FLASH
Si Trump tient ses promesses, les démocrates risquent fortement de perdre 25 sur 33 sièges au Sénat en 2018 – un tsunami après la défaite présidentielle  |  Lors d’un meeting de Trump, le patron de Dow Chemicals annonce la création d’un centre de R&D dans le Michigan +700 emplois  |  Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 23 avril 2010

iran-missile.jpg

 

La garde militaire iranienne vient de débuter un exercice militaire de grande envergure, baptisé « le Grand Prophète ». Annuellement programmé en août, celui-ci a été avancé au mois d’avril. Et pour cause. L’Iran se sent en effet de plus en plus menacé par la position des Etats Unis sur son armement nucléaire. Cette démonstration, qui n’est autre qu’un test à taille réelle d’une des stratégies militaires de l’Iran en cas d’attaque ennemie, fait appel aux unités navales, à l’armée de terre, et à la force aérienne. Elle est aussi destinée à montrer les capacités militaires de l’Iran, un peu comme le gorille qui montre ses muscles, fait des rictus et pousse des cris en sautant sur place, dans l’espoir d’effrayer son rival et de le faire reculer sans combattre.

 

 


Hélas, l’exercice ne vaut guère mieux qu’une petite piqure, car selon un rapport présenté au Sénat américain cette semaine, l’armée iranienne a certes beaucoup d’effectifs, mais elle ne tiendrait pas le choc face à une armée bien entraînée, moderne et sophistiquée – au hasard, celle des Etats Unis, d’Israël ou de la Turquie. Le rapport ajoute que les forces iraniennes, largement inefficaces et sous équipées, dont l’armée de l’air n’est composée que de 52.000 hommes, 19 escadrons d’assaut, 10 escadrons cargos et d’un seul escadron de renseignement, sont juste bonnes à se défendre contre la menace conventionnelle de ses voisins les plus faibles.

 

 

 

« Les forces iraniennes sont handicapées par des matériels généralement anciens, manquant de pièces de rechange et par un entraînement notoirement insuffisant. De plus, les mollahs n’ont qu’une confiance limitée dans les cadres des forces régulières » explique le spécialiste du renseignement Alain Rodier, ancien officier supérieur des services de renseignements français, dans sa note d’actualité n°206 : Doctrine asymétrique des forces iraniennes (1).


detroit-d-ormuz.jpg

 

 

Une piqure de rappel de trois jours donc, mais sur une zone géographiquement très ciblée : le détroit d’Ormuz, car 40% des livraisons maritimes de pétrole du monde passent par ce détroit, que l’Iran n’hésitera pas à bloquer s’il se sent directement menacé. Bloquer le détroit, et c’est une crise énergétique mondiale sans précédent, un tsunami économique. C’est donc tout naturellement la première pierre de la stratégie de la guerre asymétrique de l’Iran.

 


Et c’est aussi pourquoi la cinquième flotte des Etats Unis, l’US Naval Central Command (USNAVCENT) chargée du Moyen Orient, est sur place, avec pour mission principale d’assurer la libre circulation dans le détroit.

 


 

bases-americaines.jpg

 

A cela s’ajoutent les nombreuses bases américaines de la région, qui littéralement encerclent l’Iran.

 

 

Il ne fait aucun doute que l’armée américaine et ses alliés aient le dessus, en cas d’agression, et le régime des Mollahs est loin d’être assez stupide pour l’ignorer. Cependant le prix à payer par l’occident en vaut il la chandelle ?

 


Tunb.jpg

Car la stratégie de la guerre asymétrique définie par le Faqih, le Conseil Suprême de la Sécurité Nationale, sous la direction de l’ayatollah Khamenei (et non pas par la petite marionnette Ahmadinejad qu’ils sortent pour la télé et les conférences internationales), relève d’une démarche apocalyptique à l’échelon mondial que les Etats Unis et ses alliés ne pourront pas contrer sur tous les fronts (les conflits régionaux étant loin de se dissiper, preuve en est le récent bras de fer au sujet des territoires occupés des iles de la petite et de la grande Tunb, et de l’ile Abu Mousa par l’Iran, que les Emirats on accusé, ce mardi 20 avril, d’annexer « comme le régime sioniste avec les terres arabes »)

Selon plusieurs experts militaires, dont la chronologie d’Alain Rodier est reprise ici , elle consiste à :

 

– Immédiatement détruire la 5e flotte, et paralyser le détroit d’Ormuz, pour bloquer toute circulation (sauf peut être celle des navires Russes et Chinois, selon la façon dont ils se positionneront dans les semaines à venir)

 

– Frapper toutes les installations militaires américaines, tous les terminaux pétroliers et gaziers, tous les complexes industriels de la région, à l’aide de ses missiles sol-sol.

 

– Frapper Israël sur tous les fronts : au moyen de missiles sol-sol Shahab 3 et 4, en déclenchant la révolte à Gaza et en Cisjordanie, au nord avec le Hezbollah, et par une nouvelle vague d’attentats suicides dans tout le pays.

 

– Déclencher une insurrection généralisée à Beyrouth et dans les camps de réfugiés palestiniens du Liban orchestrée par les mouvements Sunnites infiltrés par le Vevak (services spéciaux iraniens) pour déstabiliser la région.

 

– Lancer des manifestations violentes dans tout le monde arabe pour déstabiliser les pouvoirs en place, notamment au Maghreb.

 

– Généraliser l’insurrection au Yémen, en Irak, au Pakistan et en Afghanistan.

 

– Déclencher attentats et manifestations violentes aux Etats Unis, au Canada, en Inde et en Europe, avec un doublement des efforts contre ce que le monde de l’Islam agressif nomme « le grand et le petit Satan » (Les Etats Unis et la France)

 

– Créer un maximum de troubles en Amérique Latine dans les pays hostiles aux Etats Unis (Vénézuela, Equateur, Bolivie, Nicaragua..)


– Attaquer les ressortissants étrangers et les ambassades des pays « hostiles » en Iran même (sauf la Russie et la Chine)

 

 

Ceci explique, entre autres, pourquoi l’administration américaine jette successivement le froid et le chaud sur le dossier Iran, qu’Israël ne bouge pas, et que le volet sanctions semble faire trois pas en avant et quatre en arrière.

 

 


Tandis que l’Iran tremble, joue les gros bras, rit jaune, et gagne du temps.

 


 

(1) http://www.cf2r.org/fr/notes-actualite/la-doctrine-asymetrique-des-forces-iraniennes.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz