FLASH
Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 16 mars 2010

Chers lecteurs,

Voici l’édito de Cyrano. Je serai curieuse de vous lire sur les différents problèmes que soulève ou peut soulever cet article .

Quant au départ de Jean Ferrat, je voudrai dire que c’était un homme que j’appreciais ….vraiment.
Paix à son âme!

Rachel Franco.

L’EDITO DE CYRANO

Refuser l’islamisation de « Ma France »

lundi 15 mars 2010

Nous ne pouvons pas commencer cet édito sans évoquer la mémoire de Jean Ferrat, interprète de l’inoubliable « Ma France », auquel notre collaborateur Roger Heurtebise, dès samedi soir, a rendu un hommage émouvant, sur le site Medias Libres.

http://www.mediaslibres.com/tribune/post/2010/03/13/Merci%2C-Jean-Ferrat

Dans cette France que chantait merveilleusement Jean, la situation est grave. Depuis plusieurs numéros, notre journal alerte ses lecteurs sur les enjeux du procès intenté par des associations comme la Licra, le Mrap et SOS Racisme, contre une affiche du Front national qu’ils jugent raciste. Dans deux articles, Christine Tasin, que nul ne peut accuser de complaisance avec le FN, démontre le piège : en s’attaquant au parti de Jean-Marie Le Pen, ceux qui veulent réintroduire le délit de blasphème dans notre pays, au seul profit de l’islam, misent sur le phénomène de rejet que suscite ce parti pour maquiller leur objectif liberticide en combat anti-raciste.

En effet, le verdict rendu vendredi dernier par le Tribunal de Grande Instance de Marseille est épouvantable, quant aux conséquences qu’il pourrait avoir :

« Cette affiche est non seulement de nature à provoquer un sentiment de rejet et d’animosité à l’encontre d’un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité mais, en outre, s’adresse essentiellement à la jeunesse de nature plus influençable ».

« Cette affiche provocatrice est constitutive d’un trouble manifestement illicite », poursuit l’ordonnance, qui condamne le FN et M. Le Pen « à faire procéder à son retrait de tous les supports sur lesquels elle a été placée, de quelque nature qu’ils soient, dans un délai de 24 heures (…) puis sous astreinte de 500 euros par jour de retard. »

Pourtant, j’ai beau ne pas aimer le FN et son président, quand je regarde cette affiche, je ne vois rien de raciste.

Non à l’islamisme ? Je suis d’accord, et je trouve même le FN très politiquement correct en différenciant islam et islamisme.

Non la burka ? Je suis d’accord, et je souhaite une loi au plus vite.

Non à la transformation de la France en annexe de l’Algérie comme le sous-entend le port des tee-shirts des jeunes à Marseille ? Je suis encore d’accord, je n’ai toujours pas digéré les sifflets contre La Marseillaise, le drapeau algérien qui remplace le drapeau français, place du Capitole, à Toulouse, et je n’ai pas encore entendu les excuses du gouvernement algérien sur un tel scandale, qui n’arrive qu’en France.

Les Suisses, qui ont voté à 57 % pour l’interdiction des minarets sur leur territoire, avec cette affiche de campagne, doivent se dire qu’ils ont bien de la chance de ne pas avoir, dans leurs pays, l’équivalent du Mrap, de la Licra, de Sos Racisme pour confisquer la liberté d’expression.

En effet, ce verdict est un véritable coup de poignard pour les vraies féministes, qui, à l’instar de nos amies Annie Sugier, présidente de la Ligue du Droit International des Femmes, Anne Zelensky et Ni Putes Ni Soumises, refusent, en France, la symbolique du voile, et mènent des actions exemplaires, comme celles du 8 mars, pour exprimer cela.

Quelle trahison pour le combat de Katia Bengama et celui de toutes les femmes, assassinées pour ne pas porter ce symbole d’oppression. Il est donc des juges, en France, qui confondent le droit de s’inquiéter de la montée d’un projet politico-religieux visant à islamiser notre pays avec du racisme. Ainsi, les arguments des islamistes, défendus depuis l’Onu, visant à interdire toute critique de leur religion, se retrouvent confortés par ce terrible verdict.

Que faire ? D’abord mener la bataille des idées, et ne pas se laisser intimider.

Une lectrice du blog de Christine Tasin, Chantal Morcrette, donnait cet excellent exemple. « Imaginons, (je crois, d’ailleurs, que quelque chose de similaire a été fait), avant la chute de l’URSS, une affichette avec la France recouverte du drapeau rouge, faucille et marteau, ogives nucléaires et inscription : « Non au communisme ». Personne n’aurait crié au scandale, porté plainte pour incitation à la haine raciale ou trouble à l’ordre public. Personne n’aurait trouvé que l’on perturbe les amitiés franco-russes, que l’on offusque les Russes de France ou ceux de Russie. Sans aucunement porter le FN en mon estime, – c’est le moins que l’on puisse dire -, il est cependant possible de ne pas s’offusquer d’une telle affiche et prévoir la défense de Le Pen. Dans son affiche, Le Pen rejette une IDEOLOGIE (islamisme) et non une communauté de personnes. Il est nécessaire de faire la différence…., les ténors de la bienpensance le martèlent assez, pour commencer par donner l’exemple. Le Pen s’en moque éperdument de son affiche, ce qu’il veut c’est amener la contradiction sur la place publique. S’il est condamné ou si son affiche est retirée, il aura encore beau jeu de démontrer le manichéisme des CENSEURS, et leur procès d’INTENTION digne des plus grands totalitarismes. Là, il n’aurait pas tout à fait tort. Merci Le Mrap, SOS racisme, Sifaoui et cie de donner des points à Le Pen ! »

Cette lectrice a tout dit, qu’ajouter ?

Vous lirez dans ce numéro un chapitre spécial « Libre critique de l’islam » sur ce dossier, avec des articles de Roger Heurtebise, Leila Adjaoud (quel humour), Christine Tasin, Pascal Hilout, Hubert Sage, Maxime Lépante et un de nos lecteurs, Antoine Douchet, qui démontent les arguments de nos adversaires, sans afficher par ailleurs la moindre complaisance pour le FN.

En déposant plainte contre une telle affiche, les associations se réclamant de l’antiracisme se comportent comme des néo-collaborateurs d’un projet politico-religieux fascisant. Ils se situent sur le même terrain que l’Agrif, association d’intégristes catholiques, qui traînent devant les tribunaux des dessins qu’ils jugent offensants pour l’identité française, assimilée par eux au catholicisme.

Plus scandaleux encore, un véritable front unique, qui se croit anti-raciste et anti-fasciste, lance une campagne de mobilisation contre cette affiche, la qualifiant de raciste, et reprenant la honteuse comparaison entre le sort des musulmans du XXIe siècle et celui des juifs au XXe siècle. C’est incroyable et consternant ! On y retrouve les dignitaires du Conseil Français du Culte Musulman, dont l’inévitable Boubakeur, côtoyant Bernard-Henri Levy, Glucksmann et Elisabeth Badinter, en passant par Blondel, sans oublier, bien pensance oblige, des représentants de l’UMPS, pas du tout gênés par les 53 % d’abstentions, ce dimanche !

Un véritable front unique, allant de l’extrême droite islamiste à l’extrême gauche laïque, en passant par des intellectuels qui se laissent manipuler, de peur d’être amalgamés à Le Pen ! Qu’est-ce qu’ils doivent rire, les islamistes ! Et qu’est-ce qu’il doit se réjouir, Le Pen, lui l’ami des ayatollahs d’Iran, de se refaire, grâce à ces pétitionnaires et aux organisations anti-racistes, une virginité anti-islamiste, alors que son antisémitisme l’a toujours amené à être complaisant avec l’islam.

Nous proposons deux dessins, pour illustrer cet édito. Sont-ils, pour reprendre l’expression du tribunal de Marseille, « de nature à provoquer un sentiment de rejet et d’animosité à l’encontre d’un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité mais, en outre, s’adresse essentiellement à la jeunesse de nature plus influençable » ? Allons-nous avoir une plainte des maîtres-censeurs ?

Nous sommes à un carrefour. Les islamistes n’ont pas été capables de s’opposer aux caricatures danoises, et à leur reproduction dans les journaux français. Ils n’ont pas pu empêcher Geert Wilders de sortir son excellent film « Fitna ». Mais ils n’ont pas abdiqué. Ils entendent s’opposer de toutes leurs forces à une tradition qui fait partie de notre culture, ils veulent, méthodiquement, par la stratégie des petits pas, imposer la charia. Ne vous laissez pas intimider par les maîtres-censeurs, que dénonçait à juste titre Jeanne Bourdillon dans notre dernier numéro.

L’heure est grave. Laisser faire, c’est accepter, par passivité, le lent suicide de notre civilisation, qui a su se construire par la liberté de conscience, la libre expression, y compris à l’encontre des religions, l’égalité entre les hommes et les femmes, la désacralisation de la société, la séparation du religieux et du politique, et des conquêtes sociales permises historiquement par la lutte du salariat…

Tout ce que les islamistes veulent remettre en cause.

Cette liberté chérie qu’il va falloir se battre pour la préserver.
http://www.ripostelaique.com/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz