FLASH
[23/06/2017] Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 22 mars 2010
  
  
  

  
  
  
Gueule de bois à l’Elysée
  
  
Michel Garroté
  
  
Lundi 22 mars 2010 – 7 Nisan 5770
  
  
Ce matin, on apprend que Sarkozy reçoit en début de matinée le Premier ministre François Fillon pour « tirer les leçons des élections régionales et préparer un remaniement ». Fillon arrive en effet à 90:00 à l’Elysée. Il n’est pas prévu – peut on lire sur le wire et sur le net – que Fillon présente sa démission, « même pour la forme ». A 10:00, alors que Fillon est toujours là, c’est le député UMP François Baroin qui arrive à l’Elysée « pour des consultations ».
A 10:25, François Fillon est de retour à Matignon. Le ministre du Travail Xavier Darcos, battu en Aquitaine, est l’un des ministres les plus menacés, « alors qu’il est censé conduire la réforme des retraites dans les prochaines semaines », selon des sources gouvernementales.
  
  
L’actuel ministre du Budget, Eric Woerth, est cité pour remplacer Darcos, à moins qu’un poste soit créé « spécifiquement pour la réforme des retraites ». Dans l’hypothèse où Eric Woerth remplacerait Darcos, le député chiraquien François Baroin pourrait remplacer Woerth au ministère du Budget. Avec un député chiraquien promu ministre par Sarkozy soi-même, le remaniement serait alors plus significatif que l’ajustement « modeste » et « technique » annoncé ce week-end par le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant.
  
  
Rappelons que de son côté, le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, Jean-François Copé estime qu’il faut revenir aux réformes vitales pour le pays que sont la refonte des retraites, la réduction des déficits publics, l’emploi, la justice sociale, la compétitivité et le retour aux valeurs de la République avec l’interdiction du voile intégral.
  
  
Selon
Julien Martin, sur Rue89, Fillon (en privé) est – lui aussi – très clair sur les causes de la situation politique actuelle :  « Nicolas est entouré par des autistes ou des béni-oui-oui qui le confortent dans son refus de voir la réalité. On paie plein pot les conneries de Besson. Ce n’est pas faute pourtant d’avoir tiré la sonnette d’alarme ».
  
  
Le Front National a réussi à progresser entre les deux tours des régionales avec plus de 17% des voix en moyenne dans les douze régions où il pouvait se maintenir. Pour Jérôme Fourquet de l’Institut de sondages IFOP, cité dans un entretien accordé à Gérard Bon de l’agence Reuters, la remontée du Front National et sa progression entre les deux tours est « l’un des enseignements majeurs du scrutin », d’autant qu’il dispose aujourd’hui de deux moteurs supplémentaires.
  
  
Deux moteurs, d’une part, parce que son score démontre que la méthode adoptée en 2007 par Nicolas Sarkozy pour capter l’électorat du Front national est devenue obsolète. Et
d’autre part, parce que le parti va bénéficier dans quelques mois du retrait de Jean-Marie Le Pen, 81 ans, au profit de sa fille Marine, 41 ans. Marine Le Pen qui souhaite, d’une part, changer le nom du parti ; et qui souhaite, d’autre part, se rapprocher des électorats de droite juifs et chrétiens.
  

  
  
  
  
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz