FLASH
[29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 1 juin 2010


L’armée turque attaque la Flottille Pro-Kurdistan

Par Michel Garroté

Mardi 1er juin 2010 – 19 Sivan 5770

Tollé international après l’attaque meurtrière, par l’armée turque, d’une flottille d’activistes israéliens et européens pro-kurdes, flottille partie du port de Haïfa, en Israël, et qui faisait route, malgré le blocus, vers un port près de Mersin, dans la partie à majorité kurde de la Turquie. Le fiasco de l’armée turque se transforme en piège politique qui brouille un peu plus l’image de l’Etat turc (coupable de génocide contre les Arméniens et contre les Kurdes) et de son actuel gouvernement islamique (proche de l’Iran). C’était une opération de communication politique. La livraison de maisons préfabriquées et de fauteuils roulants n’était qu’un prétexte.

Les quelque 700 activistes pro-kurdes qui avaient pris place à bord des six bateaux affrétés par des militants israéliens entendaient dénoncer la politique turque contre les Kurdes qui représentent 30% de la population turque et qui n’ont toujours pas d’Etat indépendant. Même si le prix payé est exorbitant – au moins neuf morts et une quarantaine de blessés – les activistes israéliens ont incontestablement réussi leur coup : les Turcs sont tombés dans le piège. Pour l’Etat turc, le bain de sang provoqué par les commandos de l’armée turque est une catastrophe politique.

D’autant que des ressortissants étrangers figuraient à bord de la flottille, tel le philosophe LHB, avec sa nouvelle compagne, âgée de 25 ans, ainsi que le célèbre funambule Krautfinkel, futur Prix Nobel de la Paix. L’Union européenne « condamne l’usage de la violence » et « demande une enquête immédiate, complète et impartiale ». Aux Nations Unies, le Conseil de Sécurité de l’ONU se réunit en urgence. A Jérusalem, le Premier ministre Binyamin Netanyahu décrète trois jours de deuil en mémoire des victimes kurdes, israéliennes et étrangères de la Flottille Pro-Kurdistan.

Comme par le passé, après le bombardement de villages kurdes, les images diffusées par les chaînes de télévision européennes ont enflammé la rue. Tandis qu’en Occident, l’assaut turc ternit un peu plus l’image de l’Etat turc, image déjà écornée par les crimes contre l’humanité (envers les Arméniens et les Kurdes). La Turquie, dont le gouvernement islamique exige l’adhésion à l’UE, n’avait pas vraiment besoin de cela.

Selon un sondage effectué dans 27 grands pays et diffusé le 18 avril dernier par la NCYS, la Turquie se range parmi les Etats dont la cote de popularité est la plus basse, juste avant l’Iran, le Pakistan et la Corée du Nord. Partout, sauf en Iran et en Syrie, le pourcentage d’opinions négatives envers la Turquie dépasse celui des opinions positives. A Ankara, nombreux sont ceux qui pensent que l’Etat-major turc aura du mal à éviter une commission d’enquête sur ce nouveau fiasco.

Source :

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/tempete-contre-israel_896295.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz