FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 14 avril 2010

  

Jean-Patrick Grumberg a fondé Hifissimo en 1976 autour d’une idée toute simple : trouver les meilleures marques de Hifi, proposer à la fois le service des revendeurs haut de gamme et les prix des pousseurs de cartons. Actuellement, Jean-Patrick Grumberg est photographe de rue, blogueur, ainsi que responsable de la communication à la Chambre de Commerce et d’Industrie Israël France. Né à Paris, il vit aujourd’hui à Tel Aviv.

  

Ci-dessous, Jean-Patrick Grumberg, Juif Israélien, nouveau propriétaire de drzz.info et Michel Garroté, catholique, rédacteur en chef de drzz.info, de monde-info et de cathophile mènent une discussion à bâtons rompus, sans tabous et sans fausses convenances.

  

Michel Garroté – On m’a raconté que selon des catholiques conservateurs français, d’une part, nous serions un blog occidentaliste (c’est un peu court…) ; et que d’autre part, le nouveau propriétaire de ce blog se serait décrit comme un lobbyiste et se serait vanté d’avoir fait passer la loi sur le travail dominical en France. Sans revenir sur ces allégations marginales un brin comique (non seulement j’ai moi-même fait du lobbying, mais en plus il m’arrive d’écrire le dimanche, mea culpa, mea maxima culpa…), il est un fait que je suis ouvertement catholique conservateur (mais apparemment en France certains catholiques conservateurs ne me lisent pas et parlent néanmoins de ce blog en voulant donner l’air de le connaître…) et il semble, selon la rumeur, que je reste rédacteur en chef de ce blog. Est-ce bien raisonnable de ta part, Jean-Patrick, d’avoir racheté, depuis Tel Aviv, un blog qui est et qui  apparemment demeurera catholique ?

  

Jean-Patrick Grumberg – Bien sûr que ce n’est pas raisonnable. J’ai passé ma vie à défendre mon droit à ne pas être raisonnable, je ne vais pas m’arrêter maintenant. Je suis d’origine roumaine, et aussi un peu russe et polonaise. Il y a chez les Roumains que je connais une sorte « d’humour de vivre » et de bonne humeur mélangés, adossés à un coté terre à terre qui me ressemblent bien. Je suis ravi que drzz.info soit catholique parce que juifs et catholiques, nous nous complétons si bien. Nos deux cultures ont probablement 80 ou 90% de valeurs communes, et nous pouvons nous enrichir mutuellement des 10 ou 20% que nous trouvons chez l’autre, et qui nous sont étrangères. C’est un cadeau dont je ne voudrais pas être privé. Par ailleurs, je n’ai pas trop l’impression que drzz.info ait emprunté aux conservateurs leur coté collet monté – il y a des conservateurs chez les démocrates comme chez les républicains, et des libéraux dans les deux camps. Quand on lit drzz.info pendant plus de 10 minutes, qu’est ce qui saute aux yeux ?  L’honnêteté rigoureuse et sincère des mots – et de ceux qui les écrivent. Il faut être fou, dans ce monde plus épris de politiquement correct que d’honnêteté, pour racheter un site comme drzz.info. N’est ce pas déjà une assez bonne raison pour le faire ?

  

Michel Garroté – Je suis d’accord. Restons déraisonnables. J’ai publié un texte fondateur et déraisonnable, « Nous sommes catholiques. Cela dérange certains. », mais j’ai le sentiment désagréable qu’en France (contrairement à de nombreux pays où des catholiques nous lisent) les catholiques sont imperméables au concept de société libre de culture judéo-chrétienne. Selon toi, d’où vient cet autisme ?

  

Jean-Patrick Grumberg – Par expérience, pour avoir beaucoup d’amis catholiques, et parmi eux des êtres que j’admire profondément, je ne suis pas certain que LES catholiques français soient imperméables aux concepts judéo-chrétiens. DES catholiques oui, LES catholiques non. Aussi je me sens un peu contraint de faire des généralités pour te répondre, et ces généralités ne s’appliquent certainement pas à tous. Il y a, chez certains des catholiques auxquels tu fais allusion, une pincée de jalousie, une pincée de sentiment d’infériorité, une pincée des restes du catéchisme, une pincée d’antisémitisme, et une pincée de nostalgie de la France perdue, qui, mélangés, font un peu de mal quand il faut digérer la filiation juifs – catholiques. Il y a, en tous cas en France, une dichotomie entre le monde des entrepreneurs catholiques que je connais, souples et réalistes par vocation, confrontés au monde des réalités et non des idéologies, généreux et naturels dans leur approche de la culture judéo-chrétienne, et le monde de ceux qui n’ont rien à vendre, plus recroquevillé sur leurs peurs, leurs avantages acquis, leurs idées figées et rassurantes.

  

Michel Garroté – Oui, et puis c’est vrai qu’il y a un mélange d’autosatisfaction et d’enfermement chez ses personnes. A ce propos, j’ai annoncé, il y a trois ans, que ce blog est catholique, sioniste et néoconservateur. Je l’ai un peu annoncé par goût de la provocation. Car se déclarer catholique, sioniste et néoconservateur en France, c’est être triplement pestiféré. En ta qualité de nouveau propriétaire, comment vois-tu cela pour l’avenir et qu’aimerais-tu voir changer sur ce blog ?

  

Jean-Patrick Grumberg – Je regrette de ne pas avoir été à tes côtés pour partager la provocation. Pour drzz.info, je souhaite mettre en place un cercle vertueux en trois étapes. 1) Inviter d’autres brillantes plumes qui font autorité dans leurs domaines, à qui les médias ne donnent pas forcément le temps de parole qu’ils méritent parce que leurs idées n’obéissent pas à la dictature de la pensée unique, 2) Apporter à nos lecteurs la richesse unique de leur angle de vue et de leur savoir, ce qui développera notre lectorat, 3) offrir à nos rédacteurs la récompense de leur talent, c’est-à-dire un lectorat de plus en plus large.

  

Michel Garroté – De nombreux auteurs catholiques, que j’ai d’ailleurs souvent cités sur ce blog, sont « sionistes ». Cependant, nous lisons assez fréquemment des propos tenus par des ecclésiastiques qui sont des propos plutôt « anti-sionistes ». Comment expliques-tu cette approche déconcertante, ce penchant systématiquement pro-palestinien ?

  

Jean-Patrick Grumberg – Je ne fais pas autorité sur l’anti-sionisme des ecclésiastiques, mais je cherche des exemples d’antisionistes qui ne sont pas hostiles aux juifs. Les ecclésiastiques auraient-ils épousé de trop près les thèses séculaires et mélangé les genres ? Ne trouves-tu pas d’ailleurs que les critiques d’Israël non anti-sionistes et constructives, sont une denrée rare chez les catholiques qui s’expriment dans les médias ?

  

Michel Garroté – C’est bien le cas, en effet, ces critiques ne sont pas constructives. Autre chose : de nombreux Juifs francophones de part le monde nous lisent. Ils comprennent notre démarche. Cela dit, eux sont Juifs et moi je suis Chrétien. Chrétien sioniste certes, mais Chrétien quand même. Et mes coreligionnaires sont parfois judéophobes, ce qui ne fait qu’envenimer les choses… Est-il pensable qu’un jour les Juifs fassent confiance à l’Eglise catholique (qui ne peut modifier le cœur de sa doctrine sans se déjuger et sur ce point je la rejoins) ou n’y aura-t-il toujours qu’une amitié personnelle entre eux d’une part, et les Chrétiens de mon « espèce » d’autre part, tel que c’est déjà le cas actuellement ?

  

Jean-Patrick Grumberg – Les Juifs sont une bande de paranos, ils ne font confiance à personne ! Sérieusement, oui, je pense que la confiance envers l’Eglise Catholique appartient tout à fait au domaine du possible dès lors que deux conditions seront réunies : un message d’amitié sans équivoque, inscrit dans la durée. Mais tu comprendras que dès que j’ai dit ça, de nombreux juifs vont le contester. Je n’ai reçu aucun mandat pour parler au nom des juifs, et mes propos reflètent au mieux l’humble  vision du monde juif que j’ai pu approcher. Je ne sais pas ce qu’en pensent les 130.000 juifs éthiopiens, ni le million de juifs russes, ni les juifs chinois, et je suis sûr qu’on trouvera bien deux ou trois juifs français, sur les 500.000, qui ne sont pas d’accord avec ça.

  

Michel Garroté – Un message d’amitié sans équivoque, inscrit dans la durée, effectivement, nous n’en sommes pas encore là, mais ça viendra, dans la durée justement. Maintenant, parlons des mollahs intégristes iraniens. Je pars du principe que l’Iran, le Hezbollah et le Hamas constituent une menace létale, existentielle pour Israël et que des sanctions réellement coercitives ne seront jamais décidées par le Conseil de Sécurité de l’ONU. Selon les sondages israéliens, la majorité des personnes sondées sont favorables à des frappes contre le nucléaire offensif iranien. Comment vis-tu cela depuis Tel Aviv ? Peut-on compter sur Binyamin Netanyahu et son actuel gouvernement ?

  

Jean-Patrick Grumberg – Je vivais à Los Angeles quand ont éclaté les émeutes suite au Rodney King beating. J’ai connu le couvre feu à 19 heures, l’armée qui patrouillait dans les rues, et de ma fenêtre (j’habitais dans une des collines de Los Angeles) je voyais la ville en flammes. Pour emmener mes enfants à l’école, on évitait les quartiers d’où montaient les nuages de fumée. Sur les toits des entrepôts, il y avait des hommes armés de mitrailleuses pour éviter les pillages. J’ai pris ma famille sous le bras et je suis parti. Ce n’est pas mon combat me suis-je dit, je n’ai rien à faire ici. Maintenant, je suis à Tel Aviv, le Hezbollah a des missiles assez puissants pour nous atteindre. Ca ne m’empêche pas d’aller chez le teinturier. Je suis un aventurier des temps modernes aux nerfs trempés dans un vieux jus : la Shoah, c’est le dernier terrible malheur que nous avons subi, mais pas le premier. Nous nous sommes fait virer de partout, massacrer, humilier, voler, priver de nos droits, réinstallés dans nos droits. Combien de juifs dans le monde vivent ou passent des vacances dans la maison de leurs grands-parents ?  Netanyahu, c’est une autre histoire. Je vis ici depuis trois ans, et je n’ai pas encore intégré ce système parlementaire de tordus, je ne suis pas imprégné de la mécanique politique du pays. Si je m’en réfère au passé très récent de la politique étrangère, d’un coté Netanyahu a eu le cran de se dresser devant le président le plus puissant du monde, de lui tenir tête, et de lui dire non. Comme dit Bernard Henri Lévy dans un autre contexte, il a choisi l’éthique plutôt que la boutique. Mais d’un autre coté, son gouvernement et lui-même n’ont pas la carrure pour affronter la guerre de l’image négative d’Israël dans le monde, dont l’appui nous serait bien utile. Si l’Europe et l’ONU n’ont pas analysé la mixture d’un Iran antisémite et nucléaire, c’est au gouvernement israélien qu’en revient ultimement la faute. On a le gouvernement qu’on mérite.

  

Michel Garroté – Quel message personnel et quel témoignage aimerais-tu adresser en guise de conclusion à nos lectrices et à nos lecteurs ?

  

Jean-Patrick Grumberg – Je suis venu vivre en Israël, le pays qui donne mal à la tête au monde entier. On n’a pas choisi de venir ici, on est d’ici. Venez, lectrices, lecteurs, y faire un tour, il y a de la magie presque sous chaque pierre. Avec les lectrices et les lecteurs, j’espère que nous allons écrire ensemble, sur drzz.info, un long bout d’histoire commune.

  

 

 

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz