FLASH
[28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 11 mai 2010

  

 

  

  

  

  

Sur les mains d’Obama, le sang des victimes

 

   

Par Michel Garroté

 

   

Mardi 11 mai 2010 – 27 Iyyar 5770

 

   

Qui s’en souvient ? Le général Petraeus avait mis en place une nouvelle stratégie en Irak. Cette nouvelle stratégie s’était révélée extrêmement efficace. Puis, un certain Barack Hussein Obama avait fait campagne, en annonçant, entre autres inepties, le cantonnement prématuré, dans leurs casernes, des troupes US présentes en Irak. A l’époque, nous avions prédit que cette décision démagogique allait réduire à néant le remarquable travail du général Petraeus. Et nous avions affirmé que Barack Hussein Obama porterait, à l’avenir, l’entière responsabilité de la recrudescence du terrorisme alquaïdique en Irak, un terrorisme alquaïdique étranger à l’Irak et dont le peuple irakien ne veut pas.

 

   

Or, la recrudescence du terrorisme alquaïdique en Irak atteint désormais des proportions qui font froid dans le dos. Alors disons-le franchement :  Obama porte sur ses mains le sang de victimes civiles irakiennes innocentes. Ce n’est pas la première fois, dans l’histoire, que les politiques, dans leurs bureaux, fichent en l’air, le travail des soldats, sur le terrain. Mais c’est la première fois qu’un président saborde son armée de façon aussi grossière et inutile, de façon à ce point grotesque et ce en dépit des erreurs passées, déjà commises en la matière, dont les leçons n’ont toujours pas été tirées. Il n’y pas plus meurtrier qu’un chef d’Etat pacifiste.

 

   

A ce propos, entre hier soir et ce matin, je lis, ça et là, sur le wire et sur le net, qu’une série d’attentats terroristes, synchronisés par Al-Qaïda ont fait au moins 119 morts et environ 350 blessés, hier, lundi 10 mai 2010, en Irak. Les attentats ont notamment frappé des marchés, une usine et des check points, dans divers quartiers de Bagdad, dans la ville pétrolière de Bassorah, située dans le sud du pays et dans d’autres localités. Salamane al Zarkani, gouverneur de la province de Babel déclare que ces attaques terroristes sont une réaction aux efforts des diverses factions chiites irakiennes pour constituer un gouvernement de coalition.

 

   

A Hilla, à cent kilomètres au sud de Bagdad, deux terroristes ont dirigé leurs voitures vers l’entrée d’une usine où les ouvriers quittaient leur travail. Une troisième bombe a explosé quand les policiers et les ambulanciers se sont rendus sur les lieux. Trois attentats à la voiture piégée ont frappé Bassorah, ville pétrolière du sud de l’Irak, causant 21 morts et plus de 70 blessés, sur un marché du centre-ville, dans le nord de la ville, près d’une station-service et dans un quartier résidentiel. A Al Souaïra, dans la province de Wassit, à 50 km au sud-est de Bagdad, deux kamikazes ont déclenché leurs explosifs sur un marché, faisant 13 morts et quarante.

 

   

A Bagdad, six barrages des forces de sécurité ont été attaqués par des terroristes qui ont tué sept membres des forces de l’ordre irakiennes. De plus, des bombes ont explosé près de trois check points, faisant plusieurs blessés. D’autres attentats terroristes perpétrés dans la province d’Anbar, située à l’ouest Bagdad, dans la ville de Mossoul, située dans le nord du pays, ainsi que dans des banlieues nord et ouest de Bagdad ont causé hier lundi au moins 119 mort et environ 350 blessés. Les attentats terroristes à Bagdad se sont produits à la même heure. Fait nouveau dans la stratégie meurtrière d’Al-Qaïda, les terroristes ont fait usage, outre les classiques kamikazes et les classiques voitures piégées, d’armes munies de silencieux.

  

   

   

   

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz