques avec la République islamique de l’Iran , en mars 2009.

 

 

Alors qu’en hiver dernier, Soufiani et ses amis manifestaient  pour soutenir les  fondamentalistes de Gaza, Abdelhafidh Sriti, journaliste et correspondant d’al-Manar TV au Maroc  (télévision  du mouvement chiite libanais) était condamné  à 20 ans de prison pour complot contre la sûreté de l’Etat  .Ce journaliste  était en fait un espion de l’Iran, du  Hezbollah et de  sa chaîne de télévision . Il était aussi en liaison avec le « Groupe du travail pour le soutien de l’Irak et de la Palestine ».   

 

En même temps de servir comme une passoire au terrorisme chiite, le coordinateur du Groupe d’action de soutien à l’Irak et à la Palestine sert aussi  de soutien au terrorisme sunnite au Maroc.

 

Suite à l’affaire dite « Belliraj », Khalid Soufiani et  des fascistes panarabes  ont mené une offensive contre  les autorités marocaines  qui ont révélés un vaste réseau terroriste dans le pays.  Les accusations , contre une dizaine de détenus  , étaient très graves : “atteinte à la sécurité intérieure du pays ; formation d’un groupe criminel visant à préparer et à commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à menacer gravement l’ordre public par la terreur, la violence, le meurtre prémédité et la tentative d’assassinat avec usage d’armes à feu avec préméditation ; transport et détention d’armes à feu et de munitions pour l’exécution de visées terroristes ; falsification de documents officiels et usurpation d’ identité ; don et collecte de fonds et de biens à exploiter dans l’exécution de projets terroristes ; vols multiples et blanchiment d’argent “.

 

Alors, il faut  ici poser  la question : entre les  maléfiques  Khalid Soufiani et compagnie  qui soutiennent les objectifs de l’Iran et  ses agents en promouvant l’islamo intégrisme dans  Royaume  et les citoyens juifs fidèles  à leurs pays  faisant prospérer le Maroc , comme André Azoulay ;  lesquels il faut vraiment choisir ?

 

Depuis quelques années, et avec l’avènement du Roi Mohamed VI, le dynamisme  de la  communauté juive au Maroc  au niveau économique que culturelle dérange beaucoup  les panislamistes et panarabistes. Ces derniers veulent  propager  éternellement l’ignorance par l’analphabétisme et l’illettrisme qui empêchera dés lors tout progrès social, humain, et environnemental du Maroc. 


 

Ftouh Souhail, Tunis

 

 

(1) Une des légendes qui accrédite cette thèse soutient que Phéniciens et Hébreux se rendaient près de Sala (Chella) non loin de Salé, l’actuelle Rabat pour acheter de l’or. Mais le plus ancien témoignage épigraphique ne remonte qu’au IIe siècle de notre ère, s’agissant essentiellement d’inscriptions funéraires en hébreu et en grec trouvées dans les ruines de la Volubilis romaine, entre Fès et Mekhnès.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz