FLASH
Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 15 mars 2010

Après la proposition de juger des terroristes comme des délinquants, l’annonce du plus important démantèlement de l’arsenal nucléaire américain et la création d’un système d’Etat-providence en contexte de récession, Barack Obama a déclaré la guerre à Israël.

Et c’est peu dire qu’Israël se défend mal : ses diplomates sont d’une nullité ahurissante, particulièrement dans les échelons supérieurs. Après avoir frisé la rupture des relations diplomatiques avec son partenaire stratégique le plus important, la Turquie – un évènement d’une gravité incroyable qui aurait déjà dû entraîner la démission autant de Lieberman que de son vice-ministre Ayalon – Jérusalem a réussi à donner à la gauche américaine le prétexte idéal pour couper les ponts : l’humiliaton.

Alors que le vice-président Biden se rendait en visite en Israël, le gouvernement hébreux a annoncé la construction de nouveaux logements sur les territoires disputés. On passera sur la controverse entourant ces constructions : l’important réside dans le timing. Etait-il nécessaire d’humilier l’allié américain, déjà si hostile aux intérêts de l’Etat juif sous l’ère Obama ? La réponse est évidemment non.

Pour ajouter à l’outrage, des députés israéliens ont eu le culot de demander à Biden la libération de Jonathan Pollard, un espion ayant trahi les Etats-Unis pour le compte d’Israël ! On croit rêver.

Résultat ? « C’est la crise la plus grave entre les Etats-Unis et Israël depuis trente-cinq ans », selon l’ambassadeur israélien aux Etats-Unis.

Avec la bombe iranienne sur le point d’être mise en service, les Israéliens peuvent commencer à prier qu’Obama ne soit pas réélu.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz