FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 7 avril 2010

  

  

  

00009.jpg

  

  

Michel Garroté

  

  

Mercredi 7 avril 2010 – 23 Nisan 5770

  

  

Fin 2009, on recense une forte hausse des actes antisémites en France. Selon Brice Hortefeux, 704 actes antisémites sont recensés sur les neuf premiers mois de 2009, contre 350 sur la même période en 2008 ;  soit plus du double en 2009 qu’en 2008. Toujours fin 2009, on apprend que selon un rapport du FBI, les crimes de haine contre les organisations religieuses, notamment contre les organisations catholiques, augmentent en 2008. En 2007, le FBI enregistre 1’519 crimes de haine. Le rapport pour 2008 comptabilise une augmentation de 25 % des crimes de haine anti-catholique ;  soit un quart de plus en 2008 qu’en 2007. L’étude signale qu’un crime de haine sur six est antisémite. Bref, au-delà des calculs comptables, ce qui devient criant, c’est la forte augmentation des actes judéophobes et christianophobes. Il se trouve qu’aux USA, on peut être chrétien conservateur sans être pour autant judéophobe. Il en va hélas autrement en France, ou les catholiques conservateurs sont souvent catholiques traditionalistes et souvent, mais pas toujours, judéophobes. Et même les catholiques tout court sont souvent judéophobes, notamment en adoptant les thèses conspirasionnistes fabriquées en terre d’islam ou héritées de l’ère hitlérienne. Sur ce blog, nous défendons la société libre de culture judéo-chrétienne. C’est à dire une société où les Juifs peuvent se rendre, avec une kippa sur la tête, à la synagogue le samedi. Une société où les Chrétiens peuvent se rendre, le missel ou la bible à la main, à l’église ou au temple le dimanche (et à cet égard, peu m’importe que les catholiques choisissent le rite conciliaire ou le rite tridentin, pourvu qu’ils ne soient pas anachroniques). Et une société où les mahométans adoptent un islam réformé et par conséquent compatible avec l’Etat de droit et compatible avec le droit constitutionnel. A cet égard, quatorze députés UMP ont eu le courage de cosigner un appel qui mets les points sur les « i ». De même, une chroniqueuse de Famille chrétienne a eu le courage de mettre, elle aussi, les points sur les « i ».

 

   

Ainsi, quatorze députés de l’UMP ont cosigné un appel pour un retour aux fondamentaux de la droite. Voici le texte (extraits) :  « Par son vote et son abstention, le peuple a signifié par trois fois (élections municipales, européennes et régionales) son intention de voir ses attentes prises en compte pour son avenir et celui de ses enfants. Il faut donc commencer par mettre fin à un certain ‘parisianisme politique bien-pensant’ qui souhaite imposer sa vision à la nation. Les Français nous l’ont souvent rappelé, et à juste titre, au cours de cette campagne électorale. Notre peuple a une identité et il exige qu’elle soit respectée. Nous sommes culturellement des Gaulois et nous en sommes fiers. Cela ne signifie pas vouloir se recroqueviller sur soi ou avoir une vision ethnique étriquée du peuple français. Au contraire, cela marque l’affirmation d’une chance d’exister dans une mondialisation qui tend à niveler les peuples et les nations. Exprimer la fierté d’être français, c’est exprimer la fierté de notre identité culturelle. Le peuple français souhaite que son identité soit respectée. Après le verbe doit venir l’action. Agir pour l’emploi, agir pour régler la question de la sécurité, agir pour arrêter l’immigration de peuplement, telle doit être notre ligne politique. Agir pour l’emploi et par conséquent le pouvoir d’achat, c’est mettre fin à ces 35 heures qui ont cassé non seulement notre économie mais également le moral de nos concitoyens. Agir pour la sécurité, c’est prendre les mesures nécessaires pour punir, afin de mettre hors d’état de nuire, ceux qui s’imaginent pouvoir frapper impunément les plus faibles d’entre nous. Les peines de prison doivent ainsi être appliquées. Les délinquants étrangers arrêtés et condamnés devront être expulsés du territoire national une fois leur peine purgée. Cela évitera un certain nombre de récidives. Agir pour stopper l’immigration de peuplement, c’est préserver la paix civile et notre système de protection sociale, faute de quoi les digues finiront par céder devant les extrémismes de tous bords. Il n’y a pas d’autre choix si nous voulons réussir à assimiler tous les Français récemment naturalisés. Nous sommes convaincus que seuls les fondamentaux d’une droite populaire et républicaine, à l’écoute de tous les Français, peuvent redonner à la France son courage et son dynamisme ».

 

   

De même, Il y a peu, Marie-Joëlle Guillaume, dans Famille chrétienne, écrivait notamment (extraits) :  « La même semaine, les réserves exprimées par le Conseil d’État quant à une interdiction générale de la burqa et l’impavidité du ministre de la Culture, jugeant devant l’Assemblée le festival de musiques extrêmes Hellfest (Fête de l’Enfer) comme une manifestation sans danger de la diversité culturelle, nous ont renvoyé une étrange image de l’ordre public. Refus du visage, aliénation de la femme, contestation radicale de notre société, pour la burqa. Apologie du meurtre et de la putréfaction, satanisme, haine du Christ et des chrétiens contenus dans les paroles, d’une violence inouïe, accompagnant nombre de morceaux de musique métal. Un État de droit peut-il accepter cela ?  Face à des provocations touchant aux racines du ‘vivre ensemble’ et susceptibles d’engendrer des troubles graves, on attend des pouvoirs publics la manifestation de l’esprit de défense. Il y a un intérêt vital pour la France à ne pas laisser s’installer des violations flagrantes de sa vision de l’homme et de sa dignité. Or si les deux phénomènes cités ne sont certes pas de même nature, ils suscitent au sommet les mêmes réactions :  minimisation du danger, absolutisation de la liberté d’expression, difficulté à sévir. Dans le cas de la burqa, le Parlement semble décidé à agir. Est-il sain de le brider ?  Dans le cas du Festival Hellfest, l’inconscience et l’irresponsabilité sont à tous les niveaux, puisque la commune, le Conseil général et le Conseil régional concernés soutiennent de leurs deniers ces incitations morbides à la profanation et à la destruction sous prétexte musical ».

  

  

Les quatorze députés UMP ont donc précisé, je cite :  « Agir pour stopper l’immigration de peuplement, c’est préserver la paix civile et notre système de protection sociale, faute de quoi les digues finiront par céder devant les extrémismes de tous bords ». Marie-Joëlle Guillaume, dans Famille chrétienne, a donc précisé, elle aussi, je cite :  « Face à des provocations touchant aux racines du ‘vivre ensemble’ et susceptibles d’engendrer des troubles graves, on attend des pouvoirs publics la manifestation de l’esprit de défense ». Je note avec satisfaction qu’il est ici fait mention de la paix civile qui risque de disparaître au profit des extrémismes de tous bords. Et je note avec la même satisfaction qu’il est ici fait mention de provocations susceptibles d’engendrer des troubles graves. Je note  tout cela avec satisfaction, car cela fait un bon moment que je mets en garde, sur ce blog, contre les risques de troubles graves et contre les risques d’ extrémismes de tous bords. Dans ce contexte, j’ai déjà écrit que je me sens proche de l’aile droite de l’UMP. Toujours dans ce même contexte, j’ai aussi écrit qu’il ne faut pas s’étonner que des Juifs de droite et des Chrétiens de droite votent pour Marie Christine Arnautu et pour Marine Le Pen. C’est une réalité et il serait idiot de la nier. L’appel cosigné par quatorze députés UMP et l’article de Marie-Joëlle Guillaume dans Famille chrétienne démontrent que les catholiques traditionalistes (qui ne sont pas tous judéophobes) et les électeurs du Front national (qui ne sont pas tous fascistes) n’ont pas le monopole de la défense de nos valeurs. Simplement, je souhaiterais que ces valeurs soient comprises comme la défense d’une société libre de culture judéo-chrétienne. Et non pas comme la défense d’une société exclusivement chrétienne ou exclusivement républicaine. Si j’écrivais cela aux USA, au Canada, en Italie ou en Australie, l’on comprendrait parfaitement de quoi il retourne. En France en revanche, l’esprit de division et les thèses conspirationistes font que je suis mal compris. Il en va ainsi depuis des années. Je ne suis pas certain que cela puisse changer dans un proche avenir.

   

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz