FLASH
Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 27 mai 2010


Un Etat palestinien sera créé en Patagonie

Par Michel Garroté

Jeudi 27 mai 2010 – 14 Sivan 5770

Le monde mahométan propose tout et son contraire concernant un futur Etat palestinien. C’est à se demander s’il tient vraiment à la création d’un tel Etat, en Judée Samarie, en Jordanie, ou pourquoi pas, en Patagonie. Ainsi, le député jordanien Taher al-Masri, Président du Sénat de Jordanie, a publiquement déclaré, lors d’une réunion officielle, qu’il devrait y avoir un « Etat de deux rives unies », des propos confirmés par le journal arabe al-Quds al-Arabi. Une déclaration surprenante, interprétée comme la défense des Arabes de Judée Samarie en tant que partie intégrante de la Jordanie. Le Président du Sénat jordanien Taher al-Masri a parlé « des deux rives unies (du Jourdain) avec le royaume hachémite (la Jordanie) émergeant sur les deux rives de la rivière sainte (le Jourdain) ».

En termes moins prosaïques, cela signifie, concrètement, un Etat jordano-palestinien englobant l’actuelle Jordanie et la Judée Samarie (dite « Cisjordanie »). Officiellement, depuis 1987, la Jordanie proclame qu’elle est une « entité distincte » de la Judée Samarie (dite « Cisjordanie »). En 2009, le député israélien Arieh Eldad avait présenté un projet deux Etats pour deux peuples des deux côtés du Jourdain.

Zvi Mazel, pour le Centre des Affaires Publiques et de l’Etat (CAPE), signale dans ce même contexte :  « Que veulent en réalité les Palestiniens ? La création d’un Etat ennemi (ennemi d’Israël) où une coexistence avec tous les Israéliens dont (y compris) ceux qui résident dans les Territoires (de Judée Samarie) ? Soixante trois ans après l’indépendance d’Israël, ils ne savent toujours pas quel chemin prendre et à chaque fois ils ratent les rendez-vous de l’Histoire » (référence au boycott palestinien des produits israéliens et au récent lobbying palestinien, notamment auprès de l’OCDE, pour torpiller Israël et son économie).

Dans le Figaro, le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu précise à ce propos (extraits) :  « Il y a deux éléments critiques pour parvenir à la paix, et pour persuader les Israéliens de faire des concessions significatives pour l’obtenir. Le premier est qu’un partenaire palestinien accepte la reconnaissance de l’État juif. Un État palestinien ne doit pas être établi pour continuer le conflit. Il doit coïncider avec l’établissement d’une paix durable ».

« Le second, poursuit Binyamin Netanyahu, est que cet État palestinien soit démilitarisé. Nous ne pouvons pas répéter les expériences tragiques du Sud-Liban et de Gaza pour nous retrouver en Cisjordanie avec des bases établies par des clients de l’Iran, depuis lesquelles des milliers de missiles seront tirés contre le territoire israélien. La reconnaissance de l’État juif par les Palestiniens et la démilitarisation de la Cisjordanie (« the west bank », la Judée Samarie) sont les deux conditions essentielles à la paix ».

Quant à moi, j’ajouterai, pour conclure, que les diverses entités qui prétendent représenter le peuple palestinien et les diverses entités arabes qui prétendent défendre le peuple palestinien ont systématiquement falsifié, jusqu’à aujourd’hui, l’histoire et la géographie de la Palestine. Et j’ajouterai que ces mêmes entités ont systématiquement pratiqué, jusqu’à aujourd’hui, le double langage, prônant, d’un côté, la création d’un Etat palestinien ; et d’un autre côté, l’anéantissement physique de l’Etat d’Israël. A cet égard, je trouve assez comique que les divers gouvernements des USA, au cours de ces 60 dernières années, aient fixé comme priorité, dans leurs politiques étrangères respectives, la création d’un Etat palestinien selon les critères fixés par les Etats arabes.

Je trouve tout cela assez comique, parce que les USA se sont construits sur le dos des Amérindiens ; et parce que les Etats arabes se sont construits sur le dos des communautés juives et chrétiennes du Proche et du Moyen Orient que ces mêmes Etats arabes veulent à la fois Judenrein et Christenrein. Quant aux immiscions des Etats européens dans les affaires israéliennes, elles non plus, ne sont pas crédibles aux yeux des Israéliens, étant donné la manière désastreuse, dont l’Europe a géré, trois guerres mondiales et une décolonisation, en moins d’un siècle. La destinée d’Israël s’inscrit, aujourd’hui, au 21e siècle, dans le cadre de la quatrième guerre mondiale, celle contre la terreur islamique. Vu sous cet angle, créer un Etat palestinien à n’importe quel prix reste totalement inacceptable aux yeux de la majorité des citoyennes et des citoyens israéliens. Comme je les comprends !

Sources mentionnées dans le présent article :

http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/129008,un-responsable-jordanien-parle-d-un-etat-sur-deux-rives.php

http://www.juif.org/go-news-129019.php

http://www.lefigaro.fr/international/2010/05/26/01003-20100526ARTFIG00689-netanyahou-l-islam-radical-sera-defait.php

Pour aller plus loin :

Michel Gurfinkiel sur ce même sujet :

http://michelgurfinkiel.com/articles/192-Palestiniens-La-strategie-de-lechec-II.html

Guy Millière sur ce même sujet :

http://www.drzz.info/article-14573429.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz