FLASH
Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 3 mai 2010

 

 

  

 

 

   

L’attentat (manqué) de samedi à New York était prévisible

   

Lundi 3 mai 2010 – 19 Iyyar 5770

   

Par Michel Garroté

   

Nous écrivons, depuis longtemps, sur ce blog, qu’en matière de guerre de résistance contre la terreur islamique, le théâtre des opérations s’étend de l’Europe à l’Inde et du Caucase à l’Afrique subsaharienne. Autrement dit, nous affirmons, depuis longtemps, sur ce blog, que la guerre de résistance contre la terreur islamique ne se limite pas au Moyen Orient et à l’Asie centrale. Et puis, nous écrivons, depuis deux ans, sur ce blog, que l’ouverture de Obama envers l’islam est perçu, par l’islam violent, comme un acte de faiblesse, et non pas, comme un acte d’ouverture. Samedi à New York, tout cela s’est confirmé ; une fois de plus.

A propos de l’attentat manqué de samedi, lepoint.fr, avec les agences, écrit ce matin (extraits) :  Les talibans pakistanais ont revendiqué dimanche l’attentat avorté à la voiture piégée qui a semé la panique samedi soir à Times Square, en plein cœur de New York. Dans une vidéo diffusée sur Internet, les talibans pakistanais (Tehrik-e-Taliban) ont revendiqué l’attentat évité grâce à la vigilance d’un vendeur de tee-shirts. (….) La vidéo affirme que cette tentative a été faite en représailles à des attaques de drones américains au Pakistan et de la mort de deux dirigeants d’Al-Qaeda en Irak, récemment tués dans une opération (…).

Le porte-parole de la Maison-Blanche, Robert Gibbs, a qualifié la tentative l’attentat « d’extrêmement grave ». (…) L’attentat semble le plus grave aux États-Unis depuis la tentative avortée commise le jour de Noël dernier à bord d’un avion en provenance d’Amsterdam qui s’apprêtait à atterrir à Detroit (Nord des USA). Sur place, les enquêteurs ont retrouvé des empreintes digitales ainsi que d’autres indices dans le 4X4 ayant servi à l’attentat manqué, laissé (…) au coin de Broadway et de la 45e rue, dans le quartier touristique bondé des théâtres. La ministre de la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, a indiqué qu’il y avait des empreintes digitales, ainsi que « des indices sur les réservoirs, le propane à l’intérieur » du véhicule.

L’engin incendiaire (…) était composé de trois bonbonnes de propane, de deux bidons d’essence de 19 litres chacun, de fils électriques, de feux d’artifice, ainsi que de deux réveils, a indiqué le chef de la police Raymond Kelly. « Nous avons beaucoup de chance (…) d’avoir évité ce qui aurait pu être un événement très meurtrier », a déclaré le maire. Le véhicule suspect, garé moteur allumé et clignotants à l’orange, a commencé à dégager de la fumée blanche. Un vendeur de tee-shirts a alerté un policier (…) Le gouverneur de l’État, David Paterson, a déclaré que les New-Yorkais devaient une fière chandelle au vendeur de tee-shirts, un ancien de la guerre du Vietnam (…).

La voiture a été vue sur une caméra de surveillance du trafic dix minutes avant de se mettre à fumer. « Nous sommes en train de répertorier les caméras supplémentaires qui ont pu capter des images de ce véhicule et en particulier des personnes conduisant ou quittant la voiture », a indiqué Michael Bloomberg. Raymond Kelly (le chef de la police) a indiqué que le véhicule, un Nissan Pathfinder vert foncé aux vitres teintées, avait des plaques d’immatriculation du Connecticut appartenant à une autre voiture. La police a déjà interrogé le propriétaire des plaques qui affirme s’être débarrassé de son véhicule à la casse. (Fin des extraits de l’article lepoint.fr).

Dans une dépêche Reuters de ce matin signée Michael Georgy on peut lire (extraits) :  le chef taliban pakistanais, Hakimullah Mehsud, donné pour mort après un raid d’un drone de la CIA en janvier dernier, apparaît sur des enregistrements vidéos mis en ligne sur Internet dans lesquels il menace les Etats-Unis. Ces images ont été diffusées peu après que le mouvement des taliban pakistanais s’est attribué la responsabilité de l’attentat à la voiture piégée déjouée samedi à Times Square, en plein cœur de New York. « Le temps est très proche maintenant où nos fedayin attaqueront les Etats d’Amérique au cœur de leurs grandes villes », affirme Mehsud, qui précise que la vidéo a été enregistrée le 4 avril dernier.

« Nos fedayin ont pénétré l’Amérique terroriste. Nous porterons à l’Amérique fanatique des coups extrêmement douloureux », ajoute-t-il. Au total, trois vidéos différentes ont été diffusées par les taliban pakistanais :  deux de Mehsud et une de Qari Hussain, qui revendique la tentative d’attentat de Times Square. Mais cette revendication n’a pas été authentifiée et des responsables pakistanais doutent de la réalité des affirmations d’Hussain, y voyant plutôt une tentative désespérée de propagande visant à faire accroire que le mouvement est à même de frapper partout dans le monde. « C’est une farce médiatique. Nous connaissons, et le monde connaît leurs capacités d’action », note un responsable des services pakistanais de sécurité. (Fin des extraits de la dépêche Reuters).

De son côté, l’agence Associated Press a précisé :  « Des agents du FBI ont été dépêchés sur place pour travailler avec la police de New York (NYPD) car l’affaire est prise au sérieux, a affirmé Paul Bresson, responsable du service des affaires publiques de la police fédérale (FBI) à Washington ».

Pour ce qui me concerne, je dirais simplement ceci :  primo, l’attentat manqué de New York est survenu pendant le procès, en Inde, du Pakistanais Ajmal Kasab, jugé pour les attentats de Mumbaï (Bombay) perpétrés en novembre 2008 et ayant causé 166 morts ; attentats auxquels Ajmal Kasab reconnaît avoir participé ; attentats pour lesquels le Pakistanais Ajmal Kasab a été reconnu coupable, par la justice indienne, aujourd’hui lundi ; attentats pour lesquels la sentence contre Ajmal Kasab sera prononcée demain mardi ;  secundo, l’attentat manqué de New York est survenu alors que le Pakistan, notamment ses services de renseignement (ISI), jouent un double jeu avec les USA ;  tertio, l’attentat – certes manqué – de New York, prouve que les USA ne sont pas à l’abri d’attentats en général, et d’attentats à la voiture piégée en particulier.

Pour mémoire, outre les attentats du 11 septembre 2001, il y a eu, aux USA, l’attentat de 1995 contre le building Alfred P. Murrah à Oklahoma City qui fit 168 morts et des centaines de blessés ; et l’attentat contre le World Trade Center en 1993 qui fit 6 morts et des centaines de blessés.

L’attentat à la voiture piégée reste le type d’attentat le plus difficile à déjouer.

Depuis le début des années 1970, soit en quarante ans, plus de 1’500 attentats à la voiture piégée ont été perpétrés avec succès, dont quelques 900 au Moyen Orient ainsi qu’en Afrique du Nord et Subsaharienne ; plus de 200 en Europe de l’Ouest ; et plus de 160 en Asie.

Les attentats en général, avec ou sans voiture piégée, ont commencé au début des années 1970, lorsque l’extrême-gauche européenne (IRA, RAF, BR, AD, etc.) couchait avec les mouvements terroristes palestiniens et proche orientaux (OLP, FPLP, FPLP-CG, Amal, etc.). Les attentats sont devenus moins révolutionnaires, plus islamiques, dès le début de années 1990 et jusqu’à aujourd’hui (Al-Qaïda, Taliban, Hezbollah, Hamas, Pasdaran, etc.).

Qui s’en souvient aujourd’hui ?

Qui en est réellement conscient aujourd’hui ?

A cet égard, L’attentat (manqué) de samedi à New York était prévisible.

Et dans l’avenir, certains types de voitures pourraient continuer de nous piéger encore longtemps.

  

   

   

   

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz