FLASH
[27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 27 mai 2010

  

  

  

  

  

  

Le Kremlin renvoie Ahmadinejad à la niche

   

Par Michel Garroté

   

Jeudi 27 mai 2010 – 14 Sivan 5770

   

La Russie dénonce publiquement « la démagogie politique » d’Ahmadinejad. Le fait mérite d’être souligné, car jusqu’à présent, les mollahs iraniens ont pu compter sur l’appui de la Russie, dans leur partie d’échec, avec les démocraties occidentales, à propos de leur programme nucléaire offensif. Désormais, la Russie se montre ouvertement irritée par l’attitude jugée « imprévisible » des mollahs iraniens et de leur ineffable petit président. Sergueï Prikhodko, conseiller diplomatique du Kremlin, à propos des récentes déclarations d’Ahmadinejad, déclarations menaçantes envers la position du président russe au sujet du programme nucléaire iranien, réagit ainsi : « Personne n’a réussi à conserver son autorité en utilisant la démagogie politique ».

Le conseiller diplomatique du Kremlin Sergueï Prikhodko dénonce « toute attitude imprévisible, tout extrémisme politique, le manque de transparence et l’incohérence dans la prise de décisions qui concernent et inquiètent toute la communauté internationale. (…) Notre position est pro-russe (…) elle ne peut être ni pro-iranienne, ni pro-américaine », précise Sergueï Prikhodko. Ahmadinejad avait vilipendé la position du président russe Dmitri Medvedev, l’accusant de se ranger « aux côtés de ceux qui sont nos ennemis depuis 30 ans ». Ahmadinejad s’était même montré arrogant et menaçant envers la Russie en lançant : « Nous espérons que les responsables russes seront attentifs, qu’ils se rachèteront et ne pousseront pas les Iraniens à les considérer de la même façon que leurs ennemis historiques ».

En résumé, Ahmadinejad menace la Russie de la traiter en ennemie et lui demande de se racheter. Et la Russie répond à Ahmadinejad qu’il est démagogique, imprévisible, extrémiste, pas transparent, incohérent et inquiétant pour toute la communauté internationale. Autrement dit, il aura fallu que le roquet de Téhéran morde les mollets de l’ours russe pour que celui-ci traite le roquet comme l’on doit normalement traiter un roquet, c’est à dire à coup de pieds. Certes, à ce stade, tout ceci est purement verbal. Il n’empêche que ça fait toujours plaisir d’entendre un homme d’Etat dire qu’Ahmadinejad est démagogique, imprévisible, extrémiste, pas transparent, incohérent et inquiétant. Les locataires de la Maison Blanche et de l’Elysée pourraient même en prendre de la graine. Pour une fois que la politique russe (politique russe, qui est pro-russe, précise Sergueï Prikhodko) n’est pas anti-occidentale.

  

   

   

   

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz