FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 5 mai 2010

 

 

  

 

 

   

Les endettés parlent aux endettés

   

Par Michel Garroté

   

Mercredi 5 mai 2010 – 21 Iyyar 5770

   

Jean Rouxel, donne un avis, qui mérite débat, sur Les 4 Vérités (extraits) :  « Cette semaine doit sortir un livre de Jérôme Kerviel, le fameux trader qui a fait perdre 5 milliards d’euros à la Société générale. (…) Kerviel affirme que jamais il n’aurait pu faire ce qu’il a fait sans le soutien passif et implicite de ses supérieurs et des instances de contrôle de la banque. Il donne un exemple impressionnant pour justifier ses dires. Selon lui, au cours des trois ans qu’il a passés comme trader à la Société générale, ses objectifs de gain ont augmenté de 1700 %. Pourtant, ils ne commençaient pas spécialement bas :  son premier objectif annuel était de 3 millions d’euros !

 

Il arrive un moment où les chiffres deviennent purement virtuels, de simples jeux d’écritures. Mieux encore, au cours de sa dernière année d’exercice, Kerviel a, de son propre aveu, effectué 358 milliards d’opérations fictives. Et il demande :  comment tant d’opérations auraient-elles pu passer inaperçues ?  Nous l’avions dit abondamment lorsque l’affaire a éclaté, le problème n’est pas Kerviel. Le problème, c’est cet argent virtuel qui pourtant n’est pas un simple jeu, puisqu’il pèse de tout le poids de ses zéros sur l’économie réelle. Ne serait-ce que parce qu’il conduit les investisseurs à délaisser des valeurs industrielles solides, mais ne rapportant ‘que’ 5 ou 10 % par an.

  

Ce retour de Jérôme Kerviel sur la scène médiatique est exactement concomitant d’une nouvelle étape de la crise des finances publiques grecques. Bien qu’il s’agisse d’un côté de capitaux privés et de l’autre de finances publiques, le mécanisme est le même. Il s’agit d’argent virtuel. Dans l’affaire grecque, les États européens s’engagent (…) à prêter des sommes colossales (…) dont ils n’ont pas le premier sou. Tout est absurde :  le FMI, financé par des États en faillite, s’associe avec ces mêmes États pour augmenter la dette publique d’un État qui meurt précisément de sa dette publique » (Fin des extraits de l’avis donné par Jean Rouxel sur Les 4 Vérités).

   

   

   

  

  

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz