FLASH
[23/06/2017] « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 31 mai 2010


 

Juan Manuel Santos


Par Michel Garroté

Lundi 31 mai 2010 – 18 Sivan 5770

Le Colombien Juan Manuel Santos, candidat du parti conservateur du président sortant, Alvaro Uribe, a très largement gagné le premier tour de l’élection présidentielle, hier dimanche 30 mai, avec 46,6 % des suffrages, contre 21,5 % seulement pour son principal rival, l’écologiste Antanas Mockus. La mauvaise foi des instituts de sondages, qui donnaient Antanas Mockus gagnant, et le slogan obamique de l’écologiste, « ¡ Si se puede ! » (« Yes, we can ! ») n’ont pas permis aux écologistes de vaincre le parti conservateur de Alvaro Uribe. Les Colombiennes et les Colombiens ont ainsi opté pour la continuité.

Juan Manuel Santos a d’ailleurs rendu hommage à Uribe en lui déclarant, en public, hier soir : « Cette victoire est la vôtre et celle de tous ceux qui veulent préserver votre immense héritage ». Ce lundi, toute la presse colombienne montre du doigt « les grands perdants de cette élection », à savoir les instituts de sondage. Les enquêtes d’opinion n’auraient, soi-disant, « pas vu venir la razzia électorale » de Juan Manuel Santos et auraient, paraît-il, « imaginé » Antanas Mockus « en bien meilleure posture », raconte un journal parisien de gauche aimant se mêler de politique latino-américaine…

Il est vrai que tout au long de la campagne électorale, la gauche colombienne (et aussi la gauche française, qui adule le clown autocrate vénézuélien Chavez, et qui déteste l’homme d’Etat conservateur colombien Uribe), a tenté, en vain, de noircir le bilan sécuritaire du président sortant, Alvaro Uribe. Ainsi, l’habituel cliché des bavures de paramilitaires a-t-il – évidemment – été usé jusqu’à la corde. Mais les Colombiennes et les Colombiens ne se sont pas laissés intimider.

De toute évidence, les victoires successives de Alvaro Uribe contre les narcoterroristes des Farc, y compris la libération, par l’armée colombienne (avec l’assistance technique préalable d’un cabinet privé israélien), d’une série d’otages, dont Ingrid Betancourt, sont encore présentes dans l’esprit du peuple colombien. On peut parier, sans risque, que la gauche internationale (cette mixture indigeste composée de médias et d’ONG) continuera de vilipender la Colombie, tout en soutenant les dirigeants de la gauche autoritaire au Venezuela, en Equateur, en Bolivie, au Nicaragua et à Cuba. Seulement voilà, le peuple colombien est un peu comme le peuple israélien : la mixture composée de médias et d’ONG, il s’en tape…

Soldats colombiens –  les narcoterroristes en ligne de mire

 


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz