FLASH
[27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 avril 2010

 

La RafleBeaucoup de films consacrés à la Deuxième Guerre mondiale pèchent par excès dramatiques ou par volonté de simplifier la réalité.
 
La réalisatrice Rose Bosch poursuit un tout autre but. Dans « la rafle », elle veut raconter l’histoire du Vel d’Hiv, ces 13’000 Juifs, étrangers ou Français déchus de leur nationalité, traqués par l’Etat français pour leur seule confession. Vision inédite que ces camps de concentration gardés par des gendarmes, de ces ruelles de Montmartre souillées par les descentes des RG, des miliciens et de la police. 
 
Quand la France martyrisait ses propres enfants.
 
 « La rafle » est un film brillant, d’une impartialité exemplaire. Pas d’exagérations, pas de volonté de traiter tous les Français d’antisémites – ce qu’ils n’étaient pas – ou d’oublier les courageux Parisiens qui sauvèrent 10’000 Juifs de la déportation, leurs voisins, amis ou connaissances. Pas de volonté de vomir sur l’Eglise catholique – et là encore, l’Histoire lui donne raison. Aucun désir communautaire non plus : Rose Bosch n’est pas juive, et c’est peut-être là sa plus grande force. Elle parle de cette histoire avec la distance nécessaire, et ne force jamais le trait.
 
« La rafle » prouve que le cinéma peut parler d’Histoire sans caricature, et son impact s’en trouve décuplé.  C’est LE grand succès du cinéma français en cette période de Pâques. 2 millions d’entrées en deux semaines. 
 
Ce film fera date. A ne manquer sous aucun prétexte.
 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz