FLASH
[27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 4 mai 2010

50 généraux américains soutiennent Israël

L’avantage d’être général ou amiral à la retraite, à la réserve, c’est que l’on peut sortir du devoir de réserve. Et dire ce que l’on pense. A l’heure où la plus grande confusion règne à propos d’Israël, notamment parmi les Juifs en diaspora, soumis à un J Call que Guy Millière, Michel Gurfinkiel et Gilles William Goldnadel ont commenté sur ce blog, à l’heure où la plus grande confusion règne à propos d’Israël, écrivais-je, il n’est sans doute pas inutile de publier la lettre signée par une cinquantaine de généraux et d’amiraux américains à la retraite. Au-delà des appels confus de ces jours-ci, cette lettre nous met face à la réalité géopolitique. Je remercie nos amis deObjectif-info qui nous donnent la possibilité concrète de publier cette lettre dans une traduction française.

Michel Garroté


Mardi 4 mai 2010 – 20 Iyyar 5770

50 généraux et amiraux américains à la retraite signent une lettre véhémente pour dénoncer les égarements anti-israéliens d’Obama

Par Liran Kapoano, pour American Thinker

Titre original : Israel as a Security Asset for the United States

Traduction : Objectif-info

En réponse au traitement grotesque que vient de réserver l’administration Obama à Israël, un groupe d’environ 50 généraux et amiraux américains retraités a élaboré de conserve la lettre suivante. Cette lettre invite aussi bien le président que le Congrès et le public américain à mesurer à quel point les succès d’Israël et de l’Amérique sont intimement liés.

Voici la lettre non publiée à ce jour, obtenue directement auprès d’officiers signataires :

Israël est un capital de sécurité pour les États-Unis

Nous, soussignés, avons voyagé en Israël ces dernières années avec l’Institut juif pour les Affaires de Sécurité nationale (JINSA). Nous représentions des décennies d’expérience militaire. Ayant eu accès sans restrictions aux dirigeants civils et militaires d’Israël, sommes parvenus à la conviction inébranlable que la sécurité de l’état d’Israël est une question de grande importance pour les États-Unis et pour leur politique au Moyen-Orient et en Méditerranée orientale. Un Israël fort et en sécurité est un capital sur lequel les stratèges militaires américains et les dirigeants politiques peuvent compter. Israël est une démocratie, un produit rare et précieux dans la Région, et Israël partage notre engagement pour la liberté en général, les libertés individuelles et la primauté du droit.

Au cours de nos voyages et de nos entretiens, la détermination des Israéliens pour protéger leur pays et parvenir à une paix juste et réaliste avec leurs voisins a été clairement exprimée. Ainsi nous prenons acte des tensions actuelles entre les États-Unis et Israël avec consternation et nous éprouvons une profonde inquiétude en voyant certaines divergences politiques primer sur nos intérêts mutuels de première importance.

En tant que professionnels américains de la défense, nous analysons les événements du Moyen-Orient au prisme des intérêts de sécurité américains.

Au cours de la guerre froide, les États-Unis et Israël se sont engagés dans un processus de coopération en matière de sécurité ; aujourd’hui les deux pays font face à la menace identique d’un terrorisme alimenté par des gens qui redoutent tout ce qui relève de la liberté. La collaboration historiquement étroite des États-Unis avec Israël à tous les niveaux des forces armées israéliennes, la recherche-développement militaire, les renseignements partagés et les exercices militaires d’entraînement conjoints, a renforcé la sécurité des deux pays. La police et les responsables américains des affaires juridiques ont tiré avantage de leur collaboration étroite avec les professionnels israéliens dans le domaine du contre-terrorisme intérieur, et lors des premières réponses aux attentats terroristes.

Israël et les États-Unis sont unis par des valeurs partagées et des menaces partagées contre notre mode de vie.

La prolifération des technologies nucléaires et des armes correspondantes au Moyen-Orient et en Asie, et la maîtrise de la technologie des missiles balistiques désormais implantés dans des aires géographiques étendues, nécessitent des coopérations en matière de renseignement, et de politique technologique et de sécurité. Le terrorisme, qu’il s’agisse de l’origine de son financement, de l’entraînement ou de l’exécution des opérations terroristes, doit recevoir une réponse multilatérale quand c’est possible. La diffusion de la haine et le soutien au terrorisme d’extrémistes violents au nom de l’Islam, qu’ils proviennent acteurs étatiques ou non-étatiques, doivent être traités comme des menaces contre la paix mondiale.

Au Moyen-Orient, dans une région instable si essentielle pour les intérêts des États-Unis, il serait pusillanime de s’écarter ou de dénigrer un allié de la trempe d’Israël.

Ainsi, la prochaine fois que quelqu’un prétendra stupidement qu’Israël mérite parfois un peu « d’amour vache » pour « retrouver le droit chemin » ou qu’il faut traiter l’Etat juif comme un gosse turbulent qui doit aller piquet et que c’est bon pour tout le monde, qu’il aille donc le dire à ces 50 généraux et amiraux à la retraite.

Signataires au 12 avril 2010 :

Lieutenant General Mark Anderson, USAF (ret.)
Rear Admiral Charles Beers, USN (ret.)
General William Begert, USAF (ret.)
Rear Admiral Stanley W. Bryant, USN (ret.)
Lieutenant General Anthony Burshnick, USAF (ret.)
Lieutenant General Paul Cerjan, USA (ret.)
Admiral Leon Edney, USN (ret.)
Brigadier General William F. Engel, USA (ret.)
Major General Bobby Floyd, USAF (ret.)
General John Foss, USA (ret.)
Major General Paul Fratarangelo, USMC (ret.)
Major General David Grange, USA (ret.)
Lieutenant General Tom Griffin, USA (ret.)
Lieutenant General Earl Hailston, USMC (ret.)
Lieutenant General John Hall, USAF (ret.)
General Alfred Hansen, USAF (ret.)
Rear Admiral James Hinkle, USN (ret.)
General Hal Hornburg, USAF (ret.)
Major General James T. Jackson, USA (ret.)
Admiral Jerome Johnson, USN (ret.)
Rear Admiral Herb Kaler, USN (ret.)
Vice Admiral Bernard Kauderer, USN (ret.)
General William F. Kernan, USA (ret.)
Major General Homer Long, USA (ret.)
Major General Jarvis Lynch, USMC (ret.)
General Robert Magnus, USMC (ret.)
Lieutenant General Charles May, Jr., USAF (ret.)
Vice Admiral Martin Mayer, USN (ret.)
Major General James McCombs, USA (ret.)
Lieutenant General Fred McCorkle, USMC (ret.)
Rear Admiral W. F. Merlin, USCG (ret.)
Rear Admiral Mark Milliken, USN (ret.)
Rear Admiral Riley Mixson, USN (ret.)
Major General William Moore, USA (ret.)
Lieutenant General Carol Mutter, USMC (ret.)
Major General Larry T. Northington, USAF (ret.)
Lieutenant General Tad Oelstrom, USAF (ret.)
Major General James D. Parker, USA (ret.)
Vice Admiral J. T. Parker, USN (ret.)
Major General Robert Patterson, USAF (ret.)
Vice Admiral James Perkins, USN (ret.)
Rear Admiral Brian Peterman, USCG (ret.)
Lieutenant General Alan V. Rogers, USAF (ret.)
Rear Admiral Richard Rybacki, USCG (ret.)
General Crosbie Saint, USA (ret.)
Rear Admiral Norm Saunders, USCG (ret.)
General Lawrence Skantze, USAF (ret.)
Major General Sid Shachnow, USA (ret.)
Rear Admiral Jeremy Taylor, USN (ret.)
Major General Larry Taylor, USMCR (ret.)
Lieutenant General Lanny Trapp, USAF (ret.)
Vice Admiral Jerry O. Tuttle, USN (ret.)
General Louis Wagner, USA (ret.)
Rear Admiral Thomas Wilson, USN (ret.)
Lieutenant General Robert Winglass, USMC (ret.)
Rear Admiral Guy Zeller, USN (ret.)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz