FLASH
[25/05/2017] Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 15 avril 2010

 

 

  

 

 

   

Michel Garroté

   

Jeudi 15 avril 2010 – 1 Iyyar 5770

   

 

Cet ambassadeur d’Iran qui rencontre l’extrême droite – Dans le cadre des régionales, Bernard Antony, du Parti de la France, avait signalé, que Jean-Marie Le Pen, s’était rendu à l’ambassade d’Iran. Sur le moment, je n’avais pas fait état de cette information qui, en soit, ne m’avait rien appris de nouveau. En revanche, je m’étais dit qu’il serait bon, à l’occasion, d’écrire sur les liens entre extrémistes islamistes et extrémistes de droite ;  comme je l’avais déjà fait, à plusieurs reprises, sur les liens entre extrémistes islamistes et extrémistes de gauche.

  

Il faut peut-être préciser ici que l’extrême-droite française, outre qu’elle reste minoritaire, se subdivise en une incroyable multitude de groupuscules, que tout divise, mais qui néanmoins, se rassemblent, dans l’américanophobie et dans la judéophobie.

  

Oui, je sais, il y a, au sein de la droite patriote, un courant juif porté par Charles Dalger et Alexandre Gitakos. Je ne les considère pas comme des extrémistes de droite. En revanche, je considère comme extrémistes de droite les personnes qui, par haine raciste des Américains, et par haine raciste des Juifs, sont prêts à se prostituer avec des régimes assassins telle que la théocratie intégriste iranienne. Il faut une sacrée dose de frustration, pour prétendre incarner la civilisation occidentale, tout en la vidant de sa substance judéo-chrétienne, et tout en fréquentant, bouche et fesses grandes ouvertes, les représentants de la pire des mollachies nazislamistes.

  

  

A ce propos, je reproduis, ci-après, un document publié par Abel Mestre et Caroline Monnot (cf. lien en bas de page) :  Seyed Mehdi Miraboutalebi, l’ambassadeur de la République islamique d’Iran à Paris ne fait pas les choses à moitié. Mardi 13 avril, « pour approfondir les relations entre les deux peuples » et « parce que les médias injectent des idées préconçues dans les opinions publiques », il s’est prêté à un jeu de questions-réponses dans un bar à vin parisien du 5e arrondissement (qui, pour l’occasion, ne servait pas d’alcool) tenu par un ex-militant du Renouveau Français (groupe pétainiste et antisémite), ex-colistier de la liste antisioniste de Dieudonné, très proche des hooligans du PSG et des ultra-nationalistes serbes. Bref. Cette « causerie » était organisée par le journal Flash, le bimensuel d’une extrême droite qui se veut « altermondialiste » et dans lequel écrivent, entre autres, Christian Bouchet, Philippe Randa, Alain Soral et Alain de Benoist. Ce dernier était d’ailleurs aux côtés de l’ambassadeur.

  

Dans la salle, se trouvaient des têtes bien connues du milieu. Marc George, ex-secrétaire général d’Egalité et Réconciliation, Jacques Bordes, nationaliste-révolutionnaire, proche de feu François Duprat et très introduit dans certains cercles du Proche-Orient, Thomas Werlet du Parti solidaire français, groupuscule « nationaliste-socialiste », Pierre Panet, ami de Dieudonné et auteur d’un texte intitulé « Faurisson, un humaniste ». « L’élément d’instabilité et d’insécurité à travers le monde, c’est les Etats-Unis et le régime sioniste que l’on appelle Israël », a expliqué M. Miraboutalebi à une assistance acquise d’avance et spontanément très focalisée sur Israël. L’ambassadeur, lui, a beaucoup attaqué les Etats-Unis qualifiés de « crocodile gigantesque avec un petit cerveau ». « L’idéologie sioniste contrôle par ses lobbies le gouvernement américain » a-t-il indiqué. « Ce qui a changé aux Etats-Unis c’est la coloration du président. Entre un sioniste républicain et un sioniste démocrate, ils se passent le pouvoir. Le président des Etats-Unis est un polichinelle, il est là pour faire ce que les lobbies lui disent de faire ».

  

M. Miraboutalebi a dénoncé « un projet d’iranophobie créé pour que les opinions regardent le monstre iranien ». Le Royaume-Uni en a pris aussi pour son grade. « Ils ont mis en place le colonialisme. C’est le pays le plus famé. Ils ont poignardé à chaque fois dans le dos les pays de la région ». L’ambassadeur avait aussi plusieurs révélations à faire. A propos de l’Afghanistan d’abord. « D’après nos services, les membres de l’OTAN eux-mêmes acheminent l’opium avec leurs avions dans différents pays. Ce sont des informations avec toutes les photos ». Au sujet de la presse ensuite. « D’après nos études, 63% des articles rédigés sur l’Iran le sont par des personnes qui n’y ont jamais mis les pieds ou qui ne savent pas le situer sur une carte ». Ou :  « Les Américains contrôlent 80% des médias à travers le monde ». Pour M. Miraboutalebi, « il y a en France beaucoup de propagande. Quand, en Iran, on parle de régime sioniste, on nous accuse d’être antisémite. L’Iran n’a jamais été et ne sera jamais antisémite ».

  

Avant de poursuivre :  « le sionisme c’est une idéologie basée sur le ségrégationnisme, l’occupation des terres qui appartiennent aux autres, le désir de génocide. C’est cela que nous voulons combattre ». Et l’ambassadeur d’Iran d’expliquer à un public attentif.  « Si le prétexte de la création d’Israël c’était que pendant la deuxième guerre mondiale des juifs ont été massacrés, pendant les deux guerres mondiales, des millions de personnes ont été massacrées, est ce que cela a été un prétexte suffisant pour leur donner à tous un pays ? ». A Alain de Benoist qui lui demandait, de manière maligne, les raisons pour lesquelles l’Iran ne souhaitait pas se doter de l’arme nucléaire, l’ambassadeur a répondu que « d’un point de vue religieux les armes de destruction massive étaient illicites ». Il a interpellé les responsables politiques français :  « Soyez raisonnables. Les Etats-Unis veulent vous empêcher de coopérer avec l’Iran. Vous avez 140 milliards de déficit et des dizaines de milliers de chômeurs de plus par mois. Nous avons en Iran pour 500 milliards de projets industriels qui sont prêts ».

   

Source :

   

Abel Mestre & Caroline Monnot, droites-extremes.blog.lemonde.fr – mercredi 14 avril 2010

   

Document aimablement signalé par la Cicad, Genève (Suisse).

   

   

   

  

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz