FLASH
Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 24 mars 2010
  
  
  

  
  
  
La « République irréprochable » de Sarkozy
  
  
Michel Garroté
  
  
Mercredi 24 mars 2010 – 9 Nisan 5770
  
  
Sarkozy, l’homme dont le style cannibalise la fonction présidentielle, essaye de défendre, aujourd’hui mercredi, dans une déclaration faite à l’issue du conseil des ministres, sa politique de nomination à des postes gouvernementaux de personnalités de gauche, alléguant que cela reflète sa volonté – à lui – de construire une « République irréprochable »… « Je me suis engagé à ce que tous les leviers de l’Etat ne soient pas confisqués par un parti. C’est ma responsabilité de veiller à ce que la pluralité des opinions soit respectée dans le choix des hommes et des femmes appelés à exercer des responsabilités », a-t-il notamment raconté, sans pouffer de rire.
  
  
« Construire une République irréprochable, une démocratie exemplaire, c’est l’intérêt de notre pays, c’est mon devoir », a-t-il fanfaronné. Pourtant, l’ouverture de Sarkozy a suscité – et suscite encore – des critiques, y compris au sein de l’UMP. Nommé lundi ministre du Budget, le chiraquien François Baroin avait du reste attribué à Sarkozy, entre les deux tours, la responsabilité de l’hémorragie des électeurs de droite, avant de se retrouver au poste de ministre chiracosarkozique…
  
  
Sarkozy avait par ailleurs nommé, avant les régionales, au Conseil constitutionnel un ancien ministre de François Mitterrand, à savoir ce bon vieux Michel Charasse, un cathophobe irréversible ; et à la présidence de la Cour des comptes le député socialiste Didier Migaud, les socialistes étant, comme chacun sait, bien placés pour cautionner un président qui adore les emprunts à tous égards. Le remaniement du gouvernement bidouillé lundi, en revanche, a été marqué par l’entrée de personnalités « de droite » ;  et par le départ d’un représentant de la gauche, Martin Hisrch (ou Hirsch, je ne sais plus).
  
  
Sarkozy a en outre balancé une « personnalité symbole de la diversité mais néanmoins issue des rangs de la droite » (rires dans la salle) à la tête de l’ineffable Halde, en la personne de Jeannette Bougrab (dans un entretien avec le journal ‘Têtu’, en mai 2006, Jeannette Bougrab s’est déclarée favorable au mariage homosexuel et à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels ; désormais la Halde sera donc au service de la famille).
  
  
En somme, la « pluralité des opinions » (mdr) et la « République irréprochable » (mdr) consistent à gouverner avec l’aile gauche de l’UMP, avec la chiromancie, avec le vilebrequin, avec le centre de rien du tout, avec la gauche versatile et avec l’islam haliotide de Jeannette. Et ça après avoir été élu président de la République (du Flambestan) par toutes les droites… Même Ségolène n’aurait pas osé. Au fait, comment va Carla ?
  

  
  
  
  
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz